Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujet : CFG

Le gouvernement du Canada met en place des mesures additionnelles contre le variant préoccupant Omicron du virus responsable de la COVID-19


OTTAWA, ON, le 30 nov. 2021 /CNW/ - Le 26 novembre 2021, l'Organisation mondiale de la Santé a classé le variant B.1.1.529 comme variant préoccupant et lui a donné le nom de variant Omicron. Ce variant a depuis été découvert dans divers pays et diverses régions, et plusieurs cas liés à des voyages ont été confirmés au Canada.

Pour cette raison, l'honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé, l'honorable Omar Alghabra, ministre des Transports, et l'honorable Marco Mendicino, ministre de la Sécurité publique, ont annoncé aujourd'hui la mise en place de mesures frontalières additionnelles pour réduire les risques d'importation découlant de voyages internationaux et de transmission de la COVID-19 et de ses variants au Canada.

Sur la base des données tirées des efforts de surveillance en cours et des plus récents conseils en matière de santé publique, le gouvernement du Canada élargit la liste des pays visés par des mesures d'interdiction d'entrée, d'abord annoncée le 26 novembre 2021, pour y inclure l'Égypte, le Nigéria et le Malawi. En vigueur dès demain, les ressortissants étrangers qui se trouvaient dans l'un de ces pays au cours des 14 derniers jours se verront refuser le droit d'entrer au Canada :

Peu importe leur statut vaccinal ou leurs antécédents de dépistage de la COVID-19, les citoyens canadiens, les résidents permanents de même que les personnes inscrites au titre de la Loi sur les Indiens qui se sont trouvés dans l'un de ces 10 pays au cours des 14 derniers jours devront se conformer à des mesures renforcées en matière de tests de dépistage avant l'entrée et à l'arrivée, de contrôle et d'obligation de mise en quarantaine.

À l'avenir, la surveillance des tests de dépistage à la frontière sera modifiée en fonction des plus récentes données probantes accessibles pour réduire davantage le risque d'importation de ce variant. Au cours des prochains jours, tous les voyageurs entièrement vaccinés qui arrivent par voie aérienne en provenance de pays autres que les États-Unis seront soumis à un test de dépistage à leur arrivée. Les voyageurs entièrement vaccinés devront également se mettre en quarantaine en attendant le résultat de leur test de dépistage subi à l'arrivée.

Les voyageurs non vaccinés qui ont le droit d'entrer au Canada continueront de subir des tests de dépistage - à leur arrivée et au huitième jour après leur arrivée - et de se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Toutefois, les personnes qui arrivent par voie aérienne devront maintenant demeurer dans une installation de quarantaine désignée ou dans un endroit adéquat en attendant le résultat de leur test de dépistage subi à l'arrivée.

Le gouvernement du Canada continue de suivre l'évolution de la situation et de surveiller les données sur les cas, et il modifiera les mesures frontalières, au besoin. Le gouvernement du Canada collabore avec ses homologues provinciaux et territoriaux. L'incidence de tous les variants continue d'être surveillée au Canada, et la vaccination, combinée à des mesures de santé publique et à des précautions individuelles, permet de réduire la propagation de la COVID-19 et de ses variants.

Citations

« Notre gouvernement continue d'agir rapidement et d'une façon encore jamais vue pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens et des Canadiennes en mettant en oeuvre des mesures rigoureuses et fondées sur la science pour prévenir la propagation de variants préoccupants du virus responsable de la COVID-19 au Canada. Les nouvelles exigences annoncées aujourd'hui servent de court circuit de précaution à court terme, qui nous permettront d'évaluer la situation en évolution et de déterminer si des mesures additionnelles sont nécessaires pour protéger la santé des membres de la population canadienne. »

L'honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports

« Nous mettons rapidement en oeuvre des mesures frontalières pour atténuer l'importation du variant Omicron découlant des voyages. Bien que nos systèmes de surveillance fonctionnent bien, nous savons maintenant que le variant Omicron est présent au Canada. Nous devons demeurer vigilants dans nos propres pratiques. La vaccination et des mesures simples de santé publique, comme porter un masque et limiter le nombre de personnes avec lesquelles on interagit, permettent de ralentir la transmission, de réduire le nombre d'hospitalisations et de décès et d'éviter la surcharge de nos systèmes de santé. Nous devons tous continuer à faire le nécessaire pour protéger toutes les personnes au Canada. »

L'honorable Jean-Yves Duclos
Ministre de la Santé

« Les Canadiennes et les Canadiens peuvent être préoccupés par le plus récent variant, mais je vous assure que nous continuerons d'imposer de strictes mesures aux frontières pour protéger la population canadienne contre la COVID-19. Les agents des services frontaliers appliqueront toutes les mesures qu'ils jugent nécessaires pour respecter les exigences relatives à d'entrée au pays. Je demande à toutes les Canadiennes et à tous les Canadiens de faire preuve de patience en attendant de franchir la frontière, et de s'assurer de respecter toutes les exigences d'entrée avant de se rendre à la frontière canadienne. »

L'honorable Marco Mendicino
Ministre de la Sécurité publique

Faits en bref

Liens connexes

 

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:48
LumiraDx , une société de diagnostic au point de service de nouvelle génération, a annoncé aujourd'hui que les résultats des tests et de la surveillance en cours des variants de la COVID-19 montrent que son test de l'antigène du SRAS-CoV-2...

16 jan 2022
Seegene Inc. (KQ 096530), la principale société de diagnostic moléculaire (MDx) de Corée du Sud, a dévoilé aujourd'hui son plan d'avenir lors d'une présentation à la 40e conférence annuelle virtuelle J.P. Morgan Healthcare. Le Dr Jong-Yoon Chun, PDG...

16 jan 2022
La culture de la diète, l'insatisfaction corporelle et la préoccupation à l'égard du poids sont des enjeux bien réels au Québec. Selon un sondage Léger mené pour le compte de l'ASPQ en mars 2021, six Québécois.es sur dix ont fourni des efforts pour...

16 jan 2022
En cette première journée de la Semaine pour un Québec sans tabac, le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) tient à rappeler que, tout comme la pandémie, le tabagisme demeure un enjeu majeur de santé publique au Québec. En effet, bien que...

15 jan 2022
Constatant une impasse à la table de négociation, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), représentant le personnel du secteur préhospitalier, dont 3500 paramédics partout au Québec, demande au ministère du Travail de nommer un...

14 jan 2022
Le Réseau FADOQ déplore que la ministre des Aînés, Marguerite Blais, ait refusé d'aborder la notion de maltraitance organisationnelle lors de son témoignage dans le cadre de l'enquête du Bureau du coroner concernant les décès de la COVID-19 survenus...



Communiqué envoyé le 30 novembre 2021 à 18:30 et diffusé par :