Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Contrats de license / de marketing, Animaux et animaux de compagnie

Sekisui House: travailler avec les clients pendant 20 ans pour conserver la biodiversité urbaine avec le concept d'aménagement paysager autochtone « Gohon no Ki » (cinq arbres)


- Ouvrir la voie à l'évaluation financière de la biodiversité avec la publication d'une méthodologie positive pour la nature -

OSAKA, Japon, 7 décembre 2021 /PRNewswire/ -- Sekisui House, Ltd. poursuit la conservation de la biodiversité depuis 2001 en créant des réseaux verts dans les quartiers résidentiels urbains dans le cadre de son concept d'aménagement paysager autochtone « Gohon no ki » (cinq arbres). En collaboration avec l'Université des Ryukyus (*1), l'entreprise a analysé les résultats du projet Gohon no ki qu'elle a mis en oeuvre auprès d'un million de foyers clients (*2) en l'espace de 20 ans, et a conçu le premier mécanisme d'évaluation quantitative de la biodiversité urbaine. Elle a publié ce mécanisme d'évaluation qualitative en tant que méthodologie positive pour la nature pour promouvoir la conservation de la biodiversité.

Depuis les années 1970, le développement urbain incessant a considérablement réduit la quantité d'habitats disponibles pour la flore et la faune dans les villes. Sekisui House a lancé son projet Gohon no ki en 2001 en tant qu'initiative visant à conserver la biodiversité grâce à l'aménagement paysager respectueux de l'environnement et au verdissement des jardins de ses clients. Basé sur le concept de plantation de cinq arbres indigènes locaux, trois pour les oiseaux et deux pour les papillons, le projet Gohon no ki propose des jardins verts et des communautés locales avec des espèces d'arbres indigènes adaptées au climat local et bienveillantes pour les oiseaux, les papillons et autres faunes locales. Le projet s'inspire de l'aménagement paysager des jardins sur le modèle du « satoyama » japonais traditionnel (qui se traduit en gros par forêt de village).

Au cours des 20 années allant de 2001 à 2020, plus de 17 millions d'arbres ont été plantés dans le cadre du projet. L'entreprise a également promu le verdissement urbain dans tout le Japon en incorporant le concept Gohon no ki dans sa planification des espaces verts dans ses initiatives de copropriété et de développement communautaire.

Sekisui House travaille depuis 2019 avec le laboratoire Kubota, la Faculté des sciences, l'Université des Ryukyus et Think Nature Inc. pour évaluer quantitativement la contribution de ce verdissement de type réseau à la biodiversité urbaine. Sur la base du Japan Biodiversity Mapping Project (J-BMP), un site Web géré et exploité par Think Nature Inc., créé par le professeur Yasuhiro Kubota, les partenaires ont analysé les données sur le nombre d'arbres, les espèces et les emplacements accumulés au cours des 20 années par le projet Sekisui House Gohon no ki pour évaluer quantitativement l'efficacité du projet dans la conservation et la restauration de la biodiversité.

Résultats de l'analyse d'évaluation quantitative (1) :
https://kyodonewsprwire.jp/prwfile/release/M106932/202111304136/_prw_PI2fl_H2G5Lsde.jpg

Résultats de l'analyse d'évaluation quantitative (2) :
https://kyodonewsprwire.jp/prwfile/release/M106932/202111304136/_prw_PI1fl_6Ku09yW7.jpg

Cette évaluation quantitative a révélé les avantages suivants pour la biodiversité de la plantation d'espèces d'arbres indigènes conformément au projet Gohon no ki par opposition à la plantation d'espèces horticoles et exotiques conventionnelles dans les jardins des zones urbaines où la biodiversité a considérablement diminué (les trois principales zones métropolitaines du Japon) (* 3).

Il s'agit du premier mécanisme au monde d'évaluation quantitative de la biodiversité urbaine et de son application à un cas réel. La divulgation de données numériques permet d'exprimer la biodiversité en termes de valeur financière, offrant ainsi un moyen de visualiser la contribution du secteur privé à la biodiversité.

Ces dernières années, des efforts accrus sont déployés pour conserver la biodiversité. En juin de cette année, la Taskforce on Nature-related Financial Disclosures (TNFD) a été lancée et en octobre s'est tenue la 15ème Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP15). Au Japon également, des discussions sérieuses ont commencé sur d'autres mesures efficaces de conservation par zone (OECM) pour obtenir le soutien du secteur privé afin de favoriser le verdissement urbain.

Dans ce contexte sociétal, Sekisui House met son initiative de conservation de la biodiversité sur 20 ans à la disposition du public en tant que méthodologie positive pour la nature. La méthodologie positive pour la nature du Projet Gohon no ki représente un moyen d'exprimer la biodiversité urbaine. Sekisui House met cette méthodologie à la disposition du grand public dans le but de sensibiliser et de permettre à ses connaissances et à son expertise d'être utilisées par d'autres pour promouvoir le verdissement et contribuer à la conservation de la biodiversité.

Site web sur la méthodologie positive pour la nature :
https://www.sekisuihouse.co.jp/gohon_sp/method/

Sur la base d'un examen conjoint des données disponibles, Sekisui House et ses partenaires ont fixé le nombre d'espèces d'arbres, d'oiseaux et de papillons, l'indice de diversité et le nombre d'arbres, d'oiseaux et de papillons individuels en 1977 à 100 %, et en utilisant 2000, l'année précédant le lancement du projet Gohon no ki, comme année de référence, des changements simulés jusqu'en 2070 dans les trois plus grandes zones métropolitaines du Japon (Kanto, y compris Tokyo, Kinki, y compris Osaka, et Chukyo, y compris Nagoya) qui ont subi le plus grand déclin de la biodiversité. Cette simulation a indiqué que la plantation d'espèces d'arbres indigènes susceptibles de profiter à la faune locale (concept Gohon no ki) par rapport à 2000, l'année précédant le lancement du projet Gohon no ki, permettrait à la biodiversité de retrouver 37,4 % des niveaux de 1977 d'ici 2030 (année cible pour la conservation de la biodiversité au niveau international), 40,9 % d'ici 2050 et 41,9 % d'ici 2070.

Si le concept Gohon no ki de plantation d'arbres indigènes était appliqué à 30 % de toutes les propriétés nouvellement construites au Japon, la biodiversité urbaine devrait atteindre 84,6 % des niveaux de 1977. Sekisui House estime que cela indique que si le secteur privé travaille avec le grand public, le déclin de la biodiversité peut être inversé pour atteindre l'objectif de récupération de la biodiversité post-2020 qui est le thème de la COP15, et que son concept Gohon no ki peut contribuer à cet objectif.

L'entreprise a reçu des commentaires d'approbation des personnes suivantes. Pour plus de détails, veuillez vous référer au document ci-joint :
https://kyodonewsprwire.jp/attach/202111304136-O1-txE1RXO7.pdf

Remarques :

(*1) Il s'agit d'une recherche conjointe avec le laboratoire Kubota, Faculté des sciences, Université des Ryukyus.

(*2) Le nombre cumulé de ménages construits de février 2001 à janvier 2021 est de 1 001 977.

(*3) Comparaison de la poursuite de la plantation d'essences conventionnelles d'arbres de jardin avec la plantation d'essences selon le concept Gohon no ki sur les 20 ans de 2001 à 2020

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Le 23 janvier 1997, la ministre de l'Éducation, Pauline Marois, dévoilait la politique familiale du Québec. La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) tient à souligner l'anniversaire de cette étape historique qui permet aujourd'hui aux Québécoises et...

22 jan 2022
Nagarro, un leader mondial de l'ingénierie numérique, a conclu un accord avec les actionnaires de Techmill Global Pte Ltd, dont le siège social est à Singapour, pour rassembler les deux sociétés. Le groupe Techmill, fondé par Harihara Gopinath...

22 jan 2022
Fibank (First Investment Bank) a lancé trois nouvelles solutions de crédit pour les entreprises : Green Transport (« transport vert »), Green Energy Free Market (« énergie verte pour le marché libre ») et Green Energy Own Use (« utilisation propre de...

21 jan 2022
Hisense a annoncé ses résultats financiers pour 2021. Les revenus totaux ont atteint 27,2 milliards de dollars américains, en hausse de 33 % sur 12 mois, établissant ainsi un nouveau record. Les revenus à l'étranger ont atteint 11,3 milliards de...

21 jan 2022
Hut 8 Mining Corp. (« Hut 8 » ou « la Société »), l'un des principaux pionniers de l'extraction d'actifs numériques axés sur l'innovation en Amérique du Nord, soutenant les systèmes ouverts et décentralisés depuis 2018, est heureux d'annoncer avoir...

21 jan 2022
Le 19 janvier, XCMG (SHE:000425) a livré 33 appareils de la toute nouvelle série de chargeuses XC9 Elite à Israël, à la Thaïlande et à différents pays européens. Ces chargeuses ont été fabriquées sur la plateforme de fabrication intelligente du...



Communiqué envoyé le 7 décembre 2021 à 01:22 et diffusé par :