Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujets : Photo/Multimedia, Contract/Agreement, Product/Service

ViiV Healthcare annonce l'approbation d'Apretude (suspension injectable à libération prolongée de cabotégravir) par la FDA américaine, qui constitue la première et unique option injectable à action prolongée en matière de prévention du VIH


ViiV Healthcare, spécialiste mondial du VIH détenu majoritairement par GlaxoSmithKline plc (GSK), avec Pfizer Inc. (Pfizer) et Shionogi Limited (Shionogi), annonce aujourd'hui l'approbation par la Food and Drug Administration (FDA) américaine d'Apretude, la première et unique option de prophylaxie pré-exposition (PrEP) injectable à action prolongée destinée à réduire le risque de transmission du VIH-1 par voie sexuelle. Cette solution injectable à action prolongée a été approuvée pour une utilisation chez les adultes et les adolescents pesant au moins 35 kg qui courent le risque de contracter le VIH par voie sexuelle et dont le test de dépistage du VIH-1 est négatif avant le début du traitement. Le médicament a été étudié chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, ainsi que chez les femmes et les femmes transsexuelles ayant des rapports sexuels avec des hommes, exposés à un risque accru de contracter le VIH par la voie sexuelle.

Le cabotégravir à action prolongée pour la PrEP est administré sous forme d'injection à raison de six fois par an seulement. Il est initié par une injection unique de 600 mg (3 ml) administrée à un mois d'intervalle pendant deux mois consécutifs. Après la deuxième injection d'initiation, la dose de continuation recommandée est de 600 mg (3 ml) tous les deux mois. Vocabria (comprimés oraux de cabotégravir) peut être administré pendant environ un mois avant de procéder à la première injection afin d'évaluer la tolérance au médicament.

Deborah Waterhouse, PDG de ViiV Healthcare, a déclaré : "Les personnes vulnérables au VIH, notamment au sein des communautés noires et latino-américaines qui sont disproportionnellement touchées aux États-Unis, pourraient souhaiter disposer d'autres options que les pilules orales quotidiennes. ViiV Healthcare est dès lors fier qu'Apretude ait été étudié dans l'un des programmes d'essais de prévention du VIH les plus diversifiés et les plus complets à ce jour, qui incluait également un des plus grands nombres de femmes transgenres et d'hommes noirs ayant des relations sexuelles avec des hommes jamais recrutés dans un essai de prévention du VIH. Avec Apretude, le risque de contracter le VIH peut être réduit avec seulement six injections par an. Cette approbation est un nouvel exemple de l'engagement de ViiV Healthcare à développer des médicaments à action prolongée pour offrir aux consommateurs un nouveau choix."

L'approbation délivrée par la FDA américaine repose sur les résultats de deux essais internationaux de Phase IIb/III, multicentriques, randomisés, en double aveugle, contrôlés par un traitement actif. Les essais HPTN 083 et HPTN 084 ont évalué l'innocuité et l'efficacité du cabotégravir à action prolongée pour la PrEP chez des hommes séronégatifs ayant des rapports sexuels avec des hommes, des femmes transgenres et des femmes cisgenres, et présentant un risque accru de contracter le VIH par voie sexuelle. Au cours de ces essais, qui ont rassemblé plus de 7 700 participants dans 13 pays, le volet randomisé en aveugle des deux essais a été interrompu prématurément par un comité indépendant de surveillance de la sécurité des données, après avoir constaté que le cabotégravir à action prolongée pour la PrEP se montrait plus efficace que les comprimés oraux quotidiens d'emtricitabine/tenofovir disoproxil fumarate (TDF/FTC) pour la prévention de la contamination par le VIH chez les sujets de l'étude. Les participants à l'essai clinique ayant reçu le cabotégravir à action prolongée pour la PrEP ont bénéficié d'une incidence du VIH inférieure de 69% par rapport aux comprimés de FTC/TDF dans l'essai HPTN 083 et d'une incidence du VIH inférieure de 90% par rapport aux comprimés de FTC/TDF dans l'essai HPTN 084.

Parmi les événements indésirables les plus fréquents (tous grades confondus) observés chez au moins 1 % des participants aux essais cliniques recevant le cabotégravir à action prolongée pour la PrEP, on a observé des réactions au site d'injection, des diarrhées, des céphalées, une pyrexie, de la fatigue, des troubles du sommeil, des nausées, des étourdissements, des flatulences, des douleurs abdominales, des vomissements, des myalgies, des éruptions cutanées, une diminution de l'appétit, de la somnolence, des douleurs dorsales et une infection des voies respiratoires supérieures. Les événements indésirables ont causé l'abandon du traitement chez 6 % des participants à l'essai HPTN 083 et 1 % des participants à l'essai HPTN 084.

Dans le cadre de l'essai HPTN 083 aux États-Unis, les participants représentaient les communautés noires/afro-américaines et latino-américaines d'hommes et de femmes transgenres ayant des relations sexuelles avec des hommes, qui sont particulièrement touchées par l'épidémie de VIH et constituent le pourcentage le plus élevé de nouveaux cas de VIH. Dans le HPTN 084, tous les participants étaient des femmes cisgenres originaires d'Afrique subsaharienne. Les femmes de cette région sont en effet touchées de manière disproportionnée par l'épidémie de VIH et risquent deux fois plus de contracter le VIH que leurs homologues masculins.

Richard Elion, DM, directeur de la recherche au Washington Health Institute, a déclaré : "Nous disposons des outils nécessaires pour mettre un terme à l'épidémie de VIH par le déploiement d'un traitement antirétroviral et d'une prévention du VIH efficaces. La PrEP a joué un rôle crucial en protégeant les personnes contre l'infection par le VIH. Grâce à la disponibilité du cabotégravir à action prolongée pour la PrEP par injection tous les deux mois pour prévenir le VIH, les gens disposent à présent d'une nouvelle option importante en plus des médicaments à prise quotidienne. Ce médicament à action prolongée ouvre davantage d'options en matière de prévention. Les prestataires de soins et les patients auront désormais le choix et la possibilité de choisir l'approche qui convient le mieux à chaque individu."

Le VIH demeure un problème de santé publique mondial, avec près de 38 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde et 1,7 million de nouveaux cas recensés chaque année. La PrEP est un outil efficace pour réduire les nouveaux cas de VIH qui, en combinaison avec un traitement antirétroviral efficace, contribuera aux efforts déployés pour mettre fin à l'épidémie de VIH. Toutefois, seuls moins de 25 % des personnes qui pourraient bénéficier de la PrEP aux États-Unis la prennent actuellement. En dépit de sa grande disponibilité, la PrEP orale quotidienne peut être entravée par le manque d'adhésion au traitement ainsi que par des barrières structurelles et culturelles qui mènent à une sous-utilisation dans les populations clés.

Gabriel Maldonado, MBA, directeur exécutif et PDG de TruEvolution, a déclaré : De nombreuses personnes exposées au VIH mènent une vie complexe, ce qui peut compliquer la prise quotidienne d'une pilule de prévention du VIH. La stigmatisation, la crainte que leur médicament soit accidentellement exposé, ainsi que les complications générales de la vie quotidienne peuvent en faire partie. Tous ces éléments peuvent contribuer au faible taux d'utilisation de la PrEP et à la progression de l'épidémie de VIH. Notre communauté a cruellement besoin d'options supplémentaires de prévention du VIH susceptibles de répondre à ses besoins en constante évolution, et le cabotégravir à action prolongée pour la PrEP constitue une nouvelle option intéressante pour aider ces personnes à réduire leur risque de contracter le VIH."

ViiV Healthcare entamera la distribution d'Apretude aux grossistes et aux distributeurs spécialisés aux États-Unis en début d'année 2022. ViiV Healthcare a déposé des demandes auprès d'autres organismes de réglementation. Apretude ne dispose d'aucune approbation ou licence en dehors des États-Unis pour la prévention du VIH.

À propos d'Apretude (suspension injectable à libération prolongée de cabotégravir)
Apretude est la première et unique option de prophylaxie pré-exposition (PrEP) injectable à action prolongée, qui a démontré sa supériorité par rapport au FTC/TDF oral quotidien dans la réduction de la contamination par le VIH. Apretude est indiqué pour la PrEP chez les adultes et les adolescents exposés au risque de contracter le VIH par voie sexuelle, pesant au moins 35 kg et dont le dépistage du VIH-1 avant l'initiation est négatif. Apretude est administré par un professionnel de santé sous forme d'une injection intramusculaire (IM) unique de 600 mg (3 ml) de cabotégravir dans la fesse tous les deux mois, après deux injections d'initiation administrées à un mois d'intervalle et une période d'initiation orale facultative permettant d'évaluer la tolérance au médicament.

Apretude est un inhibiteur de transfert de brin de l'intégrase (INSTI). Les INSTI, tels que la suspension injectable à libération prolongée de cabotégravir, inhibent la réplication du VIH en empêchant l'intégration de l'ADN viral dans le matériel génétique des cellules immunitaires humaines (cellules T). Cette étape est fondamentale dans le cycle de réplication du VIH et est également la cause de l'établissement de la maladie chronique.

À propos de l'essai HPTN 083 (NCT02720094)
HPTN 083 est un essai de non-infériorité en double aveugle de Phase IIb/III ayant pour objectif d'évaluer l'innocuité et l'efficacité du cabotégravir injectable à action prolongée dans le cadre de la prévention du VIH, administré toutes les huit semaines, par rapport aux comprimés quotidiens de FTC/TDF (200 mg/300 mg) par voie orale. L'essai incluait le critère prédéfini visant à tester la supériorité du cabotégravir à longue durée d'action par rapport au TDF/FTC. La conception de l'essai prévoyait une phase d'introduction par voie orale pour établir la tolérance au cabotégravir avant de procéder à l'injection IM. Chaque participant devait recevoir un maximum de trois ans de traitement en aveugle. Le recrutement des participants à l'essai a débuté en novembre 2016. L'essai HPTN 083 a porté sur 4 566 hommes séronégatifs ayant des rapports sexuels avec des hommes et des femmes transgenres ayant des rapports sexuels avec des hommes et dont le comportement présentait un risque élevé d'acquisition du VIH-1 par voie sexuelle. L'essai a été réalisé dans des centres de recherche en Argentine, au Brésil, au Pérou, aux États-Unis, en Afrique du Sud, en Thaïlande et au Vietnam.1

Le cabotégravir à action prolongée est apparu supérieur au FTC/TDF oral à prise quotidienne dans la prévention de l'acquisition du VIH au sein de la population étudiée. Les effets indésirables les plus fréquents (tous grades confondus) observés chez au moins 1 % des sujets recevant le cabotégravir à action prolongée étaient des réactions au site d'injection, des diarrhées, des céphalées, une pyrexie, une fatigue, des troubles du sommeil, des nausées, des vertiges, des flatulences et des douleurs abdominales. Pour de plus amples informations sur l'essai HPTN 083, rendez-vous sur le site https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02720094.

À propos de l'essai HPTN 084 (NCT03164564)
HPTN 084 est un essai de supériorité en double aveugle de Phase IIb/III ayant pour objectif d'évaluer l'innocuité et l'efficacité du cabotégravir injectable à action prolongée dans le cadre de la prévention du VIH. Administré toutes les huit semaines, il est comparé aux comprimés quotidiens de FTC/TDF (200 mg/300 mg) à prise orale auprès de 3 224 femmes cisgenres présentant un risque accru de contamination par le VIH. L'essai comprenait une phase d'introduction par voie orale en vue d'évaluer la tolérance au cabotégravir avant l'administration de l'injection intramusculaire. Le recrutement dans l'essai HPTN 084 a débuté en novembre 2017 et l'étude est menée dans des centres de recherche au Botswana, au Kenya, au Malawi, en Afrique du Sud, en Eswatini, en Ouganda et au Zimbabwe.2

Le cabotégravir à action prolongée est apparu supérieur au FTC/TDF à prise orale quotidienne dans la prévention de la contamination par le VIH au sein de la population étudiée. Les effets indésirables les plus fréquents (tous grades confondus) observés chez au moins 1 % des sujets recevant le cabotégravir à action prolongée ont été des réactions au site d'injection, des diarrhées, des céphalées, de la fatigue, des troubles du sommeil, des nausées, des vertiges, des douleurs abdominales, des vomissements, des myalgies et des éruptions cutanées. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03164564.

Indication et informations importantes relatives à la sécurité d'Apretude (suspension injectable à libération prolongée de 200 mg/ml de cabotégravir)

Apretude est un inhibiteur du transfert de brin de l'intégrase ("INSTI") du VIH-1 indiqué chez les adultes et les adolescents à risque et pesant au moins 35 kg pour une prophylaxie pré-exposition (PrEP) visant à réduire le risque d'infection au VIH-1 par voie sexuelle. Les individus doivent présenter un test VIH-1 négatif avant de démarrer Apretude (avec ou sans introduction orale de cabotégravir) pour la PrEP VIH-1. Apretude est administré par un professionnel de la santé une fois tous les deux mois sous forme d'une injection intramusculaire (IM) unique de 600 mg (3 ml) de cabotégravir dans le muscle de la fesse.

AVERTISSEMENT : RISQUE DE RÉSISTANCE MÉDICAMENTEUSE EN CAS D'UTILISATION D'APRETUDE POUR PROPHYLAXIE PRÉ-EXPOSITION (PrEP) DU VIH-1 EN CAS D'INFECTION AU VIH-1 NON DIAGNOSTIQUÉE

Veuillez consulter les informations de prescription complètes pour la mise en garde encadrée complète.

Les sujets doivent subir un test de dépistage de l'infection au VIH-1 avant de commencer à prendre Apretude ou le cabotégravir par voie orale, et lors de chaque injection ultérieure d'Apretude. Ce test doit être effectué au moyen d'un test approuvé ou autorisé par la FDA pour le diagnostic de l'infection aiguë ou primaire au VIH-1. Des variantes du VIH-1 résistantes aux médicaments ont été identifiées lors de l'utilisation d'Apretude dans le cadre d'une PrEP pour le VIH-1 chez des personnes infectées par le VIH-1 non diagnostiquées. Ne pas commencer le traitement par Apretude pour la PrEP VIH-1 sans avoir confirmé un statut d'infection négatif. Les personnes infectées par le VIH-1 au cours du traitement par Apretude pour la PrEP doivent passer à un protocole thérapeutique complet pour le VIH-1.

CONTRE-INDICATIONS

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

EFFETS INDÉSIRABLES

Les effets indésirables les plus fréquents (tous grades confondus) observés chez au moins 1 % des personnes recevant Apretude ont été des réactions au site d'injection, des diarrhées, des céphalées, une pyrexie, une fatigue, des troubles du sommeil, des nausées, des étourdissements, des flatulences, des douleurs abdominales, des vomissements, des myalgies, des éruptions cutanées, une diminution de l'appétit, une somnolence, des douleurs dorsales et une infection des voies respiratoires supérieures.

Pour signaler des EFFETS INDÉSIRABLES SUSPECTÉS, contactez ViiV Healthcare au 1-877-844-8872 ou la FDA au 1-800-FDA-1088 ou via www.fda.gov/medwatch

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

UTILISATION PAR DES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

Veuillez consulter les renseignements posologiques complets.

Les marques de commerce sont la propriété du groupe de sociétés ViiV Healthcare ou sont exploitées sous licence.

À propos de ViiV Healthcare
ViiV Healthcare est une société internationale spécialisée dans le VIH, créée en novembre 2009 par GlaxoSmithKline (LSE: GSK) et Pfizer (NYSE: PFE) dans le but de faire progresser la mise à disposition de traitements et d'améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le VIH ou risquant d'être infectées par le VIH. Shionogi a rejoint l'entité en octobre 2012 en tant qu'actionnaire. L'objectif de l'entreprise est de s'intéresser plus profondément et plus largement au VIH/SIDA qu'aucune autre entreprise ne l'a fait jusqu'à présent, de recourir à une approche nouvelle pour mettre à disposition des médicaments innovants et efficaces dans le traitement et la prévention du VIH et de soutenir les communautés touchées par le VIH.

Pour plus d'informations sur l'entreprise, sa direction, son portefeuille de produits et de projets, et son engagement, veuillez consulter le site www.viivhealthcare.com.

À propos de GSK
GSK est une société internationale de soins de santé axée sur la science. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter https://www.gsk.com/en-gb/about-us/.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs
GSK avertit les investisseurs que les énoncés prospectifs ou les projections formulés par GSK, y compris ceux contenus dans ce communiqué de presse, sont sujets à des risques et incertitudes pouvant entraîner des écarts substantiels entre les résultats réels et les prévisions. Parmi ces facteurs figurent ceux décrits dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 20-F pour 2020, les résultats du T3 de GSK et les impacts de la pandémie de COVID-19.

Enregistré en Angleterre et au Pays de Galles :

GSK PLC

ViiV Healthcare Limited

No. 3888792

No. 06876960

 
Siège social :
980 Great West Road
Brentford, Middlesex
TW8 9GS

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 02:30
En tant que leader depuis plusieurs décennies dans l'autonomisation des femmes et les sciences innovantes, Mary Kay rend hommage aux femmes qui prennent en main leur avenir par le biais du leadership, de l'innovation, et de la volonté d'exceller dans...

à 02:30
Crown Aesthetics (« Crown »), une division de Crown Laboratories et les inventeurs du SkinPen® Precision primé, a annoncé aujourd'hui que son dispositif révolutionnaire a reçu trois nouvelles indications approuvées, renforçant davantage son statut de...

à 01:30
Servier dévoile aujourd'hui son ambition 2030, ainsi qu'une nouvelle identité visuelle qui témoigne de la transformation engagée par le Groupe, porteuse de résultats visibles. Le Groupe entend accélérer sa dynamique de transformation afin de...

5 oct 2022
L'honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé du Canada, a déposé aujourd'hui le cadre sur le diabète à la Chambre des communes. Il s'agit là d'une formidable et encourageante étape qui vise à répondre au problème de santé complexe qu'est le...

5 oct 2022
L'approbation annoncée aujourd'hui a été accordée sur la foi de l'étude pivot de phase III ARASENS, qui a montré que par rapport à l'association traitement antiandrogénique (TAA)-docétaxel, l'association darolutamide-TAA-docétaxel produisait un...

5 oct 2022
Le diabète est l'une des maladies chroniques les plus prévalentes au Canada : plus de 3 millions de personnes vivent avec le diabète au pays, et, chaque année, plus de 200 000 nouveaux cas de diabète sont diagnostiqués. Cette maladie présente de...



Communiqué envoyé le 21 décembre 2021 à 16:30 et diffusé par :