Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Sécurité publique, CPG

Taxe spéciale pour les non-vaccinés - Le Parti Québécois réclame la tenue d'un débat démocratique


QUÉBEC, le 12 janv. 2022 /CNW Telbec/ - Le député des Îles-de-la-Madeleine, chef parlementaire et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, Joël Arseneau, et le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, demandent la tenue d'un débat à l'Assemblée nationale sur la nouvelle « taxe santé » appelée à être imposée aux adultes non vaccinés.

EN BREF

Selon Paul St-Pierre Plamondon, il est impensable d'imposer une mesure aussi significative qu'une taxe pour les non-vaccinés sans avoir pris le temps d'en débattre démocratiquement ni d'entendre l'avis des experts. « L'impression que ça donne, c'est que la CAQ a préféré consulter ses sondages internes pour y sélectionner une mesure populaire, mais surtout symbolique, puisqu'elle s'avère très peu susceptible d'améliorer la situation sanitaire. En effet, il est peu probable que cette idée de taxe spéciale ait un impact notable sur le taux de vaccination; toutefois, une telle mesure pourrait créer des problèmes supplémentaires. D'autres mesures spécifiques aux non-vaccinés auraient beaucoup plus d'impact, et plus rapidement, sur les hospitalisations et la santé publique; ces avenues doivent aussi être considérées », a avancé le chef du Parti Québécois.

Joël Arseneau abonde dans le même sens. « L'imposition d'une mesure comme un impôt santé pour les non-vaccinés demande un réel débat à l'Assemblée nationale; en fait, toute nouvelle taxe devrait faire l'objet d'un débat et d'un vote des élus. Presque deux ans après le début de la crise, il est inconcevable qu'on esquive les nécessaires discussions avec les partis d'opposition, et qu'on se prive de l'avis et de l'analyse des experts », évoque-t-il.

Par ailleurs, de l'avis du Parti Québécois, il faut aller dès maintenant à la rencontre des personnes en situation d'itinérance ou de pauvreté qui ne sont pas vaccinées. « Le gouvernement devrait chercher des moyens d'entrer en contact avec elles et de faciliter leur vaccination. Ce serait déjà beaucoup plus constructif et efficace », a tranché Paul St-Pierre Plamondon.

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:34
Inc. a reconnu uLab Systems, la seule entreprise d'orthodontie figurant dans la catégorie de l'industrie des produits de santé, pour sa croissance explosive de 832 % entre 2018 et 2021, lui accordant ainsi une place parmi les 20 % des entreprises les...

18 aoû 2022
Le jeudi 18 août 2022, le comité de négociation du personnel de bureau et des employés auxiliaires d'Unifor a ratifié une entente de quatre ans avec Bell Canada....

18 aoû 2022
« Ugly for a Reason », le documentaire vidéo en trois parties créé par BIRKENSTOCK pour faire la lumière sur les merveilles du pied humain et sensibiliser le public du monde entier à l'importance de la santé du pied, revient aujourd'hui avec son...

18 aoû 2022
Le 18 août 2022, SKYPlay Inc. a annoncé avoir signé un contrat avec Retrocat pour l'intégration du « Projet D » (à venir) sur sa plateforme de blockchain, « SKYPlay », qui sera lancée à la fin du mois. Le « Projet D » est le premier jeu de...

18 aoû 2022
Les petites entreprises sont au coeur des communautés canadiennes. Elles sont un moteur important des économies locales, et leur réussite est essentielle pour accélérer une croissance inclusive qui profite à tous. La ministre du Commerce...

18 aoû 2022
La Confédération des syndicats nationaux (CSN) accueille favorablement le plan d'action de la fonderie Horne de Rouyn-Noranda présenté aujourd'hui pour diminuer ses rejets toxiques. Le passé étant toutefois garant de l'avenir, la prudence reste de...



Communiqué envoyé le 12 janvier 2022 à 16:30 et diffusé par :