Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Plaidoyer (politique)

L'exigence du passeport vaccinal en librairie : inéquitable et pénalisant pour la culture


MONTRÉAL, le 14 janv. 2022 /CNW Telbec/ - Les dirigeants de Renaud-Bray sont consternés face à la décision du gouvernement du Québec d'étendre l'obligation de contrôle du passeport vaccinal aux librairies ayant une surface de plus de 1 500 mètres carrés. L'entreprise juge la mesure inéquitable et pénalisante pour elle-même et pour les Québécois et Québécoises. « Le gouvernement a mal évalué les impacts de cette politique. Elle favorise les librairies de petite superficie, dont l'offre commerciale est restreinte et limitée. », a déclaré Blaise Renaud, le président du groupe Renaud-Bray.

Plusieurs succursales de Renaud-Bray ont une superficie de plus de 1500 mètres carrés. Elles offrent au public un plus grand nombre de livres et une plus grande diversité. Elles mettent aussi mieux en valeur les contenus culturels québécois. Ces librairies ont par ailleurs des heures d'opération élargies, car l'accès au livre et à la culture est au coeur des valeurs de l'entreprise. Or, les récentes mesures risquent de forcer Renaud-Bray à réduire ses heures d'opération et à limiter l'accès à plusieurs de ses points de vente. La mesure impactera aussi directement les auteurs, illustrateurs et éditeurs québécois.

Pourtant, les statistiques d'achalandage de Renaud-Bray démontrent que la distanciation sociale peut être aisément maintenue dans ses librairies. « Nos entreprises sont responsables, elles respectent tous les protocoles sanitaires en place depuis le début de la pandémie. » Rappelons que le livre et la lecture contribuent à l'alphabétisation et à l'éducation, comme l'ont démontré de nombreuses études. 

De manière générale, il y a lieu de s'interroger, à savoir si les plus récentes mesures auront un véritable impact sur le plan sanitaire. Et, le cas échéant, si les avantages surpasseront les inconvénients découlant d'un accès restreint à la culture. À nos yeux, le gouvernement n'a offert aucune démonstration probante de la chose. « Nous ne disposons d'aucune information quant à la durée de la mesure. Il est donc impossible d'évaluer l'ampleur des impacts négatifs sur le public et les acteurs de la chaîne du livre. Nous exhortons donc le gouvernement à suspendre cette mesure dans le secteur du livre. », a conclu Blaise Renaud.

SOURCE Groupe Renaud-Bray


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:10
La maladie d'Alzheimer et la démence ont des effets énormes et croissants au Canada et partout dans le monde. L'Organisation mondiale de la Santé estime que le nombre de personnes dans le monde qui vivent avec de la démence passera de 55 millions...

à 12:01
L'Association des établissements de longue durée privés du Québec (AELDPQ) réagit au rapport d'enquête final déposé aujourd'hui par la Commissaire à la santé et au bien-être, Mme Joanne Castonguay, portant sur la gestion de la crise du système de...

à 12:00
Foundry BC, la Fondation St. Paul's et le partenariat entre Bell et la Fondation Graham Boeckh invitent les membres des médias à assister à une annonce importante le 24 janvier 2022 concernant le soutien à la santé mentale des jeunes en...

à 11:47
La Société de services financiers Fonds FMOQ inc. annonce le départ à la retraite, le 31 mars prochain, de son vice-président exécutif, M. Jean-Pierre Tremblay,  celui qui a assumé, au cours des 24 dernières années, les responsabilités de maître...

à 11:45
La professeure Charlotte Deane, de l'Université d'Oxford, a rejoint Exscientia au titre de scientifique en chef de l'intelligence artificielle des produits biologiques. À ce poste nouvellement créé, elle se concentrera sur l'application de...

à 11:43
Les membres du Conseil des entreprises privées en santé et mieux-être (CEPSEM) réagissent positivement aux conclusions de la Commissaire à la santé et au bien-être contenues dans son rapport final. Ces constats s'inscrivent dans l'esprit collaboratif...



Communiqué envoyé le 14 janvier 2022 à 10:12 et diffusé par :