Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Services aux petites entreprises, Plaidoyer (politique), CPG

Augmentation du salaire minimum à 14,25 $ : le pire est évité pour les PME


MONTRÉAL, le 14 janv. 2022 /CNW Telbec/ - La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) est soulagée de l'annonce faite ce matin par le ministre du Travail Jean Boulet. En effet, l'augmentation du salaire minimum à 14,25 $ de l'heure, une augmentation de 5,56 %, représente une approche nettement plus pragmatique que d'adopter une hausse drastique à 18 $ de l'heure. Les PME auront tout de même besoin d'aides pour atténuer les impacts de cette hausse, car il faut le rappeler, la plupart d'entre elles ne se sont toujours pas remises de la pandémie et qu'elles continuent de vivre des restrictions.

Une augmentation du salaire minimum à 18$ de l'heure n'aurait pas été sans conséquence pour les PME encore fragilisées et touchées de plein fouet par la COVID-19 et les restrictions qui l'accompagnent. Seules 45 % d'entre elles ont retrouvé leurs revenus prépandémiques et les entreprises doivent également faire face à une importante pénurie de main-d'oeuvre. Une telle hausse aurait entraîné une charge supplémentaire sur les épaules des entrepreneurs et aurait fait figure de décision contre-productive pour l'économie du Québec et son rétablissement. Toutefois, la FCEI s'inquiète de la hausse à 5,56 %, car celle-ci engendrera des conséquences sur les PME.

« Il est important de voir toutes les conséquences d'une hausse du salaire minimum sur nos PME. D'abord, elle entraîne un effet domino sur les autres salaires de l'entreprise, ensuite une pression supplémentaire sur les entrepreneurs. La vaste majorité des PME sont de petite taille et la hausse sera dur à encaisser. Ajoutez à ça leur fragilité financière due à la pandémie, il est certain qu'elles auront besoin d'aides pour assumer cette augmentation du salaire minimum. Le gouvernement doit accorder des mesures d'atténuation, comme des allègements fiscaux sur la masse salariale, pour compenser ces pressions sur les coûts dans les plus petites entreprises. », déclare François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Le salaire minimum à 18 $ de l'heure n'est pas la solution miracle

Pour lutter contre la pauvreté, la FCEI privilégie une approche différente, basée sur des mesures plus optimales qui permettent d'augmenter le revenu global disponible des travailleurs à faible revenu, comme l'exemption de base, les primes au travail ou encore les crédits d'impôt ciblés.

« Augmenter le salaire minimum à 18 $ de l'heure ne supprimera pas la pauvreté, il n'y a rien de magique à cela. Les partisans d'une telle hausse ne regardent pas les tenants et les aboutissants d'une décision comme celle-ci et encore moins les impacts que cela pourrait avoir sur nos PME et notre économie. Il faut privilégier une approche intelligente et cohérente qui puisse être bénéfique pour tout le monde, y compris pour nos PME », conclut François Vincent.

À propos de la FCEI

La FCEI (Fédération canadienne de l'entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 95?000 membres dans tous les secteurs d'activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:15
Tout le monde au Canada mérite un chez-soi sûr et abordable. Le logement abordable est la clé de la reprise au Canada en cas de pandémie, en particulier, pour les collectivités de tout le pays, y compris à Yellowknife....

à 12:01
L'Association des établissements de longue durée privés du Québec (AELDPQ) réagit au rapport d'enquête final déposé aujourd'hui par la Commissaire à la santé et au bien-être, Mme Joanne Castonguay, portant sur la gestion de la crise du système de...

à 11:45
La professeure Charlotte Deane, de l'Université d'Oxford, a rejoint Exscientia au titre de scientifique en chef de l'intelligence artificielle des produits biologiques. À ce poste nouvellement créé, elle se concentrera sur l'application de...

à 11:43
Les membres du Conseil des entreprises privées en santé et mieux-être (CEPSEM) réagissent positivement aux conclusions de la Commissaire à la santé et au bien-être contenues dans son rapport final. Ces constats s'inscrivent dans l'esprit collaboratif...

à 11:30
Les mesures présentées dans le budget 2022 de l'administration Plante-Ollivier démontre à nouveau l'incapacité de Projet Montréal à gérer les finances de la Ville. En plus de ne pas tenir compte du contexte de la cinquième vague de la pandémie,...

à 10:05
À la suite d'une évaluation positive de sa performance ESG, Nouveau Monde Graphite Inc. (« Nouveau Monde » ou la « Société ») publie ses objectifs 2022 concernant le développement de ses projets et sa croissance. La Société prévoit terminer le...



Communiqué envoyé le 14 janvier 2022 à 12:22 et diffusé par :