Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Science et technologie, Transport, Chasse, pêche et plein air, Le Covid-19
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Une étude de Turo révèle que la majorité des Canadiens possèdent une voiture, mais ne la conduisent pratiquement jamais


L'Indice Turo de l'auto révèle que 58 % des Canadiens prévoient acheter un véhicule électrique ou hybride comme prochaine voiture, mais sont préoccupés par le coût et l'autonomie de ces véhicules.

TORONTO, le 19 janv. 2022 /CNW/ - Turo Canada, la plus grande plateforme d'autopartage au monde, publie aujourd'hui son premier Indice Turo de l'auto annuel, une étude de référence qui analyse l'état de la propriété automobile au Canada, en partenariat avec Léger.

Le rapport révèle qu'alors que 83 % des Canadiens possèdent ou louent un véhicule, leur voiture reste inutilisée 95 % de l'année. En moyenne, les propriétaires de voitures Canadiens sont donc derrière le volant pendant seulement 400,6 heures par an. Il s'agit d'une légère baisse par rapport à une étude similaire menée par Turo en 2019, étude qui révélait que les voitures restaient inutilisées 96 % de l'année et qu'elles étaient conduites pendant seulement 380 heures par an.

Bien qu'ils n'utilisent pas souvent leur véhicule, 81 % des propriétaires de voiture estiment qu'il leur serait impossible de ne pas posséder de voiture. Le même pourcentage de répondants n'envisage pas non plus de cesser d'en posséder une à l'avenir. Parmi les raisons qui poussent les conducteurs à posséder une voiture, la commodité est la plus importante (31 %), suivie par les déplacements quotidiens (30 %) et le désir de liberté (17 %). Cependant, les dépenses reliées à la possession d'une voiture continuent de représenter une somme importante pour les Canadiens, occasionnant des frais d'en moyenne 4 937 $ par année.

« Nos résultats mettent en lumière un paradoxe en ce qui concerne le fait de posséder une voiture », déclare Cédric Mathieu, vice-président et responsable de Turo au Canada. « Il est clair que posséder une voiture est encore un élément primordial dans la vie des Canadiens, mais ces voitures restent largement inutilisées, et ce, tout en coûtant aux propriétaires des milliers de dollars par an. La possession traditionnelle d'une voiture ne représente donc pas un modèle parfait, mais les alternatives sont limitées pour les Canadiens qui ont encore besoin d'avoir accès à un véhicule. »

« Le partage de voitures entre pairs est une solution qui permet de concilier ces réalités, tout en rendant l'acquisition d'une voiture plus rentable pour ceux qui ont besoin d'un véhicule et en élargissant l'accès à une voiture à ceux qui n'en ont pas. Ce modèle ouvre la voie à un avenir où les voitures sont mieux utilisées, en ayant moins de voitures sur les routes, tout en les rendant accessibles à un plus grand nombre de personnes. »

Impact de la COVID-19 sur la possession d'une voiture et la mobilité
La COVID-19 n'a pas eu d'impact significatif sur les intentions d'achat de voitures des Canadiens. 81 % ont déclaré que la pandémie n'a pas affecté leur décision d'acheter une voiture, tandis que 12 % sont moins susceptibles de le faire. Cela dit, les Canadiens conduisent moins. 51 % d'entre eux disent utiliser leur voiture moins fréquemment en raison de la pandémie.

Lorsque les Canadiens retourneront au bureau, près des deux tiers (64 %) des répondants qui travaillent prendront leur voiture, tandis que 14 % utiliseront le transport en commun. Neuf pour cent ne savent pas comment ils se rendront au travail ou ne s'y rendront pas du tout. 87 % des répondants qui disent avoir un moyen de transport privilégié pour se rendre au travail ont déclaré que leur préférence n'a pas changé en raison de la pandémie.          

Possession de véhicules électriques
Près de la moitié des automobilistes canadiens (47 %) sont préoccupés par l'impact de leur voiture sur l'environnement. D'ailleurs, la majorité des Canadiens (58 %) qui prévoient acheter ou louer une nouvelle voiture choisiront une voiture hybride ou électrique, ce qui témoigne d'une transition lente, mais réelle, vers un avenir plus électrique. Cela est particulièrement vrai au Québec, où cette proportion passe à 72 %.

Cependant, il existe encore d'importants obstacles à l'adoption des voitures électriques : 79 % des Canadiens qui prévoient d'acheter ou de louer une nouvelle voiture hésitent encore à acheter une voiture entièrement électrique, citant leur coût élevé (29 %) et l'autonomie (24 %) comme principales raisons de ne pas en acheter une.

Les essais prolongés peuvent être la solution. L'enquête montre que 86 % des Canadiens n'ont jamais conduit un véhicule électrique et que 66 % ont déclaré qu'ils seraient plus enclins à acheter un véhicule électrique s'ils avaient la possibilité d'en conduire un pendant quelques jours avant de prendre une décision.

Avec plus de 750 véhicules zéro émission disponibles sur Turo au Canada, des milliers de Canadiens se sont tournés vers la plateforme pour essayer un véhicule électrique pendant une plus longue période.

« D'après cette étude, nous constatons que même si les Canadiens comprennent l'importance d'acheter un véhicule électrique, la majorité d'entre eux ne sont pas prêts à franchir l'étape suivante, soit l'achat, sans en avoir préalablement essayé un », explique Christian Bourque, vice-président exécutif et associé principal de Léger. « Il est clair qu'il y a encore un manque de connaissances en ce qui concerne l'achat de ce type de véhicule. »

« Les Canadiens veulent essayer un véhicule électrique avant de l'acheter », ajoute M. Mathieu. « Rendre les véhicules électriques plus accessibles par des essais prolongés aidera les consommateurs à se sentir plus en confiance au moment d'en acheter un. »

Le sondage a été réalisé par Léger pour Turo Canada, du 18 au 25 novembre. Il était composé d'un échantillon représentatif de 1520 Canadiens francophones ou anglophones âgés de 18 ans ou plus.

Depuis son lancement en 2016, plus de 1,2 million de Canadiens se sont inscrits à Turo et plus de 55 000 voitures ont été répertoriées sur la plateforme dans plus de 350 villes en Alberta, en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse et en Colombie-Britannique. Turo met en relation des personnes qui ont besoin d'une voiture avec des personnes qui ont une voiture qu'elles n'utilisent pas tout le temps. En partageant leurs voitures, Turo aide les propriétaires de voitures à générer un revenu supplémentaire, gagnant en moyenne 798 $ par mois au cours des 12 mois, entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021.

Pour en savoir plus, pour devenir hôte ou pour réserver une voiture, téléchargez l'application Turo ou visitez le site turo.com.

À propos de Turo 
Turo est une plateforme d'autopartage qui permet de réserver la voiture que vous voulez, là où vous la voulez, auprès d'un groupe dynamique d'hôtes de confiance aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. Les voyageurs peuvent choisir parmi une sélection unique de voitures à proximité, tandis que les hôtes peuvent gagner de l'argent pour compenser les frais liés à la possession de leur véhicule. Reconnue pour son avant-gardisme dans les domaines de l'économie de partage et des voyages, Turo est une communauté fiable et positive comptant plus de 17 millions de membres, offrant plus de 700 000 véhicules de plus de 900 marques et modèles.

SOURCE Turo


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:37
CHANGSHA, Chine, 31 juillet 2015 /PRNewswire/ -- ZKenergy Science & Technology Co., Ltd. (« ZKenergy ») a annoncé aujourd'hui que la société a gagné son procès contre Wuxi Suntech Power Co., Ltd. (« Wuxi Suntech ») au sujet de différends contractuels...

1 aoû 2015
Ces fonds permettront d'assurer la gestion et l'exploitation des nouvelles parcelles récemment cédées au parc urbain national de la Rouge, qui s'étendent sur 21 kilomètres carrés TORONTO, le 1er août 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, Paul Calandra,...

31 jui 2015
LAKE LOUISE, AB, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Blake Richards, député de Wild Rose, au nom de l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui des investissements s'élevant à plus de...

31 jui 2015
QUÉBEC, le 31 juill. 2015 /CNW Telbec/ - L'Administration portuaire de Québec (APQ), par l'entremise de son président-directeur général, Monsieur Mario Girard, a effectué une demande afin de soumettre le projet de terminal multifonctionnel en eau...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - L'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique, a annoncé aujourd'hui une aide financière...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Dans le cadre de la modernisation et du renforcement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) (LCEE 2012) mise en place pour appuyer l'initiative gouvernementale de « Développement responsable...



Communiqué envoyé le 19 janvier 2022 à 06:00 et diffusé par :