Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Le Covid-19
Sujet : Product/Service

L'Impériale adopte un objectif de réduction de l'intensité des émissions provenant des sables pétrolifères pour 2030 et compte atteindre l'objectif en 2023


La Compagnie Pétrolière Impériale Limitée (TSE : IMO, NYSE American : IMO) a indiqué aujourd'hui qu'elle prévoit d'autres réductions de l'intensité des émissions de gaz à effet de serre au cours de la prochaine décennie en vue d'appuyer les objectifs de carboneutralité du Canada.

D'ici la fin de 2030, L'Impériale prévoit réduire de 30 % l'intensité des émissions de gaz à effet de serre de portée 1 et de portée 2 de ses installations de sables pétrolifères en exploitation, par rapport aux niveaux de 2016. La compagnie compte atteindre cet objectif en mettant en oeuvre des technologies de prochaine génération qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre à son exploitation de Cold Lake, en améliorant l'efficacité de ses installations et en assurant le captage et le stockage du carbone.

L'Impériale confirme également son objectif d'atteindre la carboneutralité des émissions de gaz à effet de serre de portée 1 et de portée 2 liées à l'exploitation des sables pétrolifères d'ici 2050 afin d'appuyer l'engagement du Canada envers la carboneutralité.

« Nous apportons des changements importants en déployant un ensemble de solutions à plus faibles émissions dans nos installations de sables pétrolifères afin d'aider à soutenir l'objectif ambitieux de carboneutralité du Canada d'ici 2050 », a déclaré Brad Corson, président du Conseil, président et chef de la direction de L'Impériale. « Nos plans de réduction des émissions remaniés sont ambitieux et font appel à l'innovation et à des solutions technologiques élaborées en collaboration avec les autorités, l'industrie et d'autres parties prenantes, pour aider à accélérer le déploiement de technologies à faible bilan carbone. »

L'Impériale a établi des plans en utilisant des objectifs mesurables précis dont l'atteinte repose en partie sur des mesures commerciales précises. La compagnie est en bonne voie d'atteindre son objectif précédent en matière d'intensité des émissions de gaz à effet de serre de portée 1 et de portée 2, qui correspondait à une réduction de 10 % pour les installations de sables pétrolifères en exploitation d'ici la fin de 2023, par rapport aux niveaux de 2016. Cette amélioration s'appuie sur le succès qu'a déjà obtenu L'Impériale à l'égard des émissions de gaz à effet de serre de ses installations de sables pétrolifères, qui ont été réduites de plus de 20 % entre 2013 et 2016.

Les plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre de L'Impériale s'appuient depuis plus de 20 ans sur des programmes de recherche et d'innovation technologique dans lesquels quelque 2,1 milliards de dollars ont été investis, mettant l'accent sur des technologies d'exploitation des sables pétrolifères conçues pour améliorer la performance environnementale et économique.

L'Impériale est membre fondateur de L'initiative pour des sables bitumineux carboneutres (Initiative). L'objectif de cette initiative est de travailler avec les gouvernements fédéral et de l'Alberta pour assurer la carboneutralité des émissions de portée 1 et de portée 2 que produit l'exploitation des sables pétrolifères d'ici 2050 afin d'aider le Canada à atteindre ses objectifs climatiques. La première phase de L'initiative pour des sables bitumineux carboneutres consistera à établir un réseau de captage et de stockage du carbone dans la région d'exploitation des sables pétrolifères au nord de l'Alberta.

Après plus d'un siècle d'activité, L'Impériale continue de dominer son secteur en mettant la technologie et l'innovation au service du développement responsable des ressources énergétiques canadiennes. En tant que premier raffineur de pétrole au Canada, producteur de pétrole brut et de produits pétrochimiques de premier plan et principal distributeur de carburants à l'échelle nationale, notre entreprise s'engage à maintenir des normes élevées dans tous ses domaines d'activité.

Mise en garde : Les énoncés contenus dans le présent rapport qui sont liés à des situations ou des événements futurs, y compris les prévisions, les objectifs, les attentes, les estimations et les plans d'affaires sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'emploi de tournures utilisant certains mots, notamment : croit, anticipe, entend, propose, planifie, but, recherche, projette, présage, cible, évalue, prévoit, stratégie, perspective, compte, futur, continue, probable, peut, doit, aspire et autres références semblables à des périodes futures. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent rapport comprennent, sans s'y limiter, les références à des plans visant à réduire de 30 % les émissions de GES de portée 1 et de portée 2 aux installations de sables pétrolifères en exploitation de la compagnie d'ici la fin de 2030; l'élaboration, la mise en oeuvre et l'incidence d'un ensemble de solutions et de technologies à plus faible bilan carbone aux installations de sables pétrolifères; l'objectif de la compagnie d'atteindre la carboneutralité des émissions de GES de portée 1 et de portée 2 liées à l'exploitation des sables pétrolifères d'ici 2050; l'élaboration en collaboration avec les autorités, l'industrie et d'autres parties prenantes; le fait d'être en bonne voie d'atteindre l'objectif précédent de réduction de 10 % des émissions de GES de portée 1 et de portée 2 aux installations des sables pétrolifères en exploitation d'ici la fin de 2023; et l'objectif d'assurer la carboneutralité des émissions de portée 1 et de portée 2 que produit l'exploitation des sables pétrolifères et la première phase du réseau de captage et de stockage de L'initiative pour des sables bitumineux carboneutres.

Les déclarations prospectives sont fondées sur les prévisions actuelles de l'entreprise, ses estimations, ses projections et ses hypothèses émises au moment de la déclaration. Les résultats financiers et d'exploitation futurs réels, y compris les attentes et les hypothèses concernant la croissance de la demande et la combinaison de sources énergétiques; le taux de production, sa croissance et sa composition à l'égard des différents actifs; la quantité d'émissions et le calendrier des réductions; l'adoption et l'incidence de nouvelles installations ou technologies sur les réductions de l'intensité des émissions de GES, y compris les technologies de prochaine génération qui remplacent la vapeur consommant beaucoup d'énergie par des solvants à Cold Lake, la technologie de gaz de combustion de chaudière à Kearl, et le soutien et l'avancement du captage et du stockage du carbone; les plans, le calendrier, les coûts, les évaluations techniques et les capacités des projets, ainsi que la capacité de la compagnie à exécuter efficacement ces plans et à exploiter ses actifs; le soutien concret des autorités et des autres parties prenantes à l'endroit de diverses nouvelles technologies comme le captage et le stockage du carbone; les lois et les politiques applicables, y compris en ce qui concerne les changements climatiques et les réductions des émissions de GES; la génération de liquidités, les sources de financement et la structure du capital; les prix des marchandises, les taux de change et les conditions générales du marché; les dépenses reliées aux immobilisations et à l'environnement; et l'évolution de la COVID-19 et ses répercussions sur la capacité de L'Impériale à exploiter ses actifs pourraient varier considérablement selon un certain nombre de facteurs. Ces facteurs comprennent les variations mondiales, régionales et locales de l'offre et de la demande de pétrole, de gaz naturel et de produits pétroliers et pétrochimiques ainsi que leurs effets sur les prix, l'écart et la marge; les événements politiques ou l'évolution de la réglementation, y compris les changements apportés à la législation ou à la politique gouvernementale, la réglementation relative à l'environnement, notamment en ce qui a trait aux changements climatiques et aux émissions de gaz à effet de serre, y compris les mesures prises en réponse à la COVID-19; les résultats des programmes de recherche et des nouvelles technologies, la capacité de déployer de nouvelles technologies à une échelle commerciale à un coût concurrentiel, et la compétitivité de l'énergie de remplacement et autres technologies de réduction des émissions; les développements technologiques imprévus; l'absence de soutien de la part des gouvernements et des autorités envers l'adoption des nouvelles technologies; l'obtention, en temps opportun, de l'approbation des organismes tiers et de réglementation, notamment à l'égard des nouvelles technologies et des projets; les risques environnementaux inhérents aux activités d'exploration et de production pétrolières et gazières; la disponibilité et le rendement des fournisseurs de service indépendants, notamment à la lumière des restrictions imposées par la COVID-19; la disponibilité et la répartition de capitaux; la gestion et les calendriers des projets et leur achèvement dans les délais prévus; les difficultés techniques ou opérationnelles imprévues; l'efficacité de la direction; la gestion et les calendriers des projets et leur achèvement dans les délais prévus; les dangers et les risques opérationnels; l'analyse et le rendement des gisements; les conditions économiques générales, y compris l'occurrence et la durée des récessions économiques; et d'autres facteurs analysés sous l'élément 1A « Facteurs de risques » et l'élément 7 « Rapport de gestion » du rapport annuel le plus récent de la compagnie sur le formulaire 10-K et des rapports périodiques subséquents.

Les énoncés prospectifs ne garantissent pas le rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont certains sont similaires à ceux d'autres entreprises pétrolières et gazières et d'autres sont exclusifs à la Compagnie Pétrolière Impériale Limitée. Les résultats réels de L'Impériale peuvent être sensiblement différents des résultats implicites ou explicites selon les énoncés prospectifs, et les lecteurs sont priés de ne pas s'y fier aveuglément L'Impériale ne s'engage aucunement à publier une mise à jour des énoncés prospectifs contenus aux présentes, sauf si la loi l'exige.

Source : Imperial


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:05
Le gouvernement du Québec accorde, pour les exercices financiers 2022-2023 à 2025-2026, une somme de 2,1 M$ à FPInnovations afin de faciliter et d'accroître l'utilisation du bois dans la construction. Ainsi, FPInnovations soutiendra la réalisation...

à 10:00
Le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, en partenariat avec le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, lance un appel de projets visant à soutenir la participation des acteurs de la...

à 09:01
Le ministre des Ressources naturelles, l'honorable Jonathan Wilkinson, participera à une réunion des ministres du G7 responsables du climat, de l'énergie et de l'environnement, du 25 au 27 mai 2022, à Berlin (Allemagne). Pour toutes demandes...

à 09:00
Électrifier le Canada, un groupe de travail du secteur privé qui souhaite accélérer l'électrification au pays, demande aux premiers ministres canadiens, par l'entremise du Conseil de la fédération, de diriger la création et la mise en oeuvre d'une...

à 09:00
La secrétaire parlementaire du ministre du Tourisme et ministre associée des Finances, et députée d'Outremont, Rachel Bendayan, au nom du ministre des Ressources naturelles, l'honorable Jonathan Wilkinson, fera une annonce liée à l'énergie propre à...

à 08:40
PPG a annoncé aujourd'hui sa volonté d'adopter des objectifs basés sur des données scientifiques pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES), avec l'aide de l'initiative « Science-Based Target » (SBTi), un organisme qui accompagne les...



Communiqué envoyé le 19 janvier 2022 à 08:00 et diffusé par :