Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Sondages, Opinions et Recheches

Les pressions sociales et la mentalité de groupe empêchent les Canadiens d'optimiser leurs REER et leurs CELI et d'assurer leur avenir financier


Selon une nouvelle étude de Co-operators, 85 % des professionnels en services financiers sont d'avis que la culture de la « gratification instantanée » mène trop de Canadiens à négliger la planification de leur avenir.  

TORONTO, le 25 janv. 2022 /CNW/ - À l'approche de la date limite annuelle de cotisation aux REER, une nouvelle étude nationale de Co-operators révèle que les pressions sociales incitant les gens à paraître doués en finance et l'émergence d'une culture de placement axée sur l'autonomie posent de nouveaux défis pour la planification financière à long terme des Canadiens.

Le sondage, réalisé sur le forum Angus Reid et mené auprès de professionnels en services financiers des secteurs des services bancaires et de la gestion de patrimoine, révèle que 85 % estiment que la culture de la « gratification instantanée » empêche les gens de placer la planification de la retraite parmi leurs priorités. L'étude a également permis de dévoiler un mythe sur la planification de la retraite. Selon une bonne majorité (57 %) des conseillers en sécurité financière, les Canadiens considèrent de nos jours le REER comme un outil de placement désuet et peu attrayant. De plus, 83 % des répondants remarquent que beaucoup de gens prétendent en savoir plus sur les notions de base des placements qu'ils en connaissent en réalité.

« À l'heure actuelle, les consommateurs en ont assez de l'incertitude des dernières années, et beaucoup sont à la recherche de solutions immédiates. Ils font des recherches en ligne et adoptent une mentalité de meute alimentée par l'anxiété de rater une occasion de placement », déclare Joseph Bédard, conseiller en sécurité financière chez Co-operators. « La plupart des Canadiens ne voient pas tout le potentiel des REER et des CELI en ce moment, surtout lorsqu'une grande partie de leur entourage semble en quête de solutions rapides. »

En effet, 52 % des conseillers à l'échelle du pays affirment que le sujet le plus abordé par leurs clients est de loin la cryptomonnaie. En outre, 55 % d'entre eux sont de plus en plus invités à se prononcer sur de l'information provenant de sources indéterminées sur Internet. Enfin, 76 % des personnes interrogées présument que, pour de nombreux Canadiens vivant dans un centre urbain, l'accession à la propriété devient de plus en plus hors de portée et, de ce fait, bon nombre cherchent à élaborer des stratégies de placement eux-mêmes. Ils espèrent ainsi assurer leur sécurité à long terme.

Selon Vanessa Bowen, conseillère holistique sur les questions d'argent et fondatrice de Mint Worthy, « un élément clé qui empêche les Canadiens de considérer les REER et les CELI comme des outils de placement et d'épargne importants repose sur l'autocritique qu'ils s'imposent lorsque leur situation financière n'évolue pas comme ils l'auraient souhaité. »

Voici un exemple : 80 % des personnes interrogées dans le cadre de l'étude affirment que lorsque des gens subissent des pertes ou des mésaventures financières, ils sont nombreux à se sentir tenaillés par le doute, ce qui les laisse indécis et incapables d'agir. Soixante-treize (73) pour cent constatent même que certains ressentent de la honte d'avoir subi des pertes. En définitive, 65 % des répondants sont d'avis que les Canadiens se sentent contraints de paraître « doués en finance » et 57 % estiment que la plupart des gens hésitent à poser des questions sur le fonctionnement des REER et des CELI.

« C'est là que réside le plus grand problème. Il est impossible d'apprendre quoi que ce soit si on ne pose pas de questions. Je vois de nombreux Canadiens qui tentent de supporter, à eux seuls, la pression émotionnelle qu'ils ressentent », ajoute Mme Bowen. « Il est donc important de parler à un conseiller spécialisé, de se libérer de tout jugement et de poser toutes sortes de questions afin de créer un plan conçu précisément pour atteindre des objectifs à long et à court terme. »

La nécessité de ces échanges est grande : 93 % des sondés croient que la majorité des Canadiens n'ont pas encore maximisé les bienfaits associés à la planification REER, aux CELI, etc. De plus, 90 % pensent qu'il y a beaucoup de confusion entourant les REER et que les Canadiens n'épargnent tout simplement pas assez.

« Plus que jamais, nous encourageons les Canadiens à communiquer avec leur représentant pour qu'ils établissent ensemble une stratégie de placement qui répondra à leurs besoins particuliers », ajoute M. Bédard. 

Méthode d'enquête : Cette étude, intitulée « Les attitudes des Canadiens envers les REER » a été commandée par Co-operators et menée en français et en anglais du 29 décembre 2021 au 4 janvier 2022 sur le forum Angus Reid. Elle comptait un échantillon de 207 professionnels de l'industrie financière canadienne qui travaillent dans les secteurs des banques, des finances, de la gestion de patrimoine ou des assurances partout au Canada et qui conseillent les clients sur les REER et les CELI. La précision des sondages en ligne du forum Angus Reid est mesurée à l'aide d'un intervalle de crédibilité. Ce sondage est précis à +/- 6,8 points de pourcentage près, soit 19 fois sur 20. Toutes les enquêtes et tous les sondages peuvent faire l'objet d'autres types d'erreur, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

À propos de Co-operators
Co-operators est une coopérative canadienne de services financiers de premier plan qui offre des solutions d'assurance multiproduit et de placement ainsi que des services et des conseils personnalisés afin d'aider les Canadiens à bâtir et à consolider leur sécurité financière. Son actif sous administration s'élève à plus de 62,6 milliards de dollars. Co-operators, qui offre des conseils de confiance aux Canadiens depuis 76 ans, est réputée pour son engagement communautaire et ses efforts visant à créer un avenir plus durable. Ayant atteint son objectif de devenir équivalente carboneutre en 2020, Co-operators est déterminée à atteindre ses objectifs de carboneutralité dans ses activités et placements, d'ici 2040 et 2050, respectivement. Co-operators se classe aussi parmi les 50 meilleures entreprises responsables au Canada selon Corporate Knights et figure au palmarès des Employeurs de choix au Canada selon Kincentric. Pour en savoir plus, consultez le site www.cooperators.ca.

SOURCE The Co-operators Group Limited


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:59
Le gouvernement du Canada et le gouvernement de Nouveau-Brunswick feront une annonce en matière de logement. Les médias sont invités...

à 17:34
Gestionnaires d'actifs Bridgehouse (« Bridgehouse »), nom commercial utilisé par Les Associés En Placement Brandes et Cie, annonce aujourd'hui que des réductions des frais de gestion prendront effet le 24 mai 2022, ou vers cette date, à l'égard du...

à 17:13
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se réjouit qu'un gouvernement québécois ait finalement agi en proposant des améliorations intéressantes et concrètes à la Charte de la langue française. La centrale souligne plusieurs...

à 16:58
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Rockport Capital Corp.  Symbole à la Bourse de croissance TSX : R.P   Les titres : Oui  Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de la suspension (HE) : 16 h...

à 16:55
Normes d'accessibilité Canada et le ministère du Développement social et de la Réduction de la pauvreté de la Colombie-Britannique se sont réunis aujourd'hui pour discuter du protocole d'entente qu'ils ont récemment signé. L'union de leurs efforts...

à 16:39
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Karora Resources Inc.  Symbole TSX : KRR   Les titres : Oui  Motif : Nouvelle en attente Heure de la suspension (HE) : 16 h 24 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou...



Communiqué envoyé le 25 janvier 2022 à 10:24 et diffusé par :