Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Supremex annonce des résultats records pour le T4 et l'année financière 2021 et déclare un dividende trimestriel


MONTRÉAL, 24 févr. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Supremex inc. (« Supremex » ou la « Société ») (TSX : SXP), chef de file nord-américain dans la fabrication et la distribution d'enveloppes ainsi qu'un fournisseur de solutions d'emballage en plein essor, annonce aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2021 et déclare un dividende trimestriel. La Société tiendra un appel conférence pour discuter de ses résultats, aujourd'hui à 11 h 00 (heure de l'Est).

Faits saillants du rendement financier du quatrième trimestre et évènements récents

Faits saillants de l'exercice 2021

« Nous avons terminé l'année sur une note très positive, notre chiffre d'affaires atteignant un record historique de 226 millions $. Les ventes ont augmenté de plus de 10 % et le résultat net est plus du double de celui enregistré lors de l'exercice précédent. Tous nos secteurs d'activité ont contribué à améliorer le rendement. Nous récoltons les fruits du travail fondamental accompli au cours des dernières années, nous mettons en oeuvre avec succès notre plan d'optimisation des coûts et nous tirons parti de notre solide chaîne d'approvisionnement et de notre main-d'oeuvre résiliente, » a déclaré Stewart Emerson, président et chef de la direction de Supremex.

« En 2021, nous avons généré 26 millions $, de flux de trésorerie disponibles qui nous ont permis d'assainir notre bilan, de conclure l'acquisition de Vista, d'investir dans la croissance de la Société et d'offrir un rendement à nos actionnaires au moyen de rachats d'actions. Nous avons aussi annoncé depuis peu, le rétablissement du dividende trimestriel.

Nous prévoyons que nos revenus augmenteront encore l'année prochaine et que notre rentabilité restera forte, en particulier au cours du second semestre. Bien que nous ayons réussi à surmonter les défis de la chaîne d'approvisionnement au quatrième trimestre, nous pensons que bon nombre de ces problèmes persisteront au premier semestre de l'année. Pour l'exercice 2022, nos priorités seront de gérer les problèmes actuels de la chaîne d'approvisionnement, de déménager notre usine de Ville Mont-Royal tout en limitant le plus possible la perturbation des activités, de continuer à mettre l'accent sur l'efficacité opérationnelle et d'accélérer la recherche d'acquisitions stratégiques dans le secteur des produits d'emballage, » a conclu M. Emerson.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, à l'exception des montants par action et des marges)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
2021 2020 2021 2020 
État des résultats
Ventes66 203 54 636 226 430 204 604 
Résultat d'exploitation6 819 960 23 279 13 357 
BAIIA ajusté(1)12 218 9 206 39 042 32 504 
Marge de BAIIA ajusté(1)18,5 % 16,9 % 17,2 % 15,9 % 
Résultat net4 896 309 15 752 7 495 
Résultat net de base et dilué par action0,18 0,01 0,58 0,27 
Résultat net ajusté(1)6 431 3 719 17 409 11 388 
Résultat net ajusté par action(1)0,24 0,13 0,64 0,41 
Flux de trésorerie
Flux de trésorerie disponibles(1)12 281 10 074 26 142 34 448 

(1) Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures financières non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.

Mesures financières non conformes aux IFRS 

Les mesures financières non conformes aux IFRS n'ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés et ne doivent pas être considérées comme des alternatives aux mesures de la performance financière préparées conformément aux IFRS. La direction considère ces indicateurs comme des informations pouvant aider les investisseurs à évaluer la rentabilité de la Société et permettre une meilleure comparabilité des résultats d'une période à l'autre.

Ces mesures financières non conformes aux IFRS sont définies comme suit :

Mesure non conforme
aux IFRS
Définition
BAIIARésultat avant frais de financement, impôts sur le résultat, amortissement des immobilisations corporelles et des actifs au titre de droits d'utilisation et des immobilisations incorporelles.
BAIIA ajustéBAIIA ajusté pour retirer les éléments significatifs qui ne font pas partis du cours normal des activités. Ces éléments significatifs incluent, entre autres, la charge de dépréciation des actifs, les dépenses de restructuration, l'ajustement de valeur des stocks acquis et les frais d'acquisition.
Marges du BAIIA et BAIIA ajustéLes marges du BAIIA ou du BAIIA ajusté correspondent à un pourcentage équivalant au ratio du BAIIA ou du BAIIA ajusté sur les ventes.
Résultat net ajustéRésultat net excluant les éléments significatifs énumérés ci-dessus sous la rubrique BAIIA ajusté, net d'impôt.
Résultat net ajusté par actionRésultat dilué par action calculé sur la base du résultat net ajusté.
Flux de trésorerie disponiblesFlux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation selon les états consolidés des flux de trésorerie moins les ajouts nets aux immobilisations corporelles et incorporelles.


Supremex estime que le BAIIA, le BAIIA ajusté et le résultat net ajusté sont des mesures couramment utilisées par les lecteurs d'états financiers afin d'évaluer la capacité d'une entreprise de générer des flux de trésorerie provenant de ses activités d'exploitation et d'acquitter ses charges financières. Le BAIIA ajusté permet aux lecteurs d'évaluer les résultats de la Société sans l'effet d'éléments non récurrents, ce qui lui permet d'évaluer les activités courantes et de mieux évaluer la rentabilité opérationnelle de la Société comparativement aux années précédentes.

Supremex considère que les flux de trésorerie disponibles sont un bon indicateur de la santé financière et de la rentabilité de la Société, parce qu'ils indiquent la part des liquidités générées par les activités d'exploitation qui est disponible pour être distribuée, pour rembourser la dette ou pour financer d'autres investissements.

Les tableaux suivants présentent le rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS :

Rapprochement du résultat net au BAIIA ajusté
(en milliers de dollars, à l'exception des marges)

 Périodes de trois
mois closes le 31
décembre
Périodes de douze
mois closes le 31
décembre
2021 2020 2021 2020 
Résultat net4 896 309 15 752 7 495 
Impôt sur le résultat1 363 31 5 301 2 789 
Frais de financement nets560 620 2 226 3 073 
Amortissement des immobilisations corporelles1 314 1 695 5 314 5 442 
Amortissement des actifs au titre de droits d'utilisation1 144 1 060 4 830 5 091 
Amortissement des immobilisations incorporelles867 885 3 381 3 356 
BAIIA10 144 4 600 36 804 27 246 
Frais d'acquisition liés aux acquisitions d'entreprise? ? 164 97 
Dépréciation d'actifs2 074 2 770 2 074 2 770 
Dépenses de restructuration? 1 836 ? 1 836 
Ajustement de valeur sur stocks acquis par le biais d'une acquisition d'entreprise? ? ? 555 
BAIIA ajusté12 218 9 206 39 042 32 504 
Marge de BAIIA ajusté (%)18,5 % 16,9 % 17,2 % 15,9 % 


Rapprochement du résultat net au résultat net ajusté et du résultat net par action au résultat net ajusté par action

(en milliers de dollars, à l'exception des montants par action)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
2021 2020 2021 2020 
Résultat net4 896 309 15 752 7 495 
Ajustements, nets d'impôt        
Frais d'acquisition liés aux acquisitions d'entreprise? ? 122 72 
Dépréciation d'actifs1 535 2 051 1 535 2 051 
Dépense de restructuration? 1 359 ? 1 359 
Ajustement de valeur sur stock acquis par le biais d'une acquisition d'entreprise? ? ? 411 
Résultat net ajusté6 431 3 719 17 409 11 388 
 
Résultat net par action0,18 0,01 0,58 0,27 
Ajustements, nets d'impôt, en dollars par action0,06 0,12 0,06 0,14 
Résultat net ajusté par action0,24 0,13 0,64 0,41 


Rapprochement des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation aux flux de trésorerie disponibles

(en milliers de dollars)

 Périodes de trois mois
closes le 31 décembre
Périodes de douze mois
closes le 31 décembre
2021 2020 2021 2020 
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation13 821 10 965 29 996  37 025 
Acquisitions nettes d'immobilisations corporelles(1 132)(808)(3 304)(2 117)
Acquisitions nettes d'immobilisations incorporelles(408)(83)(550)(460)
Flux de trésorerie disponibles12 281 10 074 26 142 34 448 


Aperçu du rendement au quatrième trimestre de 2021

Ventes

Les ventes totales pour la période de trois mois close le 31 décembre 2021 se sont établies à 66,2 millions $, une augmentation de 11,6 millions $ ou 21,2 %, comparativement aux ventes du même trimestre de 2020.

Secteur Enveloppe

Les ventes d'enveloppes se sont établies à 46,7 millions $, une augmentation de 6,2 millions $ ou 15,3 %, comparativement aux ventes de 40,5 millions $ enregistrées au même trimestre de 2020. Les ventes d'enveloppes représentaient 70,5 % des ventes de la Société pour le trimestre, soit une baisse comparativement à 74,1 % pour la même période de l'exercice précédent.

Enveloppe ? Marché canadien

Les ventes se sont établies à 26,7 millions $, une baisse de 0,8 million $ ou 2,8 %, comparativement aux ventes du quatrième trimestre de 2020, qui se chiffraient à 27,5 millions $. Le nombre d'unités vendues a diminué de 12,6 %, en partie en raison des contraintes de temps, la capacité de production ayant été allouée de manière à saisir de nouvelles occasions commerciales aux États-Unis. De plus, le déclin de longue durée a continué d'affecter le marché des enveloppes. La baisse de volume a été atténuée en partie par la hausse des prix de vente moyens, qui ont augmenté de 11,2 % comparativement à ceux de la même période de l'exercice précédent, principalement en raison de l'augmentation des prix mise en place rapidement pour tenir compte de la hausse du coût des intrants due à l'inflation et d'un changement dans le portefeuille de produits. Les derniers résultats publiés par la Société canadienne des postes pour la période close le 2 octobre 2021 font état d'une baisse de 0,2 %2 du volume de courrier commercial comparativement à l'exercice précédent; les commerces de détail utilisent de plus en plus les communications numériques en remplacement du courrier traditionnel, la pandémie de COVID-19 ayant accéléré cette tendance, et cette baisse du courrier commercial a plus que contrebalancé l'augmentation des envois postaux liés à l'élection fédérale.

Enveloppe ? Marché américain

Les ventes d'enveloppes se sont établies à 19,9 millions $, une augmentation de 6,9 millions $ ou 53,5 %, comparativement aux ventes de 13,0 millions $ enregistrées au quatrième trimestre de 2020. Le nombre d'unités vendues a augmenté de 53,7 %, une hausse attribuable aux efforts déployés par la Société pour accroître la pénétration du marché américain des enveloppes ainsi qu'à une reprise de la demande au cours des récents trimestres de la part de certains réseaux de revendeurs qui ont été plus touchés par la pandémie et par les mesures de confinement. La solide chaîne d'approvisionnement de la Société et son personnel dévoué des deux côtés de la frontière, ont également joué en faveur de la Société. Les prix de vente moyens en dollars canadiens ont diminué de 0,1 %, principalement en raison de l'incidence négative liée à la conversion de devises et d'un changement dans le portefeuille de produits. À titre de référence, les derniers résultats publiés par le United States Postal Service pour la période close le 31 décembre 2021 font état d'une diminution de 3.8 %3 du volume de courrier « First-Class Mail ».

Secteur Emballage et Produits spécialisés

Les ventes se sont établies à 19,6 millions $, une augmentation de 5,4 millions $ ou 38,0 %, comparativement aux ventes de 14,2 millions $ enregistrées au même trimestre de 2020. Cette augmentation est principalement attribuable à l'apport généré par l'acquisition de Vista, conclue le 8 mars 2021, ainsi qu'à la croissance interne de tous les secteurs d'activité d'emballage de la Société. Les ventes de produits d'emballage et de produits spécialisés représentaient 29,5 % des ventes de la Société pour le trimestre, soit une augmentation comparativement à 25,9 % pour la même période de l'exercice précédent.

BAIIA4 et BAIIA ajusté4

BAIIA consolidé et BAIIA consolidé ajusté

Le BAIIA s'est établi à 10,1 millions $, une augmentation de 5,5 millions $, comparativement à 4,6 millions $ pour le quatrième trimestre de l'exercice précédent. Le BAIIA ajusté s'est établi à 12,2 millions $, une augmentation de 3,0 millions $ ou 32,7 %, comparativement à 9,2 millions $ pour le quatrième trimestre de 2020. Cette augmentation s'explique par l'augmentation des ventes dans les deux secteurs d'activité de la Société, attribuable à l'augmentation des volumes et des prix de vente, et par les gains d'efficacité opérationnelle découlant du plan d'optimisation des coûts. Cette hausse a cependant été atténuée en partie par l'augmentation du coût des matières premières et par la fin des programmes de SSUC et de SUCL (aucune subvention n'a été enregistrée au quatrième trimestre clos le 31 décembre 2021, comparativement à des subventions totalisant 1,1 million $ enregistrées au cours de la même période de l'exercice précédent). La marge de BAIIA ajusté a augmenté pour s'établir à 18,5 % des ventes, comparativement à 16,9 % pour le même trimestre de 2020.

BAIIA et BAIIA ajusté par secteur

Secteur Enveloppe

Le BAIIA ajusté s'est établi à 8,0 millions $, une augmentation de 0,9 million $ ou 12,8 %, comparativement à 7,1 millions $ pour le quatrième trimestre de 2020. Cette augmentation s'explique principalement par l'augmentation des ventes, attribuable à l'augmentation des volumes et des prix de vente, et par les gains d'efficacité opérationnelle découlant du plan d'optimisation des coûts partiellement compensée par un portefeuille de produits défavorable. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant du secteur des enveloppes a atteint 17,1 %, en baisse comparativement à 17,5 % pour la même période en 2020.

Secteur Emballage et Produits spécialisés

Le BAIIA ajusté s'est établi à 6,2 millions $, une augmentation de 3,9 millions $ ou 166,8 %, comparativement à 2,3 millions $ pour le quatrième trimestre de 2020. Cette importante augmentation s'explique principalement par l'augmentation des ventes, attribuable à l'augmentation des volumes et des prix de vente, par l'apport généré par l'acquisition de Vista et par un portefeuille de produits favorable. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant des activités de produits d'emballage et de produits spécialisés a atteint 31,7 %, comparativement à 16,4 % pour la même période en 2020.

Frais corporatifs et charges non réparties

Les frais corporatifs et les charges non réparties se sont élevés à 2,0 millions $, comparativement à 0,2 million $ pour le quatrième trimestre de 2020, qui incluaient des subventions totalisant 1,1 million $ provenant des programmes de SSUC et de SUCL. En excluant les subventions, les frais corporatifs et les charges non réparties auraient été de 1,3 million $ pour le quatrième trimestre de 2020. La hausse de 0,7 million $ est attribuable à l'augmentation des dépenses liées à la rémunération et à d'autres frais corporatifs non répartis.

Dépréciation des actifs

Des charges de 2,1 millions $ et de 2,8 millions $ liées à une baisse de valeur des actifs sans effet sur la trésorerie ont été comptabilisées respectivement au cours du quatrième trimestre des exercices 2021 et 2020, relativement aux produits d'emballages en carton ondulé.

Résultat net et résultat net ajusté5

Le résultat net pour la période de trois mois close le 31 décembre 2021 a atteint 4,9 millions $ (ou 0,18 $ par action), comparativement à 0,3 million $ (ou 0,01 $ par action) pour le même trimestre de l'exercice précédent. Le résultat net ajusté pour la période de trois mois close le 31 décembre 2021 a atteint 6,4 millions $ (ou 0,24 $ par action), comparativement à 3,7 millions $ (ou 0,13 $ par action) pour le même trimestre en 2020.

Aperçu du rendement pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021

Ventes

Les ventes totales pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021 se sont établies à 226,4 millions $, une augmentation de 10,7 % comparativement à 204,6 millions $ pour la période de douze mois close le 31 décembre 2020.

Secteur Enveloppe

Les ventes réalisées dans le secteur des enveloppes se sont établies à 157,2 millions $, une augmentation de 10,7 millions $, ou 7,3 %, comparativement aux ventes de 146,5 millions $ enregistrées pour l'exercice de 2020.

Enveloppe ? Marché canadien

Les ventes se sont établies à 98,4 millions $, une augmentation de 0,8 million $ ou 0,8 %, comparativement aux ventes de 97,6 millions $ enregistrées pour la période de douze mois close le 31 décembre 2020. Les prix de vente moyens ont augmenté de 6,6 %, principalement en raison des augmentations de prix mises en place au cours de l'exercice. Cette hausse a été partiellement contrebalancée par une baisse de volume de 5,4 %, attribuable au déclin de longue durée du marché des enveloppes et aux contraintes de temps, la capacité de production au Canada, ayant été allouée de manière à saisir de nouvelles occasions commerciales aux États-Unis, au quatrième trimestre de 2021.

Enveloppe ? Marché américain

Les ventes se sont établies à 58,8 millions $, une augmentation de 9,9 millions $, ou 20,3 %, comparativement aux ventes de 48,9 millions $ enregistrées durant la même période en 2020. Le nombre d'unités vendues a augmenté de 25,0 %, en raison des efforts déployés par la Société pour accroître la pénétration du marché américain des enveloppes et des effets continus de la reprise économique découlant de l'amélioration de la situation sanitaire liée à la COVID-19. La solide chaîne d'approvisionnement de la Société et son personnel dévoué des deux côtés de la frontière ont également joué en faveur de la Société. Cette augmentation a été atténuée en partie par une baisse des prix de ventes moyens en dollars canadiens de 3,7 %, en raison de l'incidence négative liée à la conversion de devises et d'un changement dans le portefeuille de produits.

Secteur Emballage et Produits spécialisés

Les ventes se sont établies à 69,2 millions $, une augmentation de 11,1 millions $, ou 19,2 %, comparativement aux ventes de 58,1 millions $ enregistrées durant la même période de l'exercice précédent. Cette augmentation des ventes est principalement attribuable à l'apport généré par l'acquisition de Vista et à la croissance interne de tous les secteurs d'activité de la Société.

BAIIA6 et BAIIA ajusté6

BAIIA consolidé et BAIIA consolidé ajusté

Le BAIIA a augmenté de 35,1 %, ou 9,6 millions $, pour atteindre 36,8 millions $ pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021, comparativement à un BAIIA de 27,2 millions $ pour la même période en 2020. Le BAIIA ajusté a augmenté de 20,1 %, ou 6,5 millions $, pour atteindre 39,0 millions $ pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021, comparativement à un BAIIA ajusté de 32,5 millions $ pour l'exercice précédent. Cette hausse s'explique par une augmentation des ventes dans les deux secteurs d'activité de la Société, attribuable à l'augmentation des volumes et des prix de vente, par des gains d'efficacité opérationnelle découlant de l'optimisation des coûts, par des améliorations apportées aux activités de fabrication de boites pliantes et par la comptabilisation d'un montant un peu plus élevé de subventions (2,1 millions $ en 2021 comparativement à 2,0 millions $ pour la même période de l'exercice précédent). Cette hausse a cependant été atténuée en partie par l'augmentation du coût des matières premières. La marge de BAIIA ajusté a augmenté pour s'établir à 17,2 % des ventes, comparativement à 15,9 % pour la même période en 2020.

BAIIA et BAIIA ajusté par secteur

Secteur Enveloppe

Le BAIIA ajusté s'est établi à 28,5 millions $, soit une augmentation de 11,7 %, ou 3,0 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 25,5 millions $ pour la même période en 2020. Cette augmentation s'explique principalement par l'augmentation des ventes, attribuable à l'augmentation des volumes et des prix de vente, et par les gains d'efficacité opérationnelle découlant du plan d'optimisation des coûts. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant du secteur des enveloppes a atteint 18,1 %, en hausse comparativement à 17,4 % pour la même période en 2020.

Secteur Emballage et Produits spécialisés

Le BAIIA ajusté s'est établi à 13,6 millions $, soit une augmentation de 59,6 %, ou 5,1 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté de 8,5 millions $ pour la même période en 2020, principalement en raison d'une augmentation des ventes, attribuable à l'augmentation des volumes et des prix de vente, de l'apport généré par l'acquisition de Vista, des gains d'efficacité opérationnelle de la division de carton plat et d'un portefeuille de produits favorable. Exprimé en pourcentage des ventes sectorielles, le BAIIA ajusté provenant des activités de produits d'emballage et de produits spécialisés a atteint 19,7 %, comparativement à 14,7 % pour la même période en 2020.

Frais corporatifs et charges non réparties

Les frais corporatifs et les charges non réparties se sont élevés à 3,1 millions $, comparativement à 1,5 million $ pour la période comparable de 2020. La hausse de 1,6 million $ est attribuable à l'augmentation des dépenses liées à la rémunération et à d'autres frais corporatifs non répartis.

Dépréciation des actifs

Des charges de 2,1 millions $ et de 2,8 millions $ liées à une baisse de valeur des actifs sans effet sur la trésorerie ont été comptabilisées respectivement au cours du quatrième trimestre des exercices 2021 et 2020, relativement aux produits d'emballages en carton ondulé.

Résultat net et résultat net ajusté7

Le résultat net pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021 a atteint 15,8 millions $ (ou 0,58 $ par action), comparativement à 7,5 millions $ (ou 0,27 $ par action) pour la même période en 2020. Le résultat net ajusté pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021 a atteint 17,4 millions $ (ou 0,64 $ par action), comparativement à 11,4 millions $ (ou 0,41 $ par action) pour la même période en 2020.

Trésorerie et sources de financement

Flux de trésorerie

Des flux de trésorerie nets de 30,0 millions $ ont été générés par les activités d'exploitation au cours de la période de douze mois close le 31 décembre 2021, comparativement à 37,0 millions $ pour la même période en 2020. Cette baisse est principalement attribuable à des variations défavorables du fond de roulement, particulièrement en ce qui concerne les créances clients et les stocks, mais elle a été contrebalancée en partie par une hausse de la rentabilité.

Pour la période de douze mois close le 31 décembre 2021, les flux de trésorerie disponibles7 totalisaient 26,1 millions $, comparativement à 34,4 millions $ pour la même période de l'exercice précédent, principalement en raison d'une baisse des flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation, tel que décrite précédemment, et par une augmentation des dépenses en immobilisations.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités (« OPR »)

Au cours des périodes de trois et douze mois closes le 31 décembre 2021, la Société a racheté 406 900 et 1 409 300 actions ordinaires aux fins d'annulation dans le cours normal des activités de l'OPR actuelle et antérieure qui a expirée le 16 août 2021, pour une contrepartie de 1 004 924 $ et 3 281 030 $, respectivement.

Après la clôture de l'exercice, 59 000 actions supplémentaires ont été achetées pour annulation pour une contrepartie totale de 171 419 $.

Dette et effet de levier

La dette totale de la Société a diminué à 44,5 millions de $ au 31 décembre 2021, comparativement à 56,8 millions $ au 31 décembre 2020, malgré l'acquisition de Vista conclue le 8 mars 2021, pour une contrepartie totale de 2,8 millions de $.

Au 31 décembre 2021, le ratio de la dette totale sur le BAIIA ajusté était de 1,1x contre 1,7x au 31 décembre 2020.

Évènements postérieurs

Perspectives

La Société possède un carnet de commandes bien rempli et fonctionne actuellement à pleine capacité, compte tenu de la main-d'oeuvre dont elle dispose, et ses équipes réussissent toujours à passer aux clients la hausse du coût des intrants due à l'inflation. Toutefois, la Société fait face à des problèmes de plus en plus complexes liés à la chaîne d'approvisionnement, surtout en ce qui concerne l'approvisionnement en papier, ce qui l'oblige à réduire ou à repousser la livraison de commandes, créant ainsi des opportunités de ventes manquées. L'acquisition, récemment complétée d'une compagnie d'enveloppes située à New-York, devrait permettre d'atténuer les effets de ces problèmes à court terme.

En 2022, la Société a l'intention de déménager son usine de boîtes pliantes de Ville Mont-Royal, au Québec, dans un autre emplacement, en raison de l'expropriation de cette usine pour la réalisation du projet Royalmount. La Société devra assumer des coûts ponctuels pour ce déménagement.

En ce qui concerne le déploiement de capitaux en 2022, la Société prévoit de verser des dividendes trimestriels, de poursuivre le rachat d'actions en vertu de son programme d'OPR et d'investir dans des dépenses en immobilisations. La Société continue également sa recherche d'acquisitions stratégiques dans le secteur des produits d'emballage.

Le 24 février 2022 ? Téléconférence pour discuter des résultats du T4 et l'année financière 2021 :

Une conférence téléphonique pour discuter des résultats de la Société pour le quatrième trimestre clos le 31 décembre 2021 aura lieu le jeudi 24 février 2022, à 11 heures (heure de l'Est).

La conférence téléphonique sera diffusée en direct sur le site Web de la Société dans la section Investisseurs, sous Web Diffusion.

Veuillez prendre note que la téléconférence sera tenue en anglais. Pour participer à la conférence (professionnels de la communauté d'investissement seulement) ou l'écouter en direct, veuillez appeler les numéros suivants (les numéros ont été mis à jour depuis les derniers appels).

? Numéro de confirmation :8256335
? Participants locaux (Montréal et environs) :438 803-0546
? Participants de Toronto :438 803-0546
? Participants de l'Amérique du Nord :1 888 440-2009

Une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web de la Société dans la section Investisseurs sous Webdiffusion. Afin d'écouter l'enregistrement par téléphone, veuillez appeler sans frais en Amérique du Nord au 1 800 770-2030 ou au 647-362-9199 et entrer le code 8256335 #. L'enregistrement sera disponible jusqu'au jeudi, 3 mars 2022.

Informations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, y compris, mais sans s'y limiter, des énoncés concernant le BAIIA, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté, le résultat net ajusté par action, les flux de trésorerie disponibles et le rendement futur de Supremex ainsi que des énoncés ou des informations semblables sur les circonstances, les attentes, le rendement et les résultats futurs prévus. Les informations prospectives peuvent contenir des expressions comme prévoir, présumer, croire, devoir, viser, avoir l'intention de, s'attendre à, pouvoir, entendre et chercher à, éventuellement employées au futur ou au conditionnel. Ces informations ont trait aux évènements futurs ou au rendement futur et reflètent les hypothèses, les attentes et les estimations actuelles de la direction à propos de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement, des perspectives et des occasions futures de l'entreprise, de la conjoncture économique canadienne et de la capacité de l'entreprise d'attirer et de conserver des clients. L'information prospective est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction ainsi que sur l'information disponible pour Supremex à la date du présent rapport de gestion. Ces hypothèses, attentes et estimations sont abordées tout au long du rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 décembre 2021. Supremex met en garde contre le fait que ces hypothèses pourraient ne pas se réaliser et que les conditions économiques actuelles, y compris toute l'incertitude actuelle résultant de la crise sanitaire de la COVID-19 et de ses répercussions plus larges sur l'économie mondiale, rendent ces hypothèses, bien que jugées raisonnables au moment où elles ont été faites, sujettes à une plus grande incertitude.

Les informations prospectives sont assujetties à certains risques et à certaines incertitudes. Elles ne devraient pas être lues comme étant des garanties de résultats ou de rendement futurs et les résultats réels pourraient différer de manière importante des conclusions, des prévisions ou des projections énoncées dans ces informations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres : la crise sanitaire mondiale, la diminution de la consommation d'enveloppes, l'augmentation de la concurrence, les cycles économiques, le personnel clé, la pénurie de main d'oeuvre, les contributions aux régimes d'avantages sociaux des employés, l'augmentation du coût des matières premières et leur disponibilité, la perturbations des activités, la fluctuation des taux de change, la croissance par acquisition la disponibilité des fonds, les risques de crédit liés aux créances clients, la fluctuation des taux d'intérêt, les inquiétudes concernant la protection de l'environnement, le risque éventuel de litige, la cybersécurité et la protection des données et l'absence de garantie de verser des dividendes. En outre, les risques et les incertitudes découlant de la pandémie de la COVID-19 qui pourraient entrainer des résultats différents de ceux attendus comprennent, sans s'y limiter : les mesures gouvernementales éventuelles, les changements de comportement et de demande des consommateurs, les changements des exigences des clients, les perturbations des fournisseurs et de la chaîne d'approvisionnement de la Société, la disponibilité du personnel et l'incertitude quant à l'étendue et à la durée de la pandémie. Ces risques et ces incertitudes sont abordés tout au long du rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 décembre 2021 et, en particulier dans les ?'Facteurs de risque''. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs ou les informations prospectives se concrétiseront. Les lecteurs ne devraient pas se fier indument à ces informations prospectives, sauf s'ils sont tenus de le faire en vertu des lois applicables en matière de valeurs mobilières. La Société décline expressément toute intention ainsi que toute obligation de mettre à jour ou de réviser toute information prospective, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d'évènements futurs ou autrement.

Le rapport de gestion et les états financiers sont accessibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de Supremex.

À propos de Supremex

Supremex est un chef de file nord-américain dans la fabrication et la distribution d'enveloppes ainsi qu'un fournisseur de solutions d'emballage en plein essor. Supremex compte dix installations manufacturières réparties dans quatre provinces au Canada et trois installations manufacturières aux États-Unis, et emploie environ 825 personnes. Avec une présence grandissante, Supremex peut fabriquer et distribuer efficacement des produits d'enveloppe et d'emballage qui répondent aux exigences de grandes sociétés nationales et multinationales, de distributeurs, d'organismes publics, de PME et de fournisseurs de solutions.

Pour plus d'information, visitez www.supremex.com.

Personne-ressource:
Mary Chronopoulos
Chef de la direction financière
investors@supremex.com
514 595-0555, poste 2316

1  Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures financières non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.

2  Société canadienne des postes, rapport financier du troisième trimestre 2021

3  Communiqué de presse du U.S. Postal daté du 8 février 2022, portant sur les résultats du premier trimestre de 2022

4  Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures financières non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements

5  Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures financières non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.

6  Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures financières non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.

7  Il s'agit d'une mesure financière non conforme aux IFRS. Se reporter à la section sur les mesures financières non conformes aux IFRS pour les définitions et les rapprochements.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:35
Le Fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix ("Propriétés de Choix" ou la "Fiducie") annonce que ses résultats du deuxième trimestre 2022 seront publiés le jeudi 21 juillet 2022 après la clôture des marchés. La direction tiendra une...

à 11:03
Le gouvernement du Québec investit 80 millions de dollars dans le capital-actions de Nemaska Lithium. Cet investissement vise la relance du projet de construction d'une mine et d'une usine de traitement du minerai de spodumène de lithium. Situées...

à 07:59
Groupe Alithya inc. (« Alithya ») est heureuse de confirmer la clôture de l'acquisition déjà annoncée de Datum Consulting Group, LLC et ses sociétés affiliées (« Datum » ou la « Société »). Datum est un chef de file des services de transformation...

à 03:00
GoCardless, la fintech leader des paiements de compte à compte a annoncé son intention d'acquérir la plateforme freemium d'open banking Nordigen, en accord avec son ambition de construire le plus grand réseau mondial de paiement bancaire. GoCardless...

30 jun 2022
George Weston Limitée annoncera ses résultats du deuxième trimestre de 2022 le 29 juillet à 7 h (HAE).   À propos de...

30 jun 2022
Le gouvernement du Canada prend des mesures pour simplifier le processus de demande de passeport en personne et mieux gérer les foules et les longues files d'attente pour les services de passeport, surtout dans les grands centres urbains, y compris à...



Communiqué envoyé le 24 février 2022 à 07:00 et diffusé par :