Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Le Fonds de revenu Noranda annonce les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2021


TORONTO, 24 févr. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le Fonds de revenu Noranda (TSX : NIF.UN) (le « Fonds ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2021. À moins d'indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont en dollars américains.

Faits saillants du quatrième trimestre 2021 (comparativement à la même période de 2020)

Faits saillants de l'exercice 2021 (comparativement à la même période en 2020)

« Nos résultats financiers reflètent un marché mondial des concentrés restreint, ce qui a eu une incidence négative sur les frais de traitement, soit une de nos principales sources de revenus, qui ont été considérablement plus faibles en 2021 par rapport aux moyennes historiques. L'augmentation des prix du zinc, du cuivre et de l'acide sulfurique n'a compensé que partiellement cette baisse des frais de traitement. Les résultats financiers du quatrième trimestre ont également subi l'incidence des pertes latentes accrue sur instruments dérivés découlant de l'accroissement du portefeuille de couverture du zinc et des fortes hausses des prix du zinc à la fin du trimestre. D'un point de vue opérationnel, notre efficacité a été affectée négativement au quatrième trimestre 2021, principalement par des événements de maintenance imprévus, ce qui a entraîné une production de zinc plus faible que prévu. Nous avons néanmoins atteint la moitié de la fourchette cible de production annuelle pour 2021 », a déclaré Paul Einarson, chef de la direction de Zinc électrolytique du Canada Limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda.

« Alors que nous surveillons de près la dynamique du marché des concentrés de zinc qui stimulera nos revenus en 2022, nous travaillons avec diligence pour maintenir notre cadence de production et mener à bien nos projets d'expansion stratégiques, dont l'achèvement est désormais prévu au deuxième trimestre de 2022 en raison de l'indisponibilité de la main-d'oeuvre et des retards d'approvisionnement en matériaux attribuables à la pandémie. Malgré les défis auxquels nous avons été confrontés au début de 2021, nous continuons de viser à augmenter progressivement notre production annuelle au cours du second semestre pour atteindre entre 270 000 et 280 000 tonnes », a ajouté M. Einarson.

Résultats financiers du quatrième trimestre de 2021
Les produits des activités ordinaires se sont élevés à 229,6 M$, comparativement à 182,8 M$ pour la période correspondante de 2020. L'augmentation de 26 % est essentiellement attribuable à la hausse du prix du zinc et des sous-produits.

Les produits des activités ordinaires moins les coûts d'achat des matières premières et la perte sur les instruments financiers dérivés (« produits nets ») ont totalisé 10,9 M$, comparativement à 33,8 M$ pour la même période en 2020. La diminution découle directement d'une perte latente accrue sur instruments dérivés, de la hausse des prix du zinc et de la baisse des frais de traitement en 2021.

Les coûts de production avant la variation des stocks se sont établis à 39,8 M$, soit 6,5 M$ de plus que les 33,3 M$ comptabilisés pour le trimestre correspondant de 2020.

Les coûts de production unitaires2 se sont chiffrés à 602 $ par tonne comparativement à 481 $ par tonne à la période correspondante de 2020, ce qui s'explique principalement par la hausse des fournitures d'exploitation et des sous-traitants, ainsi que par l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain.

Résultats financiers de l'exercice 2021
Les produits des activités ordinaires se sont élevés à 837,2 M$, comparativement à 666,5 M$ pour la période correspondante de 2020. L'augmentation de 25,6 % s'explique principalement par la hausse des prix du zinc et des sous-produits, en partie neutralisée par la baisse des ventes de zinc.

Les produits nets se sont élevés à 144,3 M$, comparativement à 158,1 M$ pour la période correspondante de 2020. La diminution découle directement d'une perte latente accrue sur instruments dérivés, de la baisse des frais de traitement et de la hausse des prix du zinc en 2021 par rapport à 2020.

Les coûts de production avant la variation des stocks se sont établis à 143,4 M$, soit 12,0 M$ de plus que les 131,4 M$ comptabilisés pour la période correspondante de 2020.

Les coûts de production unitaires2 se sont chiffrés à 543 $ par tonne comparativement à 489 $ par tonne à la période correspondante de 2020, ce qui s'explique principalement par la hausse des fournitures d'exploitation et des sous-traitants, ainsi que par l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain.

Situation de trésorerie et politique de distribution
Au 31 décembre 2021, la facilité de crédit renouvelable garantie par des actifs du Fonds se chiffrait à 141,7 M$, comparativement à 141,8 M$ au 31 décembre 2020. Le passif garanti de premier rang lié au zinc du Fonds se chiffrait à 44,6 M$ au 31 décembre 2021, en hausse par rapport à 31,1 M$ au 31 décembre 2020. La trésorerie du Fonds se chiffrait à 0,3 M$ au 31 décembre 2021, comparativement à 0,2 M$ au 31 décembre 2020.

Les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation en 2021 ont totalisé 36,7 M$, ce qui tient compte de l'incidence positive d'une diminution des éléments sans effet sur la trésorerie du fonds de roulement de 27,6 M$ attribuable principalement à une augmentation des dettes fournisseurs et charges à payer, atténuée par une hausse des créances clients et des stocks. En 2020, les sorties de trésorerie liées aux activités d'exploitation ont totalisé 1,4 M$ et tiennent compte de l'incidence défavorable d'une hausse de 10,0 M$ des éléments sans effet sur la trésorerie du fonds de roulement, qui découle principalement d'une augmentation des créances clients et des stocks, en partie annulée par une augmentation des dettes fournisseurs et charges à payer.

Compte tenu de la situation de trésorerie actuelle du Fonds et de ses besoins en capitaux, ainsi que de la conjoncture difficile qui persiste, le Fonds a une capacité limitée de verser des distributions régulières, qui sont assujetties à l'approbation de ses prêteurs aux termes de la facilité ABL. Le conseil continue de surveiller et d'examiner attentivement et de façon périodique le rendement financier, les besoins en capitaux, l'environnement commercial et les perspectives du Fonds, ainsi que le niveau approprié des réserves et les flux de trésorerie futurs prévus, afin de déterminer sa capacité à verser des distributions régulières aux porteurs de parts dans le futur.

Mise à jour sur les projets d'expansion
Conformément à sa stratégie à long terme visant à réduire les coûts de production et à augmenter la rentabilité, le Fonds investit dans des projets d'expansion avec l'installation de filtres à bande supplémentaires et du matériel connexe afin d'augmenter la capacité de filtration de l'affinerie, ainsi que deux tours de refroidissement des cellules électrolytiques afin d'améliorer la capacité de refroidissement pendant les mois d'été. Le coût des projets d'expansion était initialement estimé à 32 M$, mais il est maintenant estimé à 38 M$ en raison des augmentations de coûts engagées au quatrième trimestre en lien avec les coûts des matériaux et des sous-traitants, ainsi que des fluctuations des taux de change.

La mise en service est maintenant prévue pour le deuxième trimestre de 2022, car les pénuries de matériaux et de main-d'oeuvre ont eu une incidence négative sur le calendrier des projets. Les permis nécessaires ont été obtenus du gouvernement du Québec pour les deux projets. Une fois mis en service, les projets d'expansion permettront à l'affinerie de maintenir ses niveaux de production actuels et d'accroître sa production annuelle de zinc d'environ 20 000 tonnes pour atteindre la cible de 290 000 tonnes par année.

Perspectives en matière de production et de vente pour 2022
Pour 2022, le Fonds s'attend à ce que sa cible de production et de ventes annuelles se situe entre 270 000 et 280 000 tonnes, ce qui reflète l'accélération graduelle prévue de la production après la mise en service de ses projets d'agrandissement stratégiques.

Perspectives du marché
Le bouleversement économique mondial et l'incertitude causés par la pandémie de COVID-19 se sont poursuivis tout au long de 2021, ce qui a eu pour effet de resserrer le marché mondial des concentrés et à une réduction des frais de traitement. Selon Wood Mackenzie, les frais de traitement au comptant indicatifs sur le concentré importé de la Chine sont demeurés relativement stables, se situant à 85 $ la tonne à la fin de l'exercice 2020 et demeurant sensiblement au même niveau en décembre 2021. Durant la même période, les prix du zinc, du cuivre et de l'acide sulfurique ont grimpé. Plus récemment, la pression sur les chaînes d'approvisionnement, les hausses du prix de l'énergie en Europe et l'accès à l'électricité en Chine ont eu un impact accru. Plus précisément en Europe, les fonderies de zinc ont été contraintes de limiter leur production en raison des coûts élevés de l'électricité et, dans certains cas, ont été mises en état d'entretien et de maintenance. De même, la production de zinc en Chine a également été affectée par l'accès à l'électricité, lequel est lié à la disponibilité du charbon et aux contrôles des émissions de carbone. Suivant ce constat, les prix du zinc et du cuivre ont monté en flèche en octobre 2021, et ce, même en l'absence d'une quantification claire de la réduction potentielle ou réelle de la production. Les experts du secteur prévoient une légère amélioration des frais de traitement en 2022, étant donné que leur analyse de l'offre et de la demande prévoit un excédent de concentré en 2022.

Les primes obtenues sur la vente des produits de zinc raffinés sont aussi affectées. En 2022, HudBay mettra fin aux activités de sa fonderie Flin Flon. De plus, on craint que le zinc importé d'Europe en Amérique du Nord ne soit plus disponible en volumes identiques à ceux du passé en raison du resserrement de ce marché. Finalement, le secteur des transports est également soumis à une pénurie de la main-d'oeuvre et à une hausse des coûts. Pour toutes ces raisons, CRU a indiqué que la prime pour le zinc en Amérique du Nord a doublé depuis la fin de l'exercice 2020. De plus, dans leurs perspectives du marché, de nombreux analystes sont d'avis que le marché du zinc sera en surplus en 2021 et en déficit en 2022.

Pour en savoir plus sur les projets d'expansion en cours et les effets de la COVID-19 sur le Fonds, veuillez consulter les états financiers consolidés et le rapport de gestion publiés sur SEDAR et notre site Web.

Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s'agit pas d'une source d'information appropriée pour les lecteurs qui n'ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas, le communiqué de presse n'est un substitut des états financiers consolidés et du rapport de gestion, car des informations essentielles à une prise de décision éclairée pourraient échapper à un lecteur qui ne s'appuie que sur le présent résumé.

Conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2021

Date :Vendredi 25 février 2022 à 8 h 30 (HE)
  
Téléphone :1-877-291-4570 (sans frais en Amérique du Nord) ou 647-788-4919
  
Webdiffusion :http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/conference.php ou
https://onlinexperiences.com/Launch/QReg/ShowUUID=7F4C8BA6-AF01-46CB-9571-0A312FC82F39  

La version en différé sera disponible jusqu'à minuit le 4 mars 2022, au 1-800-585-8367 (sans frais en Amérique du Nord) ou au 416-621-4642, le code d'accès de la conférence est le 4969899.

Énoncés prospectifs
Certaines des informations figurant dans le présent communiqué de presse, notamment des énoncés relatifs à la production et aux ventes du Fonds, à ses plans d'affaires futurs et à l'exploitation de l'affinerie, les obligations et passifs futurs du Fonds (y compris les dépenses d'investissement), la capacité du Fonds de poursuivre ses activités de façon rentable, la dépendance à l'égard de l'approvisionnement continu en concentré de zinc et la concurrence à cet égard, la capacité de l'affinerie de traiter une source d'approvisionnement de qualité plus variée, les prévisions à l'égard des tendances de l'offre et de la demande de concentré de zinc, la capacité d'affinage, l'offre et la demande d'acide sulfurique, les frais de traitement du concentré de zinc, les prévisions au sujet des résultats financiers et résultats d'exploitation du Fonds, les distributions aux porteurs de parts, l'étendue, le calendrier et la réalisation des projets d'expansion, l'incidence des projets d'expansion sur les activités de l'affinerie, les résultats financiers et résultats d'exploitation du Fonds et l'incidence des modifications apportées à la CAT, à la convention d'exploitation et de gestion, à la convention de services de gestion, à la convention d'administration et aux conventions visant l'achat de concentré et la vente de zinc, sont des énoncés prospectifs. Dans certains cas, mais pas nécessairement dans tous les cas, les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement par l'emploi de termes comme « planifie de », « vise », « s'attend à » ou « ne s'attend pas à », « est prévu », « il est possible que », « est en situation de », « estime », « a l'intention de », « suppose », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « estime que », « croit » ou des variantes de ces termes ou expressions selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « devraient », « pourraient », « pourront », « seront » ou « seront prises », « surviendront » ou « se matérialiseront ». Les énoncés contenant de l'information prospective ne concernent pas des faits passés; ils représentent les attentes, les estimations et les projections de la direction à l'égard d'événements futurs.

L'information prospective est nécessairement fondée sur un certain nombre d'opinions, d'hypothèses et d'estimations qui, bien que jugées raisonnables à la date de ce communiqué de presse, sont assujetties à des risques, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs connus et inconnus en conséquence desquels les résultats, le niveau d'activité, la performance ou les réalisations réelles pourraient différer de façon importante de ceux qui sont énoncés ou sous-entendus dans l'information prospective, y compris, mais sans s'y limiter, les facteurs qui sont décrits plus en détail sous la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle du Fonds datée du 31 mars 2021 et portant sur l'exercice clos le 31 décembre 2020 ainsi que dans les autres documents réglementaires du Fonds disponibles à l'adresse www.sedar.com. Ces facteurs ne représentent pas une liste exhaustive de tous les facteurs pouvant avoir une incidence sur le Fonds; toutefois, ils devraient être examinés attentivement. Rien ne garantit que ces estimations et ces hypothèses s'avéreront exactes. Les énoncés renfermant de l'information prospective qui figurent dans ce communiqué de presse sont valables uniquement en date du présent communiqué de presse, et le Fonds décline expressément toute obligation de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant de l'information prospective, ou les facteurs ou les hypothèses qui les sous-tendent afin de tenir compte de faits nouveaux ou d'événements futurs ou pour toute autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

À propos du Fonds de revenu Noranda
Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole « NIF.UN ». Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l'affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l'« affinerie ») situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L'affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l'est de l'Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L'affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré provenant de sources externes. L'affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation. Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l'adresse : www.fondsderevenunoranda.com.

  
Pour en savoir plus :Paul Einarson
Chef de la direction, Zinc électrolytique du Canada limitée,
gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
Tél. : 514-745-9380
info@fondsderevenunoranda.com
  

Rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS
1 Le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôt, amortissements) ajusté est utilisé par le Fonds comme une indication des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. Le BAIIA ajusté n'est pas une mesure reconnue selon les IFRS et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul du BAIIA ajusté soit comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. La méthode de calcul a été révisée afin d'éliminer l'augmentation ou la diminution de la marge sur stocks et d'ajuster plutôt l'incidence des profits ou des pertes latents sur instruments dérivés. L'information comparative reflète également la méthode de calcul révisée. Le BAIIA ajusté du Fonds est calculé en prenant le résultat avant les charges financières et impôts sur le résultat et en l'ajustant pour tenir compte de tous les éléments sans effet sur la trésorerie, comme l'amortissement, le profit ou la perte sur la vente d'actifs, la variation de la juste valeur des dérivés incorporés liés au passif de premier rang garanti lié au zinc, le profit ou la perte lié aux instruments financiers dérivés et les variations de la juste valeur des dérivés incorporés. De plus, un ajustement est apporté afin de refléter la variation nette des obligations de réhabilitation (charge [recouvrement] au titre de la remise en état, moins les frais de restauration des lieux), les profits (pertes) latents sur le programme de gestion des stocks et la variation nette des avantages du personnel (charges sans effet sur la trésorerie au titre des avantages du personnel, moins les cotisations de l'employeur).

Rapprochement du BAIIA ajusté
(en millions $, sauf les montants par part)
Trimestres clos les
31 décembre
Exercices clos les
31 décembre
 2021 2020 2021 2020  
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat(40,5 ) $(11,9) $(30,7) $(18,8) $ 
Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles4,0 3,8 15,1 14,7  
Variation nette de l'obligation de réhabilitation à l'égard des bassins de résidus1,7 (0,6)(2,2)4,5  
Profit sur les instruments financiers dérivés(1,8)(2,1)(2,8)(1,8) 
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés2,3 8,4 (0,9)10,8  
Programme de gestion des stocks ? tranche latente31,4 0,6 30,5 6,9  
Perte sur la vente d'actifs0,6 0,5 0,6 0,8  
Variation nette des avantages du personnel2,3 0,4 3,9 0,3  
 $(0,9) $13,5 $17,4 $ 

2 Les coûts de production unitaires ne sont pas une mesure reconnue en vertu des Normes internationales d'information financière et, par conséquent, la méthode de calcul des coûts de production unitaires du Fonds peut ne pas être comparable aux méthodes utilisées par d'autres entités. Les coûts de production unitaires sont les coûts de production divisés par le total des tonnes de zinc produites. Le Fonds utilise les coûts de production unitaires parce qu'il estime qu'ils donnent la meilleure indication des coûts de production d'une période et qu'ils permettent de comparer les coûts de production de différentes périodes.



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:03
Le gouvernement du Québec investit 80 millions de dollars dans le capital-actions de Nemaska Lithium. Cet investissement vise la relance du projet de construction d'une mine et d'une usine de traitement du minerai de spodumène de lithium. Situées...

à 07:59
Groupe Alithya inc. (« Alithya ») est heureuse de confirmer la clôture de l'acquisition déjà annoncée de Datum Consulting Group, LLC et ses sociétés affiliées (« Datum » ou la « Société »). Datum est un chef de file des services de transformation...

à 03:00
GoCardless, la fintech leader des paiements de compte à compte a annoncé son intention d'acquérir la plateforme freemium d'open banking Nordigen, en accord avec son ambition de construire le plus grand réseau mondial de paiement bancaire. GoCardless...

30 jun 2022
George Weston Limitée annoncera ses résultats du deuxième trimestre de 2022 le 29 juillet à 7 h (HAE).   À propos de...

30 jun 2022
Le gouvernement du Canada prend des mesures pour simplifier le processus de demande de passeport en personne et mieux gérer les foules et les longues files d'attente pour les services de passeport, surtout dans les grands centres urbains, y compris à...

30 jun 2022
Le gouvernement du Québec attribue une aide financière de 510 500 $ au FestiVoix de Trois-Rivières, qui se déroulera jusqu'au 10 juillet. La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent,...



Communiqué envoyé le 24 février 2022 à 20:00 et diffusé par :