Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, CPG

Fin de l'état d'urgence sanitaire : les syndicats dénoncent l'attitude autoritaire du gouvernement


MONTRÉAL, le 16 mars 2022 /CNW Telbec/ - Visiblement incapable de mesurer les effets dévastateurs des arrêtés ministériels qui pendant des mois ont sapé le moral des milliers de travailleuses et de travailleurs de la santé et des services sociaux, le gouvernement s'engage à nouveau dans cette voie. Pour la FSSS-CSN, la FSQ-CSQ, la FIQ et la FIQP, le SQEES-FTQ, le SCFP, l'APTS, la FP-CSN et le SPGQ cela représente un déni de démocratie de même qu'un manque de respect de la volonté de leurs membres d'avoir des conditions de travail négociées de bonne foi. Les organisations syndicales feront tout en leur pouvoir pour que ce projet de loi ne soit pas adopté tel quel et prendront les mesures nécessaires pour se faire entendre, comme le prévoient les règles démocratiques. 

Il n'y a plus d'urgence sanitaire, mais jusqu'au 31 décembre prochain, le gouvernement veut garder tous ses pouvoirs de décréter comme il l'entend les conditions de travail du personnel du réseau de la santé et des services sociaux. Ce faisant, il se garde le droit d'imposer des mesures inéquitables, décrétées unilatéralement, sans consultation avec le personnel du réseau et leurs représentantes.

Avec le dépôt de son projet de loi sur la fin de l'urgence sanitaire, le gouvernement instrumentalise la crise sanitaire pour modifier unilatéralement des conditions de travail des travailleuses de la santé et des services sociaux et favoriser la place du privé dans le réseau en prolongeant des contrats. De ce fait, il bafoue les droits syndicaux : le droit d'association et le droit à la négociation collective. Il dénie, de ce fait, les contre-pouvoirs et abuse de son pouvoir exécutif. 

Le projet de loi ne précise pas les mesures que le gouvernement entend maintenir, ce qui ne fait qu'ajouter à la confusion des travailleuses et des travailleurs. Quelle garantie ont-elles que les arrêtés ne reprendront pas du service? Que ce projet de loi ne sera pas prolongé après décembre? Dans cette pandémie, le passé semble garant de l'avenir. Encore une fois, le gouvernement ne fait preuve d'aucune transparence ni d'aucune capacité à collaborer avec qui que ce soit.

« Nous dénonçons fermement le projet de loi 28 qui vise véritablement à retirer le droit du personnel de la santé et des services sociaux de décider de leurs conditions de travail. Ce n'est pas en continuant de décider seul que le gouvernement va rétablir le lien de confiance avec l'ensemble des travailleuses et des travailleurs du réseau, bien au contraire. Encore une fois, le gouvernement jette de l'huile sur le feu et maintient le climat d'incertitude et de méfiance. Pour mettre fin à la crise, le gouvernement doit nous entendre et implanter des mesures permanentes pour reconnaître le personnel et attirer la relève », dénoncent les représentantes et représentants de la FSSS-CSN, de la FSQ-CSQ, de la FIQ et de la FIQP, du SQEES-FTQ, du SCFP, de l'APTS, de la FP-CSN et du SPGQ. 

SOURCE Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
À la suite de l'entente conclue en mai dernier pour donner un meilleur accès à la première ligne à la population québécoise, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, est fier d'annoncer aujourd'hui l'atteinte, et même le...

à 07:00
Novaliq, société biopharmaceutique spécialisée dans les traitements oculaires de pointe basés sur la technologie unique EyeSol® non aqueuses, a annoncé aujourd'hui le dépôt d'une demande d'autorisation de mise sur le marché (NDA) auprès de la Food...

à 06:15
Les sociétés Janssen Pharmaceutical de Johnson & Johnson ont annoncé aujourd'hui avoir obtenu de la Commission européenne une autorisation de mise sur le marché pour l'utilisation élargie d'IMBRUVICA® (ibrutinib) en association avec le vénétoclax...

8 aoû 2022
JAMP Pharma Corporation («?JAMP?») rappelle volontairement, par mesure de précaution, un lot de produits de comprimés d'atorvastatine, 40 mg, format 500 (lot MHC1403A) au niveau du détail (rappel de type 1)....

8 aoû 2022
La Conférence de Taihu Bay 2022 sur les soins de santé du futur, qui s'est tenue jeudi à Wuxi, dans la province de Jiangsu en Chine orientale, a été marquée par l'inauguration du Centre de protection de la propriété intellectuelle de Wuxi, avec...

8 aoû 2022
Laboratoires Paladin inc., une filiale d'Endo International plc , a annoncé aujourd'hui que Santé Canada a accepté sa demande de présentation de nouveau médicament (PNM) pour les comprimés de cénobamate prescrits en traitement d'appoint aux adultes...



Communiqué envoyé le 16 mars 2022 à 15:53 et diffusé par :