Le Lézard
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Plaidoyer (politique)

Le professeur d'histoire et spécialiste de la Russie de l'Université de Montréal, Michael J. Carley, réagit aux accusations de Radio-Canada


MONTRÉAL, le 4 avril 2022 /CNW Telbec/ - Michael J. Carley, professeur titulaire au département d'histoire de l'Université de Montréal et spécialiste de l'histoire de l'URSS et de la Russie, réagit aux accusations du journaliste ROMAIN SCHUÉ, de la Société Radio-Canada, dans un article publié le 23 mars 2022 sur le site internet de la société d'État et intitulé : « Malaise à l'UdeM, un professeur pro-Poutine défend l'invasion russe ».

Citations de Michael J. Carley :

« Cette attaque contre mon enseignement et ma liberté de parole est la première manifestation concrète d'une tentative concertée de limiter l'exercice de la liberté d'enseignement depuis le dépôt, il y a trois mois, du rapport de la Commission Cloutier. »

« Les prochaines étapes de cette affaire seront déterminantes et je surveillerai avec la plus grande attention chacun des gestes posés par mon université, tant à mon égard qu'à l'égard du groupuscule d'étudiants contestataires, particulièrement en application des recommandations du rapport de la Commission Cloutier, en souhaitant que mon institution puisse éviter les écueils ayant conduit au fiasco survenu à l'Université d'Ottawa en 2020. »

Rappel des événements
En faisant un collage d'expressions qui, prises hors de leur contexte, leur donnent nécessairement un caractère sensationnel ne pouvant faire autrement que de choquer les esprits et condamner son auteur, le journaliste Schué et son employeur se sont livrés à un exercice carrément diffamatoire.

À l'instar de nombreux citoyens canadiens, le professeur Carley considère tragique l'intervention militaire russe en cours actuellement en Ukraine, en ce que celle-ci entraînera inévitablement la lutte entre deux troncs du même peuple lié par plus de mille ans d'histoire, de culture, de religion, d'intermariage. La mort de milliers de civils innocents est toujours à déplorer.

En revanche, en raison de ses rôles de professeur d'histoire et de chercheur, il fait le constat - personnel - que l'escalade militaire actuelle s'est ni plus ni moins que le résultat inévitable de décennies de manoeuvres occidentales, incluant du gouvernement canadien, pour déstabiliser le pouvoir au Kremlin.  Or, même si les observations du Pr Carley détonnent, à première vue, de la rhétorique ambiante pro-ukrainienne, il n'en demeure pas moins un partisan d'une paix négociée qui mettra fin à la longue guerre civile sanglante surtout dans l'est de l'Ukraine.

Contrairement aux insinuations du journaliste de Radio-Canada, le Pr Carley jouit d'une grande probité intellectuelle et d'une carrière académique exemplaire, lui qui a dirigé le département d'histoire pendant sept années. Au surplus, en dépit des critiques anonymes rapportées par Radio-Canada, le Pr Carley jouit du soutien de membres éminents de la Faculté des Arts et des Sciences de l'Université de Montréal.

Devant une attaque injustifiée à son intégrité personnelle et professionnelle, le Pr Carley a été contraint de mandater ses avocats afin d'examiner tous les recours envisageables.

À propos du rapport de la Commission Cloutier
La Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire, dirigée par M. Alexandre Cloutier, a vu le jour dans la foulée de l'affaire Lieutenant-Duval. Rappelons que la Commission a défini la liberté universitaire comme étant la liberté d'enseignement et de discussion, mais aussi comme la liberté d'exprimer son opinion. Elle indique aussi que la liberté universitaire est le droit, en dehors de toute contrainte doctrinale, dont la liberté d'enseignement et de discussion.

À propos du professeur Carley
Avant son arrivée au Canada en 1967, Michael Carley militait pour la défense des droits civils de la population afro-américaine et participait à des mouvements dénonçant la guerre américaine au Vietnam. Durant sa carrière académique, le Pr Carley a mené durant plus d'une quarantaine d'années divers travaux sur l'histoire et la politique de l'URSS, puis de la Russie, en se livrant à une étude minutieuse et exhaustive des archives d'État dans plusieurs pays d'Europe ainsi que de l'Union soviétique, faisant de lui l'un des experts mondialement reconnus de l'histoire russe. À cet égard, il a publié durant sa carrière nombre d'ouvrages et d'articles traitant de différentes périodes de l'histoire russe.

SOURCE Me Sébastien Lormeau, B.Sc. LL.B.



Communiqué envoyé le 4 avril 2022 à 07:00 et diffusé par :