Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie
Sujets : Acquisitions et fusions d'entreprises, Droit / Problèmes légaux

Le Bureau de la concurrence réclame l'arrêt total du projet d'acquisition de Shaw par Rogers


Le Bureau dépose des demandes judiciaires pour empêcher la fusion de deux des plus grandes entreprises de télécommunications du Canada

GATINEAU QC, le 9 mai 2022 /CNW Telbec/ - Le Bureau de la concurrence cherche à bloquer le projet d'acquisition de Shaw par Rogers, une transaction d'une valeur de 26 milliards de dollars, afin de protéger les Canadiens contre des prix plus élevés, une qualité de service amoindrie et une perte de choix, particulièrement en ce qui a trait aux services sans fil.

Le Bureau a contesté la fusion aujourd'hui en demandant une ordonnance au Tribunal de la concurrence pour l'empêcher de se réaliser. Le Bureau réclame également une injonction pour empêcher les parties de conclure la transaction jusqu'à ce que sa demande soit entendue. Le Bureau doit maintenant prouver ses allégations devant le Tribunal pour que la transaction soit bloquée.

Selon le Bureau, l'élimination de Shaw en tant que concurrent mettrait en péril les progrès considérables que l'entreprise a accomplis pour accroître la concurrence dans un marché déjà concentré. En effet, dans le marché des services sans fil, les trois grandes entreprises nationales (Rogers, Bell et Telus) servent environ 87 % des abonnés au pays.

Après avoir mené une enquête exhaustive, le Bureau a conclu que la concurrence entre Rogers et Shaw avait déjà connu une diminution. De l'avis du Bureau, si le projet de fusion allait de l'avant, ce tort continuerait et pourrait s'aggraver. En présentant ses demandes devant le Tribunal, le Bureau cherche à protéger un concurrent régional efficace, perturbateur et en croissance, au bénéfice des consommateurs.

Dans sa demande déposée devant le Tribunal, le Bureau avance que la fusion aurait pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence :

Le Bureau soutient que Shaw, qui fournit des services sans fil à plus de 2 millions de clients en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, est le plus proche concurrent de Rogers. Shaw a constamment mis au défi les trois grandes entreprises nationales en améliorant la qualité de son réseau et en attirant des clients grâce à des prix agressifs, des blocs de données plus importants et des innovations en matière de services.

L'enquête du Bureau a permis d'établir que, depuis son entrée sur le marché du sans-fil en 2016, Shaw a fait baisser les prix et a rendu les données sans fil plus accessibles aux consommateurs, qui paient certains des prix les plus élevés parmi les pays développés pour les services sans fil. En conséquence, la base d'abonnés sans fil de Shaw a doublé et les prix des données ont diminué là où ils augmentaient auparavant d'une année à l'autre.

L'enquête du Bureau a aussi permis d'établir qu'avant l'annonce du projet de fusion, Shaw prévoyait entrer sur de nouveaux marchés sans fil, lancer son réseau 5G et étendre son offre de services sans fil aux entreprises. Depuis, les investissements dans son réseau ont diminué. De plus, la baisse du marketing et des activités promotionnelles de Shaw s'est traduite par une perte générale de concurrence sur le marché.

Un précis d'information expliquant plus en détail les mesures prises par le Bureau est disponible sur son site Web.

Les versions publiques des demandes du Bureau pourront être consultées sous peu sur le site Web du Tribunal de la concurrence.

Citations

« Le Bureau de la concurrence a réalisé une enquête rigoureuse sur la fusion proposée entre Rogers et Shaw, et il a conclu qu'elle aurait pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence pour les services sans fil. La disparition de Shaw éliminerait un concurrent indépendant et robuste dans le marché du sans-fil au Canada - un concurrent qui a fait baisser les prix, rendu les données plus accessibles et offert des services innovants à ses clients. Nous agissons en vue de bloquer cette fusion afin de préserver la concurrence et le choix pour un service essentiel dont les Canadiens s'attendent à ce qu'il soit abordable et de grande qualité. »

Matthew Boswell
Commissaire de la concurrence

Les faits en bref
Produits connexes
Liens connexes

Renseignements généraux :
Demande de renseignements | Formulaire de plainte

Restez branchés :
Twitter | Facebook | LinkedIn | YouTube | Fil RSS | Diffusion électronique des actualités

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant d'application de la loi qui protège la concurrence et en fait la promotion au bénéfice des consommateurs et des entreprises du Canada. La concurrence favorise la baisse des prix et l'innovation tout en alimentant la croissance économique.

SOURCE Bureau de la concurrence


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:03
M. Luc Maurice, président fondateur du Groupe Maurice, annonce la nomination de M. Alain Champagne au poste de président et chef de la direction de l'entreprise. M. Champagne, actuellement président du Groupe Jean Coutu, occupera ses nouvelles...

à 16:00
Le gouvernement du Canada fera une annonce en matière de logement. Les médias sont invités à se joindre à Ryan Turnbull, député de...

à 15:30
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Brompton Split Banc Corp.  Symbole TSX : SBC   Les titres : Oui Motif : Nouvelle en attente Heure de la suspension (HE) : 15 h 17 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou...

à 15:20
Aujourd'hui, Nobu Hospitality, la marque d'art de vivre de luxe emblématique et qui connaît la croissance la plus rapide, annonce le lancement d'un hôtel, d'un restaurant et de résidences Nobu dans la chic destination de Tulum, au Mexique, en...

à 15:06
Reprise des négociations pour: Société : Pharmala Biotech Holdings Inc.  Symbole CSE : MDMA   Les titres : Oui Reprise (HE) : 15 h 30  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard d'un titre...

à 15:05
Aujourd'hui, Terry Duguid, secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement et du Changement climatique et député de Winnipeg-Sud, au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l'Infrastructure et des...



Communiqué envoyé le 9 mai 2022 à 15:40 et diffusé par :