Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujet : Essais cliniques / Découvertes médicales

Les HCL, qui collaborent aux études cliniques, envoient à BioVaxys les premières tumeurs cancéreuses ovariennes retirées par chirurgie pour le développement du vaccin BVX-0918


VANCOUVER, Colombie-Britannique, 16 juin 2022 /PRNewswire/ -- BioVaxys Technology Corp. (CSE : BIOV) (FRA : 5LB) (OTCQB : BVAXF) (« BioVaxys » ou la « Société »), a annoncé aujourd'hui que son collaborateur pour les études cliniques, les Hospices Civils de Lyon (« HCL »), a retiré chirurgicalement les premières tumeurs cancéreuses ovariennes de patientes atteintes de cancer qui seront utilisées par BioVaxys pour le développement du processus et les « tests à blanc » de fabrication du BVX-0918. Il s'agit d'une étape importante menant à l'achèvement de la production du vaccin contre le cancer ovarien de la Société selon les bonnes pratiques de fabrication (« BPF »).

BioVaxys Technologies Logo

BioVaxys a récemment conclu une collaboration avec les HCL et le Deaconess Research Institute aux États-Unis, afin de fournir à la Société des tumeurs extraites chirurgicalement de patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire de stade III ou IV. Les échantillons de tumeurs provenant des deux hôpitaux sont utilisés par le partenaire de fabrication de BioVaxys basé à Lyon, BioElpida (« BioElpida ») pour valider le protocole de prélèvement des tumeurs, le cryo-emballage, la cryoconservation et la logistique de la chaîne d'approvisionnement pour la bioproduction du BVX-0918 pour les patientes potentielles aux États-Unis et dans l'UE.

Les donneuses de tumeurs ovariennes doivent signer un formulaire de consentement pour les patients. L'extraction, le stockage et la logistique d'expédition des tumeurs suivent un protocole strict développé par BioVaxys et soumis à l'approbation institutionnelle et réglementaire.

Le BVX-0918 produit à partir des cellules tumorales retirées chirurgicalement depuis les HCL sera analysé en utilisant les tests d'identité dérivés de la lignée cellulaire OVCAR-3 récemment achevée par BioElpida. Le test d'identité sera effectué sur chaque lot de vaccin autologue contre le cancer de l'ovaire. Il est obligatoire pour les organismes de réglementation de l'UE et des États-Unis.

Kenneth Kovan, PDG de BioVaxys, a déclaré : « La production du BVX-0918 est un processus qui s'appuie sur l'exécution réussie d'étapes successives, comme le transfert de la technologie de bioproduction à BioElpida, le développement des procédures de validation nécessaires à la fabrication BPF, les tests de stérilité pour le transport, la fixation des haptènes, les méthodes de cryoconservation, la production d'anticorps, l'analyse de la biocharge, les tests d'endotoxine et, plus récemment, le développement des tests d'identité à partir de la lignée cellulaire OVCAR-3. Avec les tumeurs retirées chirurgicalement, nous pouvons maintenant commencer les étapes finales du protocole de production du vaccin et la validation BPF. »

La plateforme vaccinale de BioVaxys repose sur le concept immunologique établi selon lequel la modification des protéines de surface (qu'elles soient virales ou tumorales) par des haptènes les rend plus visibles pour le système immunitaire. Ce processus d'hapténisation « apprend » au système immunitaire d'un patient à reconnaître et à rendre plus « visibles » les protéines cibles comme étant étrangères, stimulant ainsi une réponse immunitaire déclenchée par les lymphocytes T. Les vaccins anticancéreux de BioVaxys sont créés en extrayant les propres cellules cancéreuses (autologues) d'un patient, en les liant chimiquement à un haptène et en les réinjectant au patient pour induire une réponse immunitaire à des protéines qui, autrement, ne seraient pas immunogènes. L'hapténisation est une approche immunothérapeutique bien connue et bien étudiée de l'immunothérapie du cancer et a été évaluée cliniquement dans les tumeurs métastatiques régionales et disséminées.

Un vaccin mono-haptène de première génération, inventé par le cofondateur et directeur médical de BioVaxys, David Berd, a obtenu des résultats immunologiques et cliniques positifs lors des essais de phase I et II sur l'homme, chez plus de 600 patients atteints de différents types de tumeurs, et n'a présenté aucune toxicité au cours des années d'étude clinique. Ces études ont été menées dans le cadre d'une demande d'un nouveau médicament expérimental examinée par la FDA. Un vaccin autologue hapténisé de première génération a également été testé par le Dr Berd chez des femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire avancé qui avaient cessé de répondre à la chimiothérapie conventionnelle. Les résultats sont encourageants : la survie globale médiane de 24 patientes était de 25,4 mois, avec une fourchette de 4,5 à 57,4 mois ; 8 patientes ont survécu pendant plus de 2 ans. BioVaxys a amélioré l'approche de première génération en utilisant deux haptènes (« bi-hapténisation »), ce qui, selon la Société, donnera des résultats supérieurs.

À propos de BioVaxys Technology Corp.

Basée à Vancouver, BioVaxys Technology Corp. (www.biovaxys.com) est une société de biotechnologie axée sur la phase clinique. Enregistrée en Colombie-Britannique, elle développe des plateformes de vaccins viraux et oncologiques, ainsi que des immunodiagnostics. La Société fait progresser les vaccins contre le SRAS-CoV-2, le SRAS-CoV-1 et un vaccin contre le pan-sarbecovirus basé sur sa technologie de protéine virale hapténisée, et prévoit un essai clinique de son vaccin cellulaire autologue hapténisé, utilisé en combinaison avec des inhibiteurs de point de contrôle anti-PD1 et anti-PDL1 qui sera initialement développé pour le cancer de l'ovaire de stade III/stade IV. Le CoviDTH® est également en cours de développement. Il s'agit d'un diagnostic permettant d'évaluer la présence ou l'absence d'une réponse immunitaire des lymphocytes T au SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. BioVaxys possède deux brevets américains délivrés et de multiples demandes de brevets américains et internationaux liés à ses vaccins contre le cancer, ses vaccins antiviraux et ses technologies de diagnostic. Les actions ordinaires de BioVaxys sont cotées à la CSE sous le symbole « BIOV » et se négocient à la Bourse de Francfort (FRA: 5LB) et aux États-Unis (OTCQB: BVAXF).

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Signé « James Passin »
James Passin, PDG
+16464527054

Relations avec le gouvernement et les médias

JB&A, Inc.
Davin Shinedling
davin@jennibyrne.com 
1(647)991-6447

Mises en garde concernant les informations prospectives 

Ce communiqué de presse contient certaines « informations à caractère prospectif » et « déclarations à caractère prospectif » (collectivement, « les déclarations prospectives ») au sens de la législation canadienne et américaine applicable en matière de valeurs mobilières, y compris la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Toutes les déclarations, autres que les déclarations de faits historiques, incluses dans le présent document, notamment les déclarations relatives aux performances opérationnelles ou financières futures de la Société, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont fréquemment, mais pas toujours, identifiées par des mots tels que « s'attend à », « anticipe », « croit », « a l'intention de », « estime », « potentiel », « possible » et d'autres expressions similaires, ou des déclarations selon lesquelles des événements, des conditions ou des résultats « se produiront », « pourront », « pourraient » ou « devraient » se produire ou être atteints. Les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse concernent, entre autres, l'achèvement de l'étude sur le modèle murin, l'approbation réglementaire d'une étude de phase I de son vaccin candidat BVX-0320 chez l'homme et le développement global des vaccins de BioVaxys, y compris tout vaccin haptène contre la protéine SRAS-Cov-2. Rien ne garantit que ces déclarations s'avèreront exactes, et les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives reflètent les croyances, les opinions et les projections à la date à laquelle elles sont faites et sont basées sur un certain nombre d'hypothèses et d'estimations, principalement l'hypothèse que BioVaxys réussira à développer et à tester des vaccins, qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société, sont soumises intrinsèquement à des incertitudes et des contingences commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales importantes, y compris, principalement mais sans s'y limiter, le risque que les vaccins de BioVaxys ne se révèlent pas efficaces et/ou ne reçoivent pas les autorisations réglementaires requises. En ce qui concerne l'activité de BioVaxys, il existe un certain nombre de risques qui pourraient affecter le développement de ses produits biotechnologiques, y compris, sans s'y limiter, le besoin de capitaux supplémentaires pour financer les essais cliniques, son manque d'historique d'exploitation, l'incertitude quant à la possibilité pour ses produits de mener à bien le processus long, complexe et coûteux des essais cliniques et de l'approbation réglementaire pour l'approbation des nouveaux médicaments nécessaires à l'autorisation de mise sur le marché, l'incertitude quant à la possibilité de développer son immunothérapie vaccinale à base de cellules autologues afin de produire des produits sûrs et efficaces et, si tel est le cas, si ses vaccins seront acceptés commercialement et s'ils seront rentables, les dépenses, les retards, les incertitudes et les complications généralement rencontrés par les entreprises biopharmaceutiques en phase de développement, les obligations financières et de développement dans le cadre d'accords de licence afin de protéger ses droits sur ses produits et ses technologies, l'obtention et la protection de nouveaux droits de propriété intellectuelle et l'absence d'infraction à l'égard de tiers, ainsi que sa dépendance vis-à-vis de la fabrication par des tiers.

La Société n'assume aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives de convictions, d'opinions, de projections ou d'autres facteurs, si elles venaient à changer, sauf si la loi l'exige.

Logo : https://mma.prnewswire.com/media/1430981/BIOVAXYS_Logo.jpg

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

23 sep 2022
Le mois de septembre 2022 marque la Journée internationale de la charité et coïncide aussi avec le 30e anniversaire de la fondation de Zoomlion. Au cours des trois dernières décennies, Zoomlion s'est acquittée activement de ses responsabilités...

23 sep 2022
Le mois de septembre 2022 est celui de la Journée internationale de la charité, mais aussi celui du 30e anniversaire de la création de Zoomlion. Ces trois dernières décennies, Zoomlion a activement oeuvré à assumer sa responsabilité sociale en...

23 sep 2022
George Courey Inc., une entreprise créée il y a 112 ans, détenue par la même famille depuis quatre générations, a connu une transition réussie de la troisième à la quatrième génération. Mener une entreprise centenaire vers l'avenir nécessite un sens...

23 sep 2022
Du 26 au 29 septembre 2022, la présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), Jennifer Carr, effectuera une visite de stations de soins infirmiers qui desservent des communautés autochtones en région éloignée. La...

23 sep 2022
AstraZeneca Canada s'associe à One Tree Planted, un organisme sans but lucratif qui soutient la reforestation dans le monde entier, pour planter 1 750 arbres aujourd'hui au parc de la Gare de Mont-Saint-Hilaire. Des représentants locaux du bureau du...

23 sep 2022
Une étude approfondie réalisée par des médecins infectiologues et urgentistes conclut que le dépistage avant le départ et à l'arrivée, les quarantaines, les avis aux voyageurs, et les autres restrictions frontalières n'ont pas empêché la propagation...



Communiqué envoyé le 16 juin 2022 à 02:05 et diffusé par :