Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Essais cliniques / Découvertes médicales

Santé Canada étend son approbation d'Enhertu(MC) au traitement des adultes atteints d'un cancer du sein métastatique HER2 positif


Cette approbation s'appuie sur DESTINY-Breast03, une étude de phase III sans précédent dans laquelle Enhertu a réduit de 72 % le risque de progression de la maladie ou de décès en comparaison du traitement de référence.

MISSISSAUGA, ON, le 23 juin 2022 /CNW/ - Le 15 juin 2022, Santé Canada a approuvé EnhertuMC (trastuzumab déruxtécan) dans le traitement des patients adultes atteints d'un cancer du sein HER2 (human epidermal growth factor receptor 2, ou récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain) positif inopérable ou métastatique qui ont déjà reçu au moins un traitement anti-HER2 contre une maladie métastatique, ou comme traitement néoadjuvant ou adjuvant et qui ont présenté une récidive de la maladie pendant ce traitement, ou dans les 6 mois suivants la fin de ce dernier1.

Cette approbation se fonde sur les résultats de l'étude comparative directe de phase III DESTINY?Breast03, présentés pour la première fois en septembre 2021 au congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) et publiés plus récemment dans la revue The New England Journal of Medicine2. Ces résultats montrent qu'Enhertu est significativement meilleur que le traitement de référence actuel (trastuzumab emtansine, ou T-DM1) pour réduire le risque de progression de la maladie ou de décès.

« Grâce aux essais cliniques, nous avons constaté l'efficacité transformatrice et sans précédent d'Enhertu, qui prolonge la survie sans progression par rapport à la norme de soins actuelle », a déclaré le Dr Jamil Asselah, oncologue médical au Centre universitaire de santé McGill. « C'est une bonne nouvelle, car en raison de cette indication élargie, plus de personnes vivant avec cette forme agressive de cancer du sein métastatique auront maintenant à leur disposition une option de traitement plus efficace. »

Au Canada, 10 % des nouveaux cas de cancer du sein diagnostiqués sont métastatiques, et lorsque le cancer du sein est diagnostiqué à un stade précoce, il évolue vers une maladie métastatique dans environ 30 % des cas3. Le cancer du sein HER2 positif, qui représente environ un cas de cancer du sein sur cinq, est un sous-type de cancer du sein qui tend à être plus agressif4.

« Un diagnostic de cancer du sein métastatique peut être absolument dévastateur et s'accompagne de nombreuses craintes et incertitudes quant à l'avenir - tant pour la femme diagnostiquée que pour sa famille et ses amis - et malheureusement, il y a eu peu de traitements disponibles », a déclaré Karine-Iseult Ippersiel, Présidente-directrice générale de la Fondation cancer du sein du Québec. Nous sommes ravis que cette nouvelle option de traitement apporte un nouveau sentiment d'espoir et la perspective d'une meilleure qualité de vie pour les femmes vivant avec cette maladie. »

Dans l'étude DESTINY-Breast03, Enhertu a procuré une réduction de 72 % du risque de progression de la maladie ou de décès, comparativement au T-DM1 (rapport de risques instantanés [RRI] : 0,28; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 0,22-0,37; p = 7,8 x 10-22) chez des patients atteints d'un cancer du sein HER2 positif inopérable ou métastatique qui avaient déjà été traités par le trastuzumab et un taxane. La survie sans progression (SSP) médiane évaluée par un comité d'examen central indépendant n'a pas été atteinte (IC à 95 %, 18,5-non évaluable) dans le groupe Enhertu et a été de 6,8 mois dans le groupe T-DM1 (5,6-8,2). Au moment de l'analyse de la SSP, 16,4 % des patients étaient décédés et les données pour la survie globale (SG) n'étaient pas complètes. Le taux de réponse objective (TRO) confirmé dans le groupe Enhertu était plus du double de celui dans le groupe T-DM1 (79,7 % [IC à 95 % : 74,3-84,4] vs 34,2 % [IC à 95 % : 28,5-40,3])1.

Au sujet de l'étude DESTINY-Breast03
DESTINY-Breast03 est une étude comparative directe internationale, ouverte, à répartition aléatoire, de phase III, menée en vue de l'homologation, et ayant évalué l'innocuité et l'efficacité d'Enhertu (5,4 mg/kg) comparativement à celles du T-DM1 (3,6 mg/kg) chez des patients atteints d'un cancer du sein HER2 positif inopérable ou métastatique qui avaient déjà été traités par le trastuzumab et un taxane. Le principal critère d'évaluation de l'efficacité était la SSP, évaluée à l'insu par un comité d'examen central indépendant. Les critères d'évaluation secondaires comprenaient la survie globale, le TRO, la durée de la réponse, la SSP fondée sur l'évaluation du chercheur et l'innocuité.

De façon générale, le profil d'innocuité d'Enhertu concordait avec celui observé dans les études cliniques antérieures. Les principaux effets indésirables (fréquence ? 20 %) ont été les suivants : nausées, fatigue, vomissements, neutropénie, alopécie, constipation, anémie, hausse des transaminases, douleur musculosquelettique, leucopénie, diminution de l'appétit, diarrhée, thrombocytopénie, céphalées et douleurs abdominales. Les effets indésirables graves les plus fréquents (> 1 %) ont été la pneumopathie interstitielle et les vomissements. Dans l'ensemble, 10,5 % des patients ont présenté une pneumopathie interstitielle ou une pneumonite liée au traitement, selon un comité d'arbitrage indépendant. La plupart des cas de pneumopathie interstitielle étaient de grade 1 (2,7 %) ou de grade 2 (7,0 %). Deux cas de grade 3 (0,8 %) ont été signalés. Aucun cas de pneumopathie interstitielle ou de pneumonite de grade 4 ou 5 n'a été rapporté1.

L'étude DESTINY-Breast03 a été menée auprès de 524 patients dans plusieurs centres en Asie, en Europe, en Amérique du Nord, en Océanie et en Amérique du Sud. 

Au sujet d'Enhertu
Enhertu est un conjugué anticorps-médicament ciblant HER2. Il est composé d'un anticorps monoclonal anti-HER2 fixé à une charge utile de la classe des inhibiteurs de la topoisomérase I (un dérivé de l'exatécan) par un segment de liaison clivable et stable à base de tétrapeptides. Au Canada, Enhertu a été homologué pour la première fois en 2021, dans le traitement des patients adultes atteints d'un cancer du sein HER2 positif inopérable ou métastatique qui ont déjà reçu un traitement par le trastuzumab emtansine, sur la base des résultats de l'étude DESTINY-Breast01.

À propos d'AstraZeneca
AstraZeneca est une société biopharmaceutique mondiale axée sur la science. Sa priorité est de découvrir, de mettre au point et de commercialiser des médicaments d'ordonnance dans les secteurs de l'oncologie et des maladies rares, ainsi que des produits biopharmaceutiques pour les maladies respiratoires et immunologiques et les maladies cardiovasculaires, rénales et métaboliques (CVRM). Sa filiale canadienne compte plus de 1 200 personnes au pays, dont 700 employés au siège social et centre de recherche clinique situé à Mississauga, en Ontario. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la société au www.astrazeneca.ca.

RÉFÉRENCES

_______________________

1

Monographie d'Enhertu, 15 juin 2022.

2

Cortes J, et al. Trastuzumab Deruxtecan versus Trastuzumab Emtansine for Breast Cancer. N Engl J Med 2022; 386:1143-1154.

3

Réseau canadien du cancer du sein. Infographie sur le cancer du sein métastatique au Canada (en anglais). Disponible au : https://www.cbcn.ca/fr/metastatic_infographic. Consulté le 17 mars 2022.

4

Mayo Clinic. HER2-Psitive Breast Cancer: What Is It? Disponible au : https://www.mayoclinic.org/breast-cancer/expert-answers/faq-20058066. Consulté le 17 mars 2022.

 

SOURCE AstraZeneca Canada Inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Le lundi 26 septembre, c'est la Journée mondiale de la contraception. Les statistiques montrent que 48 % des grossesses ne sont pas prévues (1). Par conséquent, trop peu de femmes et de jeunes filles n'ont pas assez de renseignements sur les...

à 06:00
Un sondage Léger1, mené en collaboration avec l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, démontre qu'une partie de la population ignore certaines des activités pouvant être réalisées par un.e hygiéniste dentaire, deux ans après une modification du...

23 sep 2022
Un sommet national unique en son genre sur le mieux-être mental des Autochtones a eu lieu le 23 septembre 2022, à Toronto. Ce sommet a réuni des communautés des...

23 sep 2022
FYidoctors est ravie d'annoncer qu'elle figure au classement 2022 des entreprises affichant la plus forte croissance au Canada (Canada's Top Growing Companies) du Report in Business du Globe and Mail, dévoilé aujourd'hui. L'organisation a obtenu une...

23 sep 2022
La Coalition des psychologues du réseau public québécois (CPRPQ) se félicite de la reconnaissance par le premier ministre François Legault, lors du débat des chefs, de l'importance d'augmenter rapidement la rémunération des psychologues du réseau...

23 sep 2022
- La construction d'un espace de laboratoire BPL donnant accès à des laboratoires adjacents certifiés BPFa représente le troisième agrandissement de l'entreprise en 2 ans - La nouvelle installation permet à ELEVAI de cultiver ses exosomes exclusives...



Communiqué envoyé le 23 juin 2022 à 09:51 et diffusé par :