Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : CPG

Décès de deux travailleurs à l'usine Domtar de Windsor en octobre 2021 : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête


SHERBROOKE, QC, le 28 sept. 2022 /CNW Telbec/ - La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à deux travailleurs et blessé plusieurs autres à l'usine Domtar inc., le 26 octobre 2021, à Windsor.

Chronologie de l'accident

La nuit de l'accident, vers 1 h 30, lors d'un arrêt prolongé (shutdown) visant notamment à permettre la réalisation de travaux d'entretien dans le lessiveur de l'usine, une équipe d'une entreprise spécialisée s'affairait à finaliser le montage de la partie supérieure d'un échafaudage à rosettes de 16 niveaux et d'une hauteur de 39 mètres.

Simultanément aux travaux de montage, trois travailleurs de sous-traitants effectuant l'entretien sont entrés dans le lessiveur afin de poursuivre leurs tâches à des niveaux inférieurs. Deux d'entre eux ont alors pris place sur un plancher en saillie, ce qui a eu pour effet de créer une charge excédant la résistance du poteau à rosettes qui supportait alors les travailleurs et les planchers. Sous la charge, le poteau s'est rupturé, entrainant l'effondrement de l'échafaudage avec les travailleurs qui s'y trouvaient.

Deux travailleurs d'entretien ont été écrasés mortellement sous le poids des composantes de l'échafaudage à rosettes. Plusieurs autres travailleurs ont été blessés dans l'effondrement.

Causes de l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident :

À la suite de l'accident, la CNESST a ordonné la suspension des travaux d'entretien prolongé du lessiveur. De plus, la CNESST a exigé à l'entreprise Domtar inc., qu'elle élabore une méthode de travail sécuritaire pour le montage d'un échafaudage dans le lessiveur. L'entreprise s'étant conformé aux exigences, la reprise des travaux d'entretien a été autorisée.

Comment éviter un tel accident

Pour éliminer le danger d'effondrement d'un échafaudage, des solutions existent, notamment l'élaboration d'une méthode de travail sécuritaire devant minimalement inclure :

Par la loi, l'employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs et travailleuses doivent faire équipe avec l'employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l'enquête

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête aux organismes suivants afin qu'ils en informent leurs membres :

La CNESST transmettra également son rapport aux facultés de génie civil des universités dans le but d'informer et de sensibiliser les futurs travailleurs et travailleuses aux risques liés à l'utilisation de ce type d'échafaudage.

Liens utiles

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004344.pdf

Photos (libres de droits) | Source : CNESST : https://bit.ly/3BUX2WO et https://bit.ly/3dxYLYO

Animation (libre de droits) | Source : CNESST : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ad004344.mp4

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs ainsi qu'aux travailleurs et aux travailleuses une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

Source :

Yvon Grégoire, responsable des communication


CNESST - Direction de la prévention-inspection - Centre-Sud


Téléphone : 819 763-8510

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 09:23
Fournit un nouveau médicament pendant deux années consécutives grâce à l'obtention d'une licence de produit sur « Envlo », le 36e nouveau médicament coréen, par le ministère de l'Alimentation et de la Sécurité des médicamentsPrévoit d'entrer sur le...

à 08:27
Les Fêtes sont à nos portes, et la Société canadienne d'ophtalmologie souhaite insister sur l'importance d'acheter des jouets sécuritaires pour les yeux en cette saison. Chaque année, de nombreux enfants se retrouvent aux services des urgences en...

à 08:02
Dragonfly...

à 08:00
La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) sera présente à la COP15 sur la biodiversité qui se tient dès aujourd'hui et jusqu'au 19 décembre, à Montréal. Elle soutient l'importance de concilier la préservation de la biodiversité et la...

à 07:00
Anaqua, le fournisseur leader de technologie de gestion de l'innovation et de la propriété intellectuelle, a annoncé aujourd'hui son partenariat avec la plateforme d'intelligence de l'innovation PatSnap. La collaboration offrira une solution de...

à 07:00
Les représentants des médias sont priés de noter que le que le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, services sociaux et soins à domicile, Joël Arseneau, ainsi que le député de Matane-Matapédia et...



Communiqué envoyé le 28 septembre 2022 à 10:30 et diffusé par :