Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Conservation / Recyclage

Selon une nouvelle étude, le secteur mondial de la pêche fait plus de 100 000 victimes chaque année


La pêche illégale, la surpêche et les changements climatiques contribuent à des taux élevés de mortalité dans l'une des professions les plus dangereuses au monde

WASHINGTON, le 3 nov. 2022 /CNW/ -- Selon une nouvelle étude, plus de 100 000 décès liés à la pêche surviennent chaque année. Près de 300 pêcheurs meurent chaque jour, une estimation beaucoup plus élevée que lors de toutes les évaluations précédentes, selon une étude de la FISH Safety Foundation (FSF) commandée par The Pew Charitable Trusts.

Le nombre important de décès touche de façon disproportionnée les pêcheurs à faible revenu, y compris les enfants forcés à travailler, et est principalement causé par des conditions de travail dangereuses et des navires non sécuritaires.

La FSF a identifié plusieurs facteurs responsables de la mortalité des pêcheurs, notamment la pauvreté, les conflits géopolitiques, la surpêche, la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et les changements climatiques. La pêche INN est un facteur important, particulièrement en raison de l'augmentation de la demande mondiale pour les protéines de poisson. Les exploitants industriels illégaux prennent des raccourcis et ignorent les règles de sécurité tout en contribuant à la surexploitation des prises hautement rentables. Par conséquent, c'est ce qui mène à ce qu'on a appelé la « pêche INN par nécessité », au cours de laquelle les petits pêcheurs artisanaux sont poussés à enfreindre les règles ou à participer à des activités dangereuses non réglementées, car il devient de plus en plus difficile de trouver du poisson. Ces conditions sont exacerbées par les changements climatiques et la répartition changeante des stocks de poissons.

« Bien que la pêche puisse présenter des risques inhérents, la dure réalité,  c'est que bon nombre de ces décès étaient et sont évitables. Étant donné que 3 milliards de personnes dépendent des fruits de mer et que la demande est appelée à augmenter, il est urgent de renforcer les politiques pour assurer la sécurité des pêcheurs, y compris celles qui s'attaquent aux véritables causes de ces décès », a déclaré Peter Horn, directeur du projet international de pêche de Pew, qui vise à mettre fin à la pêche illégale.

Eric Holliday, directeur général de la FSF, a déclaré : « On a beaucoup spéculé sur le fait que les estimations de la mortalité des pêcheurs ont sous-estimé et caché les dangers liés à la pêche. Notre analyse est la première en son genre et démontre de façon concluante qu'un manque de transparence dans l'industrie de la pêche met en danger la vie des gens en occultant l'ensemble de ce qui se passe sur les navires ou sur les lieux de pêche, ce qui fait qu'il est difficile pour les gouvernements d'établir des politiques efficaces pour améliorer la sécurité. Même si nous ne serons peut-être jamais en mesure de déterminer le nombre exact de décès de pêcheurs, cela devrait servir de signal d'alarme pour les gouvernements. Ils doivent comprendre que, pour sauver des vies, il faut prendre des mesures urgentes, éclairées par de meilleurs rapports et un meilleur partage des données sur la mortalité. »

En examinant les données accessibles au public et en les comparant à des articles de journalisme d'enquête et d'actualité, à des médias sociaux et à des communications privées avec des représentants du gouvernement et d'autres, les auteurs de l'étude ont pu brosser un tableau plus complet du nombre de décès associés à la pêche dans le monde.

Mais, même avec tous ces outils disponibles, il reste des lacunes dans les données, et le nombre total de décès est presque impossible à quantifier. En raison de l'insuffisance et de l'inexactitude des données, il est difficile pour les décideurs de mettre en oeuvre les changements de politiques nécessaires afin d'assurer la sécurité des pêcheurs industriels et de subsistance aux niveaux international, étatique et local.

Sur la base des résultats de l'étude, Pew préconise une action sur plusieurs fronts. À l'échelle nationale, il faut en faire davantage pour mettre en oeuvre des mesures de sécurité pour les pêcheurs et s'attaquer aux principaux facteurs. Compte tenu du nombre disproportionné de décès dans les collectivités à faible revenu, il est urgent de fournir un soutien financier et de renforcer les capacités existantes. À l'échelle internationale, l'amélioration de la collecte de données, de la transparence et de l'échange d'information aidera les organismes de réglementation à mieux comprendre les problèmes auxquels font face les pêcheurs, à quantifier plus précisément les risques supplémentaires que présente la pêche INN et à adopter des politiques visant à renforcer les mesures de sécurité des navires.

Il existe également des cadres réglementaires conçus pour mettre fin à la pêche illégale et protéger les pêcheurs. Plus précisément, les pays doivent ratifier et mettre en oeuvre l'Accord du Cap, adopté par l'Organisation maritime internationale en 2012, qui établit les normes de sécurité pour la construction et la conception des navires de pêche; mettre en oeuvre l'Accord relatif aux mesures du ressort de l'État du Port de la FAO, qui vise à empêcher le poisson pêché illégalement d'entrer dans la chaîne d'approvisionnement des produits de la mer et à poursuivre la mise en oeuvre de la Convention de l'OIT sur le travail dans la pêche 2007 (C188), qui établit des normes pour les conditions de vie à bord des navires en mer. Les États membres des organismes régionaux de gestion de la pêche doivent également établir des politiques claires qui renforcent les efforts de lutte contre la pêche INN et la surpêche.

« Heureusement, il existe un certain nombre d'outils qui peuvent aider à mettre fin à la pêche INN industrielle et à la surpêche et à améliorer les préoccupations en matière de sécurité dans l'une des professions les plus dangereuses au monde, a ajouté M. Horn. Bien qu'ils ne règlent pas tous les problèmes, ils démontrent clairement leur intention de s'y attaquer. Les autorités internationales doivent également donner la priorité au dénombrement de ces décès. Ce n'est qu'en ayant une meilleure idée de ce qui se passe sur l'eau que les fonctionnaires pourront savoir quand et où il faut prendre des mesures plus énergiques. Cette étude devrait inciter les autorités internationales, les gouvernements nationaux et les gestionnaires des pêches du monde entier à rendre des comptes concernant leur part du problème. Les pêcheurs ne devraient plus mourir dans l'obscurité, et les gouvernements ne peuvent plus ignorer les graves injustices et inégalités humaines résultant de mesures insuffisantes pour lutter contre la pêche INN, la surpêche et les changements climatiques. »

Personne-ressource : Leah Weiser, lweiser@pewtrusts.org, +1-202-591-6761

Photo : https://mma.prnewswire.com/media/1936807/Cycle_of_IUU_Infographic.jpg

SOURCE THE PEW CHARITABLE TRUSTS


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:08
Le nouveau VUS multisegment à trois rangées de sièges offre trois groupes motopropulseurs électrifiés et se décline en 10 modèles Le Mazda CX-90 2024 sera mis en vente à un PDFS de 45 900 $1 et arrivera chez les détaillants canadiens au printemps...

à 18:36
L'honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et l'honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, prononceront le discours...

à 18:28
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés...

à 17:07
Le Syndicat du transport scolaire Autobus Yves Séguin & Fils-CSN a envoyé un avis de grève au ministère du Travail dans le but de déclencher une grève générale illimitée au matin du 20 février prochain. Les membres ont adopté un mandat de grève...

à 16:31
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable informe les usagers de la route qu'en raison des conditions météorologiques défavorables prévues durant les nuits du 9 et du 10 février, les fermetures complètes de nuit de l'autoroute 25 en...

à 16:25
OAG, premier fournisseur mondial de données et d'informations sur les voyages, a annoncé aujourd'hui le lancement de ses nouvelles alertes-statut de vol, qui offrent une toute nouvelle perspective sur les changements immédiats de vols. Les...



Communiqué envoyé le 3 novembre 2022 à 18:15 et diffusé par :