Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Science et technologie
Sujets : Affaires étrangères, Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux

CGTN : Comment protéger les zones humides et construire un avenir commun pour toute la vie sur Terre?


BEIJING, 7 novembre 2022 /CNW/ - Plus d'un milliard de personnes dans le monde dépendent des zones humides pour leur subsistance, soit environ une personne sur huit sur Terre. Toutefois, ces terres sont l'écosystème le plus menacé de la planète.

Selon les Nations Unies, 35 % des zones humides du monde ont disparu depuis 1970.

La 14e session de la Conférence des parties contractantes (COP14) de Ramsar sur les zones humides, dont le thème est « Action en faveur des zones humides pour les populations et la nature », se tiendra du 5 au 13 novembre. Elle aura lieu principalement à Wuhan, en Chine, et une session parallèle se tiendra à Genève, en Suisse, en personne et en ligne.

Cette session nous donne l'occasion de sensibiliser la population, de renforcer la coopération et d'intensifier l'action en faveur des zones humides à travers le monde, a salué samedi le président chinois Xi Jinping dans son discours en vidéo lors de la cérémonie d'ouverture des événements.

Le président Xi a promis à la Chine de poursuivre la modernisation de l'harmonie entre l'humanité et la nature, de promouvoir un développement de grande qualité dans la cause de la conservation des zones humides et de favoriser les échanges et la coopération internationaux.

Qu'a fait la Chine?

Avec 4 % des zones humides du monde, la Chine a répondu aux divers besoins d'un cinquième de la population mondiale en matière de production, de vie, d'écologie et de culture des zones humides.

Dans son discours, M. Xi a souligné que des réalisations historiques ont été accomplies dans le domaine de la conservation des zones humides en Chine. Le pays a porté la superficie des zones humides à 56,35 millions d'hectares, mis en place un système de protection et adopté une loi sur la conservation des zones humides, selon M. Xi.

Depuis son adhésion à la Convention de Ramsar en 1992, la Chine a établi et a amélioré son cadre juridique pour la protection des zones humides ainsi que les systèmes de gestion de la protection, de planification des projets, d'enquête et de surveillance. Elle a également rempli ses obligations en vertu de la convention et a continué d'élargir la coopération internationale à cet égard.

Depuis 2003, le gouvernement central a consacré 19,8 milliards de yuans (environ 2,73 milliards de dollars) à plus de 4 100 projets visant à promouvoir la protection et la restauration des zones humides partout au pays.

La Chine compte désormais 64 zones humides d'importance internationale et 29 zones humides d'importance nationale, ainsi que 901 parcs nationaux de zones humides.

Le mois dernier, la Chine a publié un plan de protection des zones humides pour la période 2022-2030, visant à porter son taux de protection des zones humides à 55 % d'ici 2025, tout en augmentant le nombre de zones humides d'importance internationale et nationale de 20 et 50, respectivement.

Le président chinois a également présenté le plan supplémentaire de la Chine visant à intégrer 11 millions d'hectares de zones humides dans le réseau de parcs nationaux du pays, à ajouter un plan national de conservation des zones humides et à mettre en oeuvre d'importants projets de conservation.

La voie vers la conservation écologique mondiale

Le président chinois a exhorté samedi les efforts visant à établir un consensus mondial sur la valorisation des zones humides, à faire progresser le processus mondial de conservation des zones humides et à améliorer le bien-être des populations dans le monde en tirant parti du rôle des zones humides.

La Chine construira un centre international de mangroves à Shenzhen et soutiendra la convocation du Forum côtier mondial, a annoncé M. Xi.

Selon le livre blanc de la Chine sur la conservation de la biodiversité, le pays a apporté son soutien à plus de 80 pays en développement en matière de conservation de la biodiversité dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

La Chine a également fait de la coopération écologique un élément clé de la coopération Belt and Road Initiative. En 2021, la Chine a lancé l'Initiative de partenariat pour un développement vert « Belt and Road Initiative » avec 31 pays partenaires, appelant à une coopération internationale pour parvenir à une reprise économique verte et durable et promouvoir une croissance économique à faible émission de carbone, résiliente et inclusive après l'épidémie.

En outre, la Chine a pris une part active aux conférences et aux activités internationales, notamment le Sommet des Nations Unies sur la biodiversité et le Sommet des dirigeants sur le climat, donnant ainsi un élan à la conservation de la biodiversité et au développement durable.

Ces cas sont un microcosme des mesures concrètes prises par la Chine pour promouvoir la coopération écologique mondiale, avec comme fondement la notion de construction d'un avenir commun pour toute vie sur Terre.

https://news.cgtn.com/news/2022-11-05/Xi-addresses-COP14-on-wetlands-conservation-1eIkUeITohW/index.html

Vidéo - https://www.youtube.com/watch?v=XmOrg7eG5A4 

 

 

 

SOURCE CGTN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:23
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés...

à 17:05
L'honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, avec Cloy-e-iis, Judith Sayers, du Conseil tribal Nuu-chah-nulth, le président Gaagwiis Jason Alsop, du Conseil de la Nation haïda, le chef Jeff Jones, de la...

à 16:32
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable informe les usagers de la route que des fermetures complètes de l'autoroute 25 en direction de Montréal, incluant le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, seront mises en place durant les nuits du 9...

à 16:18
Le 2 février, GWM a publié l'estimation préliminaire des bénéfices pour 2022 : GWM a atteint un niveau record de revenus d'exploitation. Avec 137 351 milliards de CNY en 2022, il a dépassé les 100 milliards de CNY pour la quatrième année, tandis que...

à 15:00
Les partenaires autochtones et les scientifiques travaillent de concert pour évaluer la présence de contaminants et de pollution plastique dans les communautés du Nord et de l'Arctique. Ces partenariats mèneront à des solutions pour réduire la...

à 14:58
Que se passe-t-il? Le 6 février 2023 -- L'Agence d'évaluation d'impact du Canada (l'Agence) réalise une évaluation d'impact pour le projet nickélifère Crawford, situé à 43 kilomètres au nord de Timmins, en Ontario.  Dans le cadre de l'étape...



Communiqué envoyé le 7 novembre 2022 à 15:14 et diffusé par :