Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, CMG, MAT

UN NOUVEAU SONDAGE DÉMONTRE QUE LES QUÉBÉCOIS CONSIDÈRENT QUE LE VAPOTAGE N'EST PAS UNE PRIORITÉ POUR LE SYSTÈME DE SANTÉ DU QUÉBEC


QUÉBEC, le 29 nov. 2022 /CNW/ - Les Québécois qui fument demandent au gouvernement Legault de se concentrer sur les problèmes de santé qui préoccupent les Québécois et de ne pas cibler les produits de vapotage aromatisés lors de la prochaine session parlementaire.

« Les Québécois sont d'accord pour dire que le gouvernement Legault doit se concentrer sur les vrais problèmes du système de santé de la province. L'ironie est que si les organismes de réglementation provinciaux acceptaient le vapotage comme un outil de réduction des méfaits, il y aurait des avantages pour la santé publique », a déclaré Valérie Gallant, porte-parole de la Coalition des droits des vapoteurs du Québec. « Nous avons visité des villes et des villages en Ontario et au Québec pour éduquer, responsabiliser et engager. Les résultats sont unanimes : sauvons nos saveurs. »

Dans un nouveau sondage commandé par la CDVQ et Rights4Vapers, lorsqu'on leur a demandé de classer par ordre de priorité dix problèmes différents touchant le système de santé de la province, un résident québécois sur trois (33 %) a classé l'accès aux services de santé comme sa plus grande priorité, contre 1 % qui a classé l'usage de la nicotine par les mineurs comme sa plus grande priorité. Une personne sur trois (34 %) a classé l'usage de la nicotine chez les mineurs comme étant sa plus faible priorité.

« Les saveurs sont essentielles pour les adultes qui fument. Ils dissocient le vapotage du tabagisme. Nous voulons que tout le monde comprenne que les saveurs sont fondamentales pour faire du vapotage un outil efficace de réduction des méfaits liés au tabac » , a déclaré Mme Gallant.

Malgré les menaces constantes d'interdiction des saveurs, de limitation de la nicotine et d'augmentation des taxes, ainsi qu'une campagne persistante de désinformation, les adultes canadiens qui fument ne se laissent pas décourager dans leur lutte pour que les produits du vapotage restent disponibles, accessibles et abordables d'un océan à l'autre.

« Notre sondage a révélé que les Québécois considèrent le vapotage comme une alternative nettement moins nocive que le tabagisme. Le problème est que nous avons des gouvernements et d'autres organisations financées par des fonds publics qui continuent à mettre des bâtons dans les roues et à diffuser des informations inexactes sur la capacité de réduction des méfaits grâce au vapotage» , a déclaré Maria Papaioannoy, porte-parole de Rights4Vapers, l'une des organisations canadiennes de défense des droits des vapoteurs.

Les opinions et les attitudes des Québécois et Québécoises à l'égard du vapotage sont soutenues par de récentes études universitaires et scientifiques qui montrent que le vapotage est une alternative moins nocive que le tabagisme. Les autorités de santé publique du monde entier ont clairement indiqué que le vapotage peut être un outil efficace pour aider les fumeurs à arrêter de fumer. Mais seulement si les bons cadres réglementaires et sociétaux sont en place.

Les produits de vapotage sont le meilleur espoir pour des centaines de milliers de Canadiens qui fument encore et qui cherchent une alternative à la cigarette. En 2021, le Public Health England a publié son dernier examen des études sur le vapotage. Il a constaté que « la meilleure chose qu'un fumeur puisse faire est d'arrêter complètement de fumer et les preuves montrent que le vapotage est l'une des aides au sevrage les plus efficaces disponibles, aidant environ 50 000 fumeurs à arrêter de fumer par an. »

Selon une étude publiée par le Consumer Choice Center, il y a encore aujourd'hui, plus de 1,5 million de fumeurs canadiens adultes au Canada.

Le sondage a été réalisé en ligne par Delphi Polling & Consulting entre le 7 et le 13 septembre, auprès d'un échantillon démographiquement représentatif de 1 201 résidents du Québec âgés de 19 ans et plus. Le sondage était disponible en anglais et en français et a utilisé des quotas imbriqués avec les cibles établies dans le plus récent recensement autour de l'âge, du sexe, de la région de la province et de la langue. Une marge d'erreur n'est pas applicable aux sondages en ligne, cependant, une marge d'erreur comparable serait de +/-3%, 19 fois sur 20.

SOURCE Rights 4 Vapers


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:00
Croissance des ventes totales du Groupe en 2022 en hausse de 8,5%1 à taux de change constant (14,4% en données publiées) avec les ventes des plateformes de croissance2 en augmentation de 20,9%1 et des ventes de Somatuline® (lanreotide) en baisse de...

à 00:10
Takeda (TSE:4502/NYSE:TAK) a annoncé aujourd'hui avoir finalisé le rachat de toutes les actions de Nimbus Lakshmi, Inc. ("Lakshmi") à Nimbus Therapeutics, LLC ("Nimbus") le 8 février 2023 (heure de l'Est), conformément à la convention d'achat...

8 fév 2023
La 49e campagne Centraide du Grand Montréal a été soutenue par un élan de générosité exceptionnel qui lui a permis de récolter la somme record de 65,3 M$. Ce succès est le résultat de l'engagement de donatrices et de donateurs, d'organisations et...

8 fév 2023
Gestionnaires et spécialistes de la conservation des océans, experts mondiaux et représentants officiels de haut niveau se réunissent à l'occasion du cinquième Congrès international des aires marines protégées (IMPAC5) du 3 au 9 février à Vancouver,...

8 fév 2023
Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Marché Durand-Gaudet (IGA Extra), située au 1500, rue de Bretagne, à Baie-Comeau, avise la population de ne pas consommer les produits...

8 fév 2023
Novaliq, une société biopharmaceutique spécialisée dans les thérapies oculaires de pointe basées sur la technologie exclusive sans eau EyeSol®, a annoncé aujourd'hui son intention de déposer une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour...



Communiqué envoyé le 29 novembre 2022 à 08:01 et diffusé par :