Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Enjeux environnementaux, Bien-être animal, CFG

Le gouvernement du Canada collabore avec les provinces et les territoires pour dresser le portrait le plus complet de la biodiversité du Canada jusqu'à maintenant


OTTAWA, ON, le 29 nov. 2022 /CNW/ - Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger la nature, la biodiversité et les espèces en péril au Canada. À la suite d'un effort concerté avec l'ensemble des provinces et des territoires, le gouvernement du Canada publie le rapport Espèces sauvages 2020 : la situation générale des espèces au Canada, afin d'accroître la compréhension de la situation et de la répartition des espèces sauvages à l'échelle du pays.

Pour la toute première fois, le rapport Espèces sauvages 2020 fait le point sur plus de la moitié de la totalité des espèces connues au Canada. Avec l'inclusion de 50 534 espèces, soit une hausse de plus de 20 000 espèces depuis le rapport publié il y a cinq ans, le rapport Espèces sauvages 2020 représente l'inventaire le plus complet de la biodiversité du Canada jamais réalisé.

Pour prévenir la disparition d'espèces, il faut d'abord connaître les espèces qui existent, les endroits où elles se trouvent, et leur situation. Les résultats du rapport indiquent que 80 p. 100 des espèces évaluées sont en sécurité, tandis que 20 p. 100 présentent un certain niveau de risque de disparition au Canada. Les données présentées dans ce rapport appuieront les efforts de conservation des provinces, des territoires, des municipalités et des partenaires et permettront au Comité sur la situation des espèces en péril au Canada de connaître les espèces susceptibles d'être en péril.

Le gouvernement du Canada a fait des investissements sans précédent et a pris de mesures importantes pour protéger les espèces en péril. Plus tôt cette semaine, le gouvernement a annoncé qu'une somme de 8,7 millions de dollars sera investie pour soutenir 67 projets de conservation dans l'ensemble du Canada menés par des collectivités, des particuliers et des organisations non gouvernementales qui agissent pour favoriser le rétablissement d'espèces en péril dans leurs collectivités. Ces efforts s'appuient sur les travaux visant à protéger des espèces en péril clés, entre autres le caribou, le monarque, le Tétras des armoises, la baleine noire, ou encore l'épaulard résident du Sud. Grâce au programme 2 milliards d'arbres, des progrès importants sont réalisés pour replanter d'importantes espèces d'arbres dans des habitats locaux. 

Du 7 au 19 décembre 2022, le Canada accueillera les Parties à la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies lors de la COP15 à Montréal, au Québec, qui portera sur la négociation d'un nouveau cadre mondial pour la biodiversité. Cette importante conférence internationale sera un événement marquant où des milliers de délégués de partout dans le monde se réuniront afin d'agir pour protéger la nature. Le Canada jouera un solide rôle de chef de file, de concert avec ses partenaires internationaux, pour promouvoir l'élaboration d'un cadre ambitieux doté de mesures et d'objectifs clairs reflétant le rôle important que jouent les peuples et les collectivités autochtones dans la conservation et la biodiversité. Le Canada est déterminé à mettre un frein à la perte de nature et à renverser la vapeur d'ici 2030, puis à parvenir à un rétablissement complet des milieux naturels d'ici 2050, ainsi qu'à conserver 25 p. 100 des terres et des océans d'ici 2025, tout en travaillant à porter cette proportion à 30 p. 100 d'ici 2030.

Citations

« Cette remarquable collaboration entre scientifiques et entre tous les ordres de gouvernement du pays nous offre une base de connaissances plus approfondie sur des dizaines de milliers d'espèces du règne animal, du règne végétal, et bien plus. Le rapport Espèces sauvages 2020 contribue grandement à la protection de la biodiversité du Canada. Ensemble, nous devons continuer d'unir nos efforts pour assurer la conservation de toutes les espèces. » 
- L'honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« Le rapport Espèces sauvages 2020 rassemble des renseignements de partout au pays, y compris des connaissances scientifiques, locales et autochtones actualisées et élargies provenant des quatre coins des Territoires du Nord-Ouest. Ces connaissances sont nécessaires à la prise de décisions équilibrées, fondées sur des données probantes aux fins de la protection d'espèces qui revêtent une énorme importance sur le plan écologique et culturel. Nous continuerons de collaborer avec nos partenaires de cogestion pour rassembler divers détenteurs de connaissances afin de mieux approfondir notre compréhension de la biodiversité des Territoires du Nord-Ouest. »
- L'honorable Shane Thompson, ministre de l'Environnement et des Ressources naturelles, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

« La protection des espèces et des milieux aquatiques du Canada est une responsabilité partagée qui exige une collaboration et un soutien mutuels. Les personnes qui ont contribué à l'élaboration du rapport Espèces sauvages 2020 ont démontré qu'elles sont déterminées à appuyer la biodiversité du Canada, et nous leur en sommes extrêmement reconnaissants. Le rapport nous aidera à respecter notre engagement visant à améliorer constamment les résultats en matière de protection de la biodiversité aquatique. »
- L'honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Une étape cruciale pour prévenir la disparition d'espèces consiste à déterminer les espèces qui existent, les endroits où elles se trouvent, et leur situation. Voilà pourquoi cette évaluation nationale, réalisée tous les cinq ans, est si essentielle. Le Canada travaille avec des partenaires de partout dans le monde à élaborer un cadre mondial commun pour restaurer et protéger la biodiversité. Et il est impossible d'y parvenir sans une solide base de connaissances. Le savoir est synonyme de pouvoir. »
- Terry Duguid, secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Faits en bref
Liens connexes

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d'Environnement et Changement climatique Canada

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 fév 2023
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés...

6 fév 2023
L'honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, avec Cloy-e-iis, Judith Sayers, du Conseil tribal Nuu-chah-nulth, le président Gaagwiis Jason Alsop, du Conseil de la Nation haïda, le chef Jeff Jones, de la...

6 fév 2023
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable informe les usagers de la route que des fermetures complètes de l'autoroute 25 en direction de Montréal, incluant le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, seront mises en place durant les nuits du 9...

6 fév 2023
Le 2 février, GWM a publié l'estimation préliminaire des bénéfices pour 2022 : GWM a atteint un niveau record de revenus d'exploitation. Avec 137 351 milliards de CNY en 2022, il a dépassé les 100 milliards de CNY pour la quatrième année, tandis que...

6 fév 2023
Les partenaires autochtones et les scientifiques travaillent de concert pour évaluer la présence de contaminants et de pollution plastique dans les communautés du Nord et de l'Arctique. Ces partenariats mèneront à des solutions pour réduire la...

6 fév 2023
Que se passe-t-il? Le 6 février 2023 -- L'Agence d'évaluation d'impact du Canada (l'Agence) réalise une évaluation d'impact pour le projet nickélifère Crawford, situé à 43 kilomètres au nord de Timmins, en Ontario.  Dans le cadre de l'étape...



Communiqué envoyé le 29 novembre 2022 à 13:00 et diffusé par :