Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Nouveaux produits/services

Les LNC et EACL cherchent à resserrer leurs liens avec les universités canadiennes dans le cadre d'un partenariat avec l'Université McMaster


La signature d'un troisième protocole d'accord avec une université canadienne de premier plan élargit encore le réseau de partenariats des laboratoires nucléaires nationaux du Canada.

CHALK RIVER, Ontario, 29 nov. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), le principal laboratoire canadien de science et de technologie nucléaires, sont heureux d'annoncer la signature d'un protocole d'entente (PE) avec Énergie atomique du Canada limitée (EACL), la société de la Couronne responsable du secteur nucléaire au Canada, et l'Université McMaster afin de concrétiser des possibilités de recherche collaborative. Ce protocole d'entente représente un progrès continu pour les laboratoires nucléaires nationaux du Canada, qui s'efforcent d'établir des liens plus étroits avec le milieu universitaire canadien. Il s'agit du troisième accord signé ces dernières semaines avec une université canadienne de premier plan, qui vise à faire progresser la recherche collaborative dans les domaines des sciences de la santé et de l'environnement, de l'énergie propre et de la sûreté nucléaire.

Le protocole d'entente repose sur les domaines d'intérêt communs des organismes de recherche, dont beaucoup pourraient être à l'origine de projets de collaboration et de demandes de subventions de recherche, notamment les petits réacteurs modulaires, l'hydrogène, la caractérisation des matériaux, les isotopes médicaux et la radiochimie. Comme dans d'autres accords récents, le protocole d'entente vise à favoriser des relations plus étroites avec l'équipe de recherche de l'Université McMaster, à permettre la mobilisation des connaissances, à stimuler l'innovation et le développement de la propriété intellectuelle et à faire progresser les solutions pour relever des défis nationaux et industriels.

« EACL, les LNC et l'Université McMaster partagent tous un long historique d'avancement de la science et de la technologie nucléaires canadiennes. Cela constitue une base très solide et importante pour l'accord que nous avons signé ici aujourd'hui », a commenté Jeff Griffin, vice-président, Sciences et technologie, des LNC. « L'industrie nucléaire a le potentiel de relever de nombreux défis auxquels nous sommes confrontés ici au Canada, du changement climatique au cancer. Il nous incombe toutefois, en tant qu'industrie, de mettre en commun nos ressources et de travailler ensemble à la réalisation d'objectifs communs. Cela implique un effort ciblé pour inspirer et former la prochaine génération de scientifiques, de techniciens et d'ingénieurs canadiens. Voilà la force motrice derrière le rayonnement et l'engagement continus des LNC auprès de la communauté universitaire, et nous sommes ravis de renforcer nos liens avec l'Université McMaster dans le cadre de cet effort. »

« EACL est extrêmement heureuse de s'associer aujourd'hui à l'Université McMaster, une institution aussi engagée que nous dans le renforcement des capacités collectives de l'industrie nucléaire canadienne», a commenté Amy Gottschling, vice-présidente, Science et technologie, EACL. EACL s'efforce de créer un lien pour stimuler la science et la technologie nucléaires et l'innovation, et nous ne pouvons y parvenir qu'avec des contributions universitaires solides comme celles que nous savons que McMaster offre déjà. Nous sommes impatients d'intégrer nos efforts de recherche afin de faire progresser les buts et objectifs stratégiques dans les domaines de la santé, de la sûreté et de la sécurité, de l'énergie et de l'environnement. »

Dave Tucker, vice-président adjoint à la recherche (nucléaire) de l'Université McMaster, affirme que les partenaires travailleront ensemble pour faire progresser la recherche afin de relever les défis les plus pressants du pays, notamment le besoin croissant de solutions énergétiques propres.

« En tant qu'université nucléaire du Canada, l'Université McMaster est fière de collaborer avec les LNC et EACL afin d'optimiser et d'élargir nos installations nucléaires complémentaires, nos atouts en matière de recherche et nos programmes d'enseignement pour créer la main-d'oeuvre et les technologies nucléaires spécialisées dont le Canada a besoin pour réaliser ses ambitions nets zéro », dit-il.

Ensemble, les LNC, EACL et l'Université McMaster exploitent des installations nucléaires et des laboratoires de recherche parmi les plus uniques et avancés non seulement au Canada, mais dans le monde entier. L'Université McMaster abrite une série d'installations de recherche nucléaire de classe mondiale. Le réacteur nucléaire de McMaster, qui sert à la recherche et à la production d'isotopes médicaux, est le réacteur de recherche le plus puissant du Canada. Entre-temps, les Laboratoires de Chalk River, gérés par les LNC au nom d'EACL, hébergent un large éventail d'installations nucléaires de pointe, notamment des laboratoires consacrés au développement et à l'essai du combustible nucléaire, à la recherche biologique, à la chimie analytique, à la thermohydraulique et aux essais mécaniques, pour n'en citer que quelques-uns. En offrant un meilleur accès à ces installations, les trois organismes espèrent non seulement poursuivre des projets et des programmes de recherche communs, mais aussi de former une main-d'oeuvre plus talentueuse et diversifiée au sein de l'industrie en offrant des possibilités d'apprentissage plus riches et plus dynamiques à la prochaine génération de scientifiques, d'ingénieurs et de professionnels techniques du nucléaire.

Les récents accords s'inscrivent également dans la nouvelle stratégie d'entreprise de LNC, Vision 2030, présentée plus tôt cette année, qui définit le rôle central que les LNC souhaitent jouer dans le futur paysage nucléaire canadien. En tant que ressource nationale pour tous les niveaux de gouvernement, l'industrie nucléaire, le secteur privé dans son ensemble et la communauté universitaire, les LNC entendent travailler de concert avec d'autres organismes pour aider à faire progresser les produits et services canadiens novateurs vers leur déploiement, y compris l'énergie sans carbone, les traitements contre le cancer et autres thérapies, les technologies de non-prolifération et les solutions de gestion des déchets.

Pour en savoir plus sur les LNC, notamment sur ses projets et programmes de recherche, veuillez visiter le site www.cnl.ca. Pour en savoir plus sur Vision 2030, veuillez visiter la page www.cnl.ca/vision2030.

À propos des LNC
En tant qu'organisme de science et de technologie nucléaires le plus important du Canada, et travaillant sous la direction d'EACL, LNC sont un chef de file mondial en développement de produits et de services innovants de science et de technologie nucléaires. Conformément à une stratégie d'entreprise ambitieuse du nom de Vision 2030, les LNC mettent en oeuvre trois priorités stratégiques d'importance nationale ? restaurer et protéger l'environnement, faire progresser les technologies d'énergie propre et contribuer à la santé des Canadiens.

En tirant parti des actifs détenus par Énergie atomique du Canada limitée (EACL), les LNC servent aussi de liaison entre le gouvernement, l'industrie nucléaire, le secteur privé dans son ensemble et la communauté universitaire. Les LNC collaborent avec ces secteurs pour faire progresser les produits et services innovants canadiens vers leur utilisation pratique : énergie carboneutre, traitements contre le cancer et autres thérapies, technologies de non-prolifération et solutions de gestion des déchets.

Pour en savoir plus sur les LNC, veuillez visiter https://www.cnl.ca/?lang=fr.

À propos d'EACL
EACL est une société de la Couronne fédérale dont le mandat est de favoriser les possibilités nucléaires du Canada. EACL qui possède les Laboratoires de Chalk River et d'autres sites, habilite la science et la technologie nucléaires et gère les responsabilités du gouvernement canadien en matière de déchets radioactifs. Elle oriente et évalue le travail des LNC par le biais de contrats.

En activité depuis 1952, EACL a conçu et développé le parc de réacteurs nucléaires CANDU utilisés au Canada et dans cinq autres pays. Elle a également livré plus d'un milliard d'isotopes dans le monde entier pour détecter et traiter le cancer. Aujourd'hui, la société profite aux Canadiens en soutenant 14 ministères et organismes fédéraux, ainsi que l'industrie nucléaire mondiale.

Pour en savoir plus sur EACL, visitez www.aecl.ca.

À propos de l'Université McMaster
Située à Hamilton, en Ontario, l'université McMaster est l'une des universités les plus actives en matière de recherche au Canada et le principal établissement de recherche nucléaire du pays. McMaster maintient des programmes de recherche actifs en science et en génie nucléaires depuis plus de 65 ans. Le campus de l'université McMaster abrite un ensemble unique d'installations de recherche nucléaire de classe mondiale, dont le point d'ancrage est le réacteur nucléaire McMaster, un réacteur de recherche polyvalent qui fournit des neutrons pour la production d'isotopes médicaux et la recherche scientifique. Les installations de recherche nucléaire de l'Université McMaster permettent des découvertes dans les domaines de la médecine, de l'énergie propre, de la sûreté nucléaire, des matériaux et de la science environnementale, tout en fournissant des traitements contre le cancer à plus de 70 000 patients chaque année.

Pour en savoir plus sur McMaster, visitez le site https://nuclear.mcmaster.ca.

Personne-ressource LNC :
Patrick Quinn
Directeur des communications d'entreprise
1-866-886-2325

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible au https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/90a10fc0-1f3c-406d-8384-765ccc4d9c27 



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 fév 2023
Medidata, une filiale de Dassault Systèmes, a annoncé avoir été nommée Leader dans l'étude de l'IDC MarketScape intitulée «Worldwide Life Science R&D Risk-Based Monitoring Solutions 2022 Vendor Assessment (doc #US48061722)». L'étude de l'IDC...

6 fév 2023
Dragonfly est maintenant entièrement propriétaire de la cytokine IL-12, actuellement en phase 1 d'escalade de dose en monothérapie et en association avec le nivolumab. L'IL-12 de Dragonfly a été conçue pour bien se combiner avec un large éventail...

6 fév 2023
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, pour les dernières 24 heures, au Québec, font état de : 397 nouveaux cas, pour un total de 1?305 377 personnes infectées*;En raison d'un problème technique, le nombre de décès n'est pas...

6 fév 2023
Une élection partielle aura lieu le lundi 13 mars prochain dans la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne, située sur le territoire de la ville de Montréal. En vertu d'un décret du gouvernement du Québec pris aujourd'hui, le directeur général des...

6 fév 2023
L'honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd'hui la nomination suivante en vertu du processus de nomination à la magistrature mis en place en 2016. Ce processus met l'accent sur la transparence,...

6 fév 2023
Cascades, chef de file dans la récupération et la fabrication de produits d'emballage et d'hygiène écoresponsables, est fière d'annoncer qu'elle a fait l'acquisition d'une nouvelle presse d'impression à son usine de Piscataway, au New Jersey,...



Communiqué envoyé le 29 novembre 2022 à 15:40 et diffusé par :