Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujet : Product/Service

Un premier patient reçoit sa posologie par voie orale lors de l'étude de phase 2 d'Inversago Pharma sur le INV-202, un agoniste inverse du récepteur CB1 actif à la périphérie, menée auprès de patients atteints de maladie rénale diabétique.


Inversago Pharma Inc. (« Inversago »), une société de biotechnologie de stade clinique avec une gamme unique d'agonistes inverses du récepteur CB1 actifs à la périphérie, annonce aujourd'hui que le premier patient a reçu sa posologie de INV-202 lors d'une étude clinique de phase 2 auprès de patients atteints de maladie rénale diabétique.

L'étude de phase 2 sur le INV-202, un agoniste inverse du récepteur CB1 actif à la périphérie de nouvelle classe, est une étude multicentrique randomisée et à double insu contrôlée par placebo qui évaluera le ratio albumine/créatinine chez un maximum de 240 sujets adultes atteints de diabète de type 1 ou de type 2 et de maladie rénale diabétique. Les participants recevront une dose orale unique quotidienne de 10 ou 25 mg de INV-202 ou de placebo pendant 16 semaines. Des renseignements additionnels sur cette étude sont disponibles sur le site https://clinicaltrials.gov en utilisant l'identifiant NCT05514548.

Cette étude capitalise sur les données positives de phase 1b qui seront présentées lors d'une prochaine conférence scientifique. L'étude est également soutenue par des données précliniques significatives, présentées en primeur lors de l'assemblée de la European Renal Association en juin et montrant des effets protecteurs rénaux importants du INV-202 dans un modèle de maladie rénale diabétique. De plus, les données suggèrent que le INV-202 aurait des effets additifs lorsque utilisé en complément du traitement standard.

« Le début de cette étude de phase 2 sur la maladie rénale diabétique représente un jalon important dans le cadre de notre plan de développement pour le INV-202 », déclare Glenn Crater, DM, Chef de la direction médicale d'Inversago. « L'inhibition des récepteurs CB1 périphériques a le potentiel de répondre à l'important besoin médical non comblé relatif à la maladie rénale diabétique comme à d'autres complications du diabète et de l'obésité ».

« Nous sommes enthousiasmés par les progrès de notre programme sur le INV-202, qui représente une nouvelle option de traitement des conditions métaboliques, administrée par voie orale », déclare François Ravenelle, PhD, Chef de la direction d'Inversago.

À propos du INV-202

Le INV-202 est une petite molécule, agoniste inverse du récepteur CB1, développée par Inversago pour traiter potentiellement plusieurs indications cardio-métaboliques et fibreuses, dont la maladie rénale diabétique. Elle est spécifiquement conçue pour inhiber en priorité les récepteurs CB1 périphériques situés dans les reins, le tube digestif, le foie, le pancréas, les tissus adipeux, les muscles, les poumons et d'autres organes. Les effets thérapeutiques de l'inhibition des CB1 périphériques sur diverses maladies cardio-métaboliques et fibreuses sont bien étudiés et ouvrent la voie au traitement potentiel d'un grand nombre de patients aux besoins actuellement non comblés.

À propos de la maladie rénale diabétique

La maladie rénale diabétique est une maladie chronique évolutive représentant plus de 50 % des cas d'insuffisances rénales terminales à l'échelle mondiale. Elle se développe lorsque le diabète endommage le glomérule et les tubules proximaux rénaux, essentiels à la filtration du sang et à l'élimination des déchets. La néphropathie diabétique est une complication des diabètes de types 1 et 2 et touche environ une personne diabétique sur trois aux États-Unis. Il n'existe aucun remède pour cette indication : les médicaments disponibles ne permettent que de ralentir la progression de la maladie. Comme pour d'autres maladies chroniques, plusieurs mécanismes d'action devraient être nécessaires pour obtenir un contrôle adéquat de cette maladie évolutive. Inversago pense que l'inhibition des récepteurs CB1 périphériques représente une avenue thérapeutique prometteuse pour une telle condition métabolique.

À propos d'Inversago Pharma

Inversago Pharma est une société biotechnologique canadienne privée de stade clinique, spécialisée dans le développement de thérapies innovantes ciblant l'inhibition du récepteur CB1 au moyen d'une nouvelle classe d'agonistes inverses actifs à la périphérie. Inversago a pour ambition de procurer de nouvelles options thérapeutiques qui améliorent la vie de patients atteints de conditions métaboliques telles que la maladie rénale diabétique, incluant la néphropathie diabétique (ND), les diabètes de type 1 (DT1) et de type 2 (DT2), la stéatose hépatique non alcoolique (NASH), les complications liées à l'obésité et à l'hypertriglycéridémie (HTG), ainsi que des fibroses telles que la maladie pulmonaire interstitielle fibrosante progressive (PF-ILD), incluant la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) et d'autres conditions. Pour davantage de renseignements, visitez inversago.com.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:30
Les syndicats du Canada accueillent favorablement la promesse du gouvernement fédéral d'augmenter le financement des soins de santé aux provinces et aux territoires. L'ajout de nouveaux fonds aidera à relever certains défis, mais sans conditions,...

à 16:05
Keyron, le groupe de technologies médicales axé sur le renversement du diabète de type 2, de la stéatohépatite non-alcoolique (SHNA) et de l'obésité via une plateforme de dispositifs médicaux innovants, a annoncé aujourd'hui la nomination de Carl D...

à 15:44
En tant que Canadiens, nous accordons une grande importance à notre système de santé publique universel. Malheureusement, ce système n'est pas à la hauteur des attentes. D'un bout à l'autre du pays, des patients qui nécessitent des soins d'urgence se...

à 15:35
Avania, un organisme de recherche sous contrat (Contract Research Organizations ou CRO) leader mondial dans le domaine de la technologie médicale, a annoncé aujourd'hui l'acquisition de MAXIS, un fournisseur de services de développement de...

à 15:06
Le Service correctionnel du Canada (SCC) indique que quatre détenues au Pavillon de ressourcement Okimaw Ohci pour femmes, en Saskatchewan, ont été déclarées positives à la COVID-19. La santé et la sécurité de nos employés, des délinquantes et du...

à 14:55
Plus de 1 000 personnes ont participé à la première édition du Sommet de la santé durable qui se tenait au Musée de la civilisation de Québec et en ligne les 25, 26 et 27 janvier derniers. La présence d'expert·e·s et de citoyen·ne·s, issus de...



Communiqué envoyé le 29 novembre 2022 à 16:55 et diffusé par :