Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux, Première Nation, Plaidoyer (politique), CPG, CFG, DEI

COP15 : Les Premières Nations réaffirment leur volonté à prendre part aux actions et aux décisions pour la conservation et la protection de la biodiversité


WENDAKE, QC, le 7 déc. 2022 /CNW Telbec/ - L'Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador (APNQL) et l'Institut de développement durable des Premières Nation du Québec-Labrador (IDDPNQL) seront présents à la quinzième édition de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15) qui débute aujourd'hui à Montréal. L'APNQL et l'IDDPNQL souhaitent réaffirmer la volonté des Premières Nations à prendre part aux actions et aux décisions qui doivent être posées pour la conservation et la protection de la biodiversité.

En ce sens, nous réitérons que les Premières Nations au Québec ne sont pas de simples parties prenantes dans la gestion du territoire et de ses ressources. Elles sont détentrices de savoirs traditionnels essentiels aux initiatives de protection et de conservation de la biodiversité et de droits ancestraux et issus de traités, incluant le titre aborigène, sur leurs territoires respectifs. La Déclaration des chefs de l'APNQL adoptée en novembre 2021, et transmisse aux deux premiers ministres Trudeau et Legault, fait d'ailleurs état de manquements graves et du non-respect des droits les plus fondamentaux et reconnus des Premières Nations en ce qui a trait à leurs territoires et à ses ressources.

Cette déclaration précise que les Premières Nations exigent que leur consentement préalable, libre et éclairé soit intégré dans la prise de décision des gouvernements non autochtones (fédéral et provincial) pour tout projet ayant un impact sur leurs territoires et ses ressources. Elles exigent aussi de ces gouvernements qu'ils codéveloppent, de gouvernement à gouvernements, des pratiques de gestion conjointe et respectueuse du territoire, incluant la prise de décision, qui respectent leurs droits territoriaux et inhérents, tout en favorisant le développement collectif. Les Premières Nations exigent également le respect par les gouvernements non autochtones des liens sacrés qui existent entre l'occupation du territoire, le développement du territoire, l'utilisation de ses ressources et la conservation de leurs modes de vie, de leurs langues et cultures. Les Premières Nations ont reçu de leurs ancêtres la responsabilité de protéger les territoires et les ressources et ont le devoir de les transmettre aux générations suivantes.

L'APNQL rappelle par ailleurs aux gouvernements l'importance:

L'APNQL exhorte donc les gouvernements provinciaux et fédéraux à entreprendre urgemment des actions rigoureuses, ainsi qu'à collaborer étroitement avec les Premières Nations afin d'atteindre les objectifs liés à la protection et la conservation du territoire.

L'APNQL s'attend à des engagements ambitieux pour la conservation et protection de la biodiversité et réaffirme que les Premières Nations occupent une position unique pour diriger ces efforts de protection et de conservation.

« Une réconciliation qui se limite aux bonnes intentions et aux paroles est sans signification. Il est maintenant temps de passer aux gestes concrets, dans le respect mutuel et au bénéfice de toutes les parties » réitère le Chef de l'APNQL Ghislain Picard. 

La COP15 représente une occasion privilégiée de s'unir face à l'urgence de la double crise de la biodiversité et du climat.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l'organisation politique régionale qui réunit les 43 chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. www.apnql.com

À propos de l'IDDPNQL
Fondé en l'an 2000 par les Chefs de APNQL, l'Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL) a comme mission de collaborer avec les Premières Nations dans la mise en oeuvre de leur vision du développement durable. www.iddpnql.ca

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:23
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés...

à 17:05
L'honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, avec Cloy-e-iis, Judith Sayers, du Conseil tribal Nuu-chah-nulth, le président Gaagwiis Jason Alsop, du Conseil de la Nation haïda, le chef Jeff Jones, de la...

à 16:32
Le ministère des Transports et de la Mobilité durable informe les usagers de la route que des fermetures complètes de l'autoroute 25 en direction de Montréal, incluant le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, seront mises en place durant les nuits du 9...

à 16:18
Le 2 février, GWM a publié l'estimation préliminaire des bénéfices pour 2022 : GWM a atteint un niveau record de revenus d'exploitation. Avec 137 351 milliards de CNY en 2022, il a dépassé les 100 milliards de CNY pour la quatrième année, tandis que...

à 15:00
Les partenaires autochtones et les scientifiques travaillent de concert pour évaluer la présence de contaminants et de pollution plastique dans les communautés du Nord et de l'Arctique. Ces partenariats mèneront à des solutions pour réduire la...

à 14:58
Que se passe-t-il? Le 6 février 2023 -- L'Agence d'évaluation d'impact du Canada (l'Agence) réalise une évaluation d'impact pour le projet nickélifère Crawford, situé à 43 kilomètres au nord de Timmins, en Ontario.  Dans le cadre de l'étape...



Communiqué envoyé le 7 décembre 2022 à 09:28 et diffusé par :