Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG

Réaction à la mise à jour budgétaire de Québec - Où sont les mesures structurantes?? demande la CSN


MONTRÉAL, le 8 déc. 2022 /CNW Telbec/ - Alors que le ministre de l'Économie Éric Girard livrait aujourd'hui à Québec sa mise à jour budgétaire, la CSN constate avec inquiétude que les cinq priorités d'action de la CAQ - la santé et l'éducation, l'économie, l'environnement et le français - sont essentiellement absentes de ce qui a été présenté. En effet, il est plutôt question de mesures saupoudrées non structurantes, et on y parle davantage d'équilibre budgétaire que de véritables enjeux sociaux.

Malgré le ralentissement économique prévu en 2023, des surplus budgétaires avant versements au Fonds des générations sont prévus pour les années à venir. Or, les réinvestissements sont carrément absents pour les Québécoises et les Québécois qui peinent à obtenir les biens et les services dont ils ont besoin. «?Ça va prendre plus qu'un "bouclier anti-inflation" pour que le monde puisse correctement gagner leur vie et mettre à manger sur la table. Ce qu'il faut, ce sont des salaires décents et des conditions de travail qui favorisent la rétention du personnel. Et des mesures beaucoup plus équitables que la remise de 800 $ à un couple qui fait 200?000 $ par année, contre 600 $ à une mère monoparentale qui fait 30?000 $?», affirme Caroline Senneville, présidente de la CSN.

Les milliards promis à coup de chèques mal ciblés et de maigres baisses d'impôts puisées à même le Fonds des générations pourraient servir à former du personnel qualifié dans les milieux qui en ont le plus besoin, qu'ils soient publics ou privés. Le Québec pourrait aussi s'offrir la gratuité scolaire aux cycles supérieurs et des mesures d'aide pour le secteur privé en vue d'une transition juste. «?L'enrichissement oui, mais pas à tout prix. On a besoin de plus que des mesures anti-inflation à courte vue, Monsieur Legault. Le gouvernement devrait se laisser guider par des indicateurs sociaux et environnementaux, pas simplement par des indicateurs économiques. Pensez aux gens : le PIB n'est pas l'indice de mesure du bonheur?», ajoute-t-elle.

Encore la population qui paie le prix

En effet, la centrale syndicale en appelle à un réinvestissement massif dans les services publics, alors que les hôpitaux et les écoles sont vétustes, le personnel des réseaux de la santé et de l'éducation est dans un état plus qu'inquiétant, les services se détériorent chaque jour un peu plus et, dans tous les milieux, la pénurie de main-d'oeuvre est criante. «?Il y a quelques mois à peine, les aîné-es y ont goûté et maintenant, ce sont les plus jeunes qui en paient le prix, alors que les urgences pédiatriques sont à un fil du point de rupture et que nos enfants doivent garder leur manteau en classe, faute de ventilation.

Pire : ce qu'on nous annonce depuis quelque temps, ce sont des investissements au privé en santé, même si on a déjà joué dans ce film-là et qu'on s'y est cassé les dents. D'autres pays l'ont fait avant nous et sont depuis revenus à un système public. Le privé, c'est un mirage. Ce n'est pas en ouvrant deux mini-hôpitaux qu'on va inventer des médecins et des préposé-es : on fait juste déplumer encore plus le réseau. Il faut réinvestir au public, là où tous les services sont accessibles et où les soins sont offerts sans recherche de profits?», martèle la présidente.

Économie verte ou transition juste??

Des milliers de travailleuses et de travailleurs vont voir leur emploi changer ou disparaître à cause des changements climatiques. La CSN craint que peu ne soit fait pour les accompagner, les former et limiter les dégâts causés par les GES. «?Après la COP27 et en pleine COP15, encore une fois, on manque une occasion de prévoir un plan structuré et financé pour accompagner les travailleuses et les travailleurs dont l'emploi est en péril à cause des changements environnementaux. On parle d' « économie verte?», mais c'est malheureusement le mot économie qui prime?», conclut Mme Senneville.

À propos

Fondée en 1921, la CSN est la première grande centrale syndicale québécoise. Composée de près de 1?600 syndicats, elle défend plus de 330?000 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs d'activité et sur tout le territoire. Elle prend part à plusieurs débats de fond de la société québécoise pour une société plus solidaire, plus démocratique, plus équitable et plus durable.

SOURCE CSN


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:30
Les objectifs de 2023 reflètent trois années consécutives de croissance soutenue avec un nombre de livraisons d'avions prévues(1) supérieur à 138 avions, des revenus de plus de 7,6 milliards $, un RAIIA ajusté(2) de plus de 1125 millions $, un RAII...

à 06:00
Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, l'honorable François-Philippe Champagne, et la ministre de la Défense nationale, l'honorable Anita Anand, seront à Washington du 8 au 10 février pour rencontrer des chefs d'entreprise ainsi...

à 06:00
Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) sera de passage en commission parlementaire dans le cadre des consultations particulières sur le Régime de rentes du Québec (RRQ). Il a déposé son mémoire dans lequel il prône l'utilisation d'outils incitatifs...

à 05:59
FBS, un courtier Forex en ligne, célèbre son 14e anniversaire en lançant le  FBS Ultimate Trading Birthday. La promotion se déroule du 9 février au 9 mars. L'événement est disponible dans l'Espace personnel en ligne, l'application Espace personnel...

à 04:50
Kigen, un leader mondial de la sécurité dans le domaine de l'habilitation de l'IoT avec ses solutions technologiques SIM, eSIM et iSIM et Skylo, un opérateur de réseau satellitaire ou non terrestre (NTN) axé sur la connexion de tout, partout,...

à 03:30
Suma Capital étend son activité en Europe avec son nouveau fonds infrastructure de 300 millions, Climate Impact Fund III, classé SFDR Article 9, le plus haut standard en matière d'investissement durable.Suma Capital renforce son équipe avec l´arrivée...



Communiqué envoyé le 8 décembre 2022 à 17:47 et diffusé par :