Le Lézard
Sujets : VDM, PHM

L'an 2030 «...» la République fédérale du Québec? - Documentaire porté à l'écran par Me Guy Bertrand


Extraits vidéo HD et photos disponibles sur :
ftp.refletvideo.com
Utilisateur : media@refletvideo.com
Mot de passe : Pln2014

La Première de ce documentaire sera diffusée sous forme de 12 capsules vidéo  mises en ligne, à compter de minuit, 21 octobre 2014, au : www.republiquefederaleduquebec.com

QUÉBEC, le 20 oct. 2014 /CNW/ - C'est aujourd'hui, au cinéma Le Clap de Québec, que les journalistes et plusieurs invités ont pu prendre connaissance du Projet Liberté-Nation (PLN), conçu par Me Guy Bertrand et porté à l'écran par les réalisateurs Guy et François Cimon, dans un documentaire futuriste d'une durée de 45 minutes, intitulé « L'an 2030 «...» la République fédérale du Québec (RFQ)

Fin de la province canadienne du Québec et naissance de la RFQ

Pour Me Bertrand, le Projet Liberté-Nation (PLN) est non seulement révolutionnaire dans son contenu mais il est unique dans sa présentation. L'auteur est d'avis que la Province canadienne du Québec, comme monarchie constitutionnelle, aura cessé d'exister en 2030 pour être remplacée par la RFQ qui comprendrait les 17 régions administratives actuelles, lesquelles jouiraient du statut d'États autonomes, unis et fédérés au sein de cette République francophone et indépendante du Canada. La RFQ  reconnaîtrait aux peuples autochtones du Québec leur droit à l'autonomie gouvernementale, notamment.

En refondant le Québec à partir de ses régions

Mais la réalisation du PLN et la naissance de la RFQ ne seront possibles, selon Me Bertrand, que si les Québécois, tous ensemble, qu'ils soient autochtones, anglophones, allophones ou francophones, acceptent de refonder le Québec à partir de ses régions qui sont le fondement premier de la Nation québécoise.

Pour sortir les régions de leur impuissance et de leur dépendance

«Malheureusement, dans le contexte constitutionnel actuel, nos régions et les peuples autochtones  sont impuissants. Ils  ne peuvent se pendre en main comme ils le souhaitent. Ils sont entièrement dépendants du gouvernement du Québec, qui, de son côté, est, en grande partie, dépendant du gouvernement canadien. Voilà pourquoi il faut inverser la chaîne de pouvoirs, pour que, dorénavant, ces pouvoirs s'exercent du bas vers le haut, soit des régions et des peuples autochtones vers le gouvernement du Québec», souligne Me Bertrand.

Par le partage des pouvoirs entre le gouvernement du Québec et les États de la République avec les peuples autochtones

Pour mettre fin à cette paralysie, il n'y a qu'un seul moyen : c'est le partage, entre le gouvernement du Québec et celui des régions, incluant les peuples autochtones, de tous les pouvoirs politiques et économiques décisionnels, y compris celui des pouvoirs d'imposition, de taxation et de redevances sur l'exploitation des ressources naturelles.

Ainsi, le partage des pouvoirs ne se fera plus entre Québec et Ottawa mais entre Québec et ses États qui auraient leurs propres parlements et gouvernements qui jouiraient de toutes les compétences et de toutes les ressources nécessaires à leur développement politique, culturel, économique et social. Ils ressembleraient, en quelque sorte, aux Provinces canadiennes, aux États américains, aux États fédérés d'Autriche ou encore aux Cantons suisses.

Les étapes pour créer la RFQ et concrétiser le PLN

Dans ce documentaire, que certains pourraient qualifier de politique fiction, Me Bertrand, met en évidence, de façon sommaire, toutes et chacune des étapes politiques qu'il juge, comme avocat constitutionnaliste, essentielles pour la création de la RFQ et la réalisation du PLN, à savoir :

a)

un Plan d'affaires comprenant une étude de besoins, une étude de marché, une étude de faisabilité juridique, économique, financière et politique, une étude d'impacts et une étude d'opportunité;

b) 

une Maquette pour illustrer l'importance et la grandeur de la RFQ à l'échelle mondiale tant par son territoire que par sa population et son produit intérieur brut par habitant, et le fait qu'elle soit neutre sur le plan militaire et unie au Canada et non dans le Canada, par un Traité d'alliance;

c)

un Plan d'action, en 7 étapes, pour créer la RFQ avec le Parti libéral du Québec, comme premier choix pour réaliser le PLN, ou, un parti circonstanciel, issu des partis nationalistes existants, qui pourrait se nommer: Parti Liberté-Nation;

d) 

un Plan de marketing et un Plan de communication, pour faire la promotion de la RFQ, qui contiennent des réserves sérieuses sur le rôle et la crédibilité des politiciens lors d'une consultation populaire;

e) 

une Consultation populaire, pour la ratification de la RFQ par les électeurs, portant sur 6 questions consultatives et 1 question décisive;

f) 

l'Opinion d'experts internationaux sur la faisabilité économique et financière du PLN;

g)

le Rôle d'un gouvernement d'Unité nationale après la ratification de la RFQ par la population;

Portée du PLN

Pour le concepteur du documentaire, la RFQ, c'est la continuité historique du Canada français, c'est la stature du peuple québécois devenu adulte, mature et pleinement capable d'assumer toutes ses responsabilités et le moyen par excellence pour reconnaître aux peuples autochtones le statut de peuples co-fondateurs du Québec et l'ensemble des droits qu'ils revendiquent dont le droit à l'autonomie gouvernementale.

Testament politique

Me Bertrand lègue le PLN non seulement à sa famille mais à tous les Québécois autochtones, anglophones, allophones et francophones pour qu'ensemble, avec leurs chefs, élus municipaux et députés, dans l'union et le courage, ils se décident à le prendre en mains et à le réaliser s'ils veulent sortir leurs régions, réserves ou territoires, de leur dépendance aux gouvernements du Québec et du Canada.                                         

L'auteur conclut le documentaire par ce message d'espoir à ses compatriotes « À bientôt en 2030».

À propos du concepteur

Humaniste, libre-penseur avant-gardiste, avocat, praticien du droit constitutionnel et auteur de six ouvrages littéraires, dont deux essais, Me Guy Bertrand n'est lié à aucun parti politique. Il publiera, à l'automne 2014, un manifeste détaillant son Projet Liberté-Nation et la République fédérale du Québec.

À propos des réalisateurs

Les réalisateurs, Guy et François Cimon, cumulent plus de 40 années d'expérience qui se traduisent par des centaines de productions vidéo, dont plusieurs tournées à l'étranger.

 

SOURCE Guy Bertrand Avocats s.e.n.c.



Communiqué envoyé le 20 octobre 2014 à 10:45 et diffusé par :